Burundi : Le Gouvernement fâché contre le rapport d’Amnesty Internationale




Par: Désiré Nimubona , jeudi 31 juillet 2014  à 09 : 51 : 17
a

Gouvernement du Burundi accuse l’ONG Amnesty International de partialité suite à un rapport de la même organisation rendue public le 29 juillet de cette année.

Le Porte-parole du gouvernement du Burundi, qui a tenu une conférence de presse mercredi soir à Bujumbura accusé cette ONG basée en Angleterre de ne pas prendre en considération « l’information officielle » alors quand elle enquêtait sur les droits de l’homme au Burundi.

Réagissant sur le récent rapport d’Amnesty International, porte-parole Burundi Philippe Nzobonariba accuse l’ONG de ne pas avoir communiqué avec les responsables Burundais au cours des enquêtes, appelant à l’organisation d’être prudent et responsable de ce qui peut arriver après cette publication.

"Ce document (…) a été publié sans que l’organisation ait rencontré un seul officiel du Gouvernement, alors que sur sa demande, un rendez-vous avait été fixé avec le Porte-parole de ce dernier, pour s’entretenir sur les questions sécuritaires et en rapport avec les droits humains » dit le porte parole du Gouvernement dans sa déclaration.

Le Porte-parole Burundi Philippe Nzobonariba dit également qu’Amnesty International publie des rapports périodiques qui semblent aller dans le sens de « tenir l’image du Burundi et de ses institutions » alors que les élections de 2015 s’annoncent proches.

Porte-parole du gouvernement Philippe Nzobonariba a déclaré que son gouvernement considère le rapport comme étant des mensonges, démentissent avec la plus grande énergie son contenu.

En publiant ce genre de rapport, le Gouvernement dit que l’ONG britannique Amnesty International veut " encourager les excès dérapages et de l’intolérance observés entre les groupes politiques" au moment où les élections générales de 2015 toquent déjà à la porte.

"La liberté d’expression et la liberté d’association sont largement garanti dans ce pays, mais les lois doivent être respectées", a déclaré Nzobonariba ajoutant que cette liberté est témoigné par le nombre trop élevé de médias privés, les associations, le nombre de partis politiques, pour un pays de la taille du Burundi, qui sont rarement dans d’autres pays.

Le Burundi avec une superficie de 27834 km², selon le porte-parole Nzobonariba du Gouvernement du Burundi, près d’une cinquantaine de médias privés sont opérationnels, de même qu’un effectif de 5000 associations de société civile et près de 40 partis politiques, ce qu’il qualifie d’indice de la présence de la libérté dans ce pays.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1060 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par Severin NTACOBERA   ce  dimanche 3 août 2014   à 09 : 33 : 37

Mon Frere Philippe ,

Je suis desole de vous apprendre qu’il me sera vraiment tres difficile d’accepter que tu sois tellement versatile jusqu’a depasser les lmites d’un cameleon . Toi qui a depuis la premiere heure combattu pour les droits de l’homme , toi qui a combattu pour l’avenement de la democratie au Burundi aux cotes de Feu Ernest Kabushemeye et de son Excellence Feu Melchior Ndadaye , a ecouter ce que tu racontes aujourd’hui franchement je suis deboussole . C’est vrai que tu me diras que tu n’es que porte parole de nkurunziza qui te nourrit mais pourquoi tu dois accepter qu’il te fasse avaler sa merde pour te donner ce a quoi tu as droit ? Mon Cher NTURENGANYWE tu oublie vite . Je pleure ton epouse Delphine et espere qu’elle n’a pas perdu comme toi ses qualites de grands defenseuse des droits de l’homme notamment les droits socio-professionnels . Souviens toi elle est fondatrice du premier syndicat libre des enseignants le SLEB apres 25 ans d’absence au Burundi d’un syndicalisme libre et independant Ico twaragitsinze sha et l’histoire le retiendra .Bon dimanche et amitie a la famille et a tous le peuple burundis



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Abamenyeshamakuru ba Radio Isanganiro bibuka ukwezi guheze iradiyo yabo ituriwe



a

Un mois après : les journalistes se souviennent de la destruction dIsanganiro



a

Radio Isanganiro démolie : ce n’est pas une fermeture mais une démolition



a

Les putschistes annoncent leur échec



a

La CENI va vers des difficultés financières



a

Deuxième semaine : Les manifestations regagnent l’intérieur du Burundi



a

CNDD-FDD : Une candidature de mauvais augure



a

Campagne mardi noir par l’UB empêchée aux environs du pont Muha



a

Des refugiés burundais au Rwanda et en Ouganda



a

Autre probable cause de la parlaysie des activités à l’A.N





Les plus populaires
Dix sept hauts cadres du Cndd-fdd signent contre le 3ème mandat de Pierre Nkurunziza,(popularité : 13 %)

Une route baptisée Pierre Nkurunziza, une autre Denise Bucumi-Nkurunziza,…. ,(popularité : 12 %)

Nickel de Musongati : Le Burundi et BMM se partagent les parts,(popularité : 12 %)

Isanganiro Awards 4ème édition : N John de Karusi ,(popularité : 12 %)

L’ Accord d’Arusha est la genèse de la paix, dixit les confessions religieuses ,(popularité : 11 %)

Les Burundais se rappellent des morts de 1972,(popularité : 11 %)

Un mois après : les journalistes se souviennent de la destruction dIsanganiro,(popularité : 11 %)

Le 3ème mandat : sa vie en danger, analyse du SNR ,(popularité : 11 %)

La sécurité à Cibitoke restaurée,(popularité : 11 %)

Pierre Nkurunziza sera désormais « commandant du soldat de la Paix »,(popularité : 11 %)