CVR en juillet : Le reve du Président presque brisé




Par: Aubin Niyonkuru , jeudi 31 juillet 2014  à 18 : 26 : 15
a

« C’était un espoir, il avait dit : j’espère, je souhaite, que cette commission soit mise en place avant la fin du mois de Juillet », propos du porte parole du Président de la République au cours d’une interview à Isanganiro.

Il a indiqué qu’en fait, dans le discours à la Nation du Président de la République, à la veille du 52e anniversaire de indépendance du Burundi (soit le 30 juin 2014), plus d’un s’attendait à ce que la Commission Vérité et Réconciliation soit mise en place avant la fin du mois de juillet.

Le Président Pierre Nkurunziza s’était d’abord réjouit de l’adoption et de la promulgation de la loi portant création, organisation et fonctionnement de la CVR, tout en précisant que les Burundais attendaient impatiemment cette commission.

« Nous croyons que les membres de cette commission vont être choisis avant la fin du mois de Juillet, et ce sera la dernière étape concluant le processus de paix et de réconciliation », avait déclaré le Président de la République.

Certes, il est évident que les vœux du Président de la République ne se sont pas encore transformés en réalité, déjà au 31 Juillet, selon son porte-parole.

A part que les délais de dépôt des candidatures au poste de commissaire de la CVR avaient été prolongés jusqu’au 14 Juillet, aucune autre avancée n’a été marquée.

Même la commission ad hoc qui va dépouiller les candidatures n’a pas encore été mise sur place.

Le porte parole du Président de la République rejette pourtant toute idée de liaison de ce retard avec la crise qui règne au sein du parti Uprona.

Léonidas Hatungimana dit que même si il y a une crise au sein du parti Uprona, beaucoup de députés de ce parti voudraient bien que cette commission soit mise en place, et qu’ils sont d’ailleurs prêts à participer.

« (…..) seulement peut être qu’ils ne sont pas encore accordés sur tous les violons, mais on ne peut pas dire que l’on va attendre que la crise au sein de l’Uprona se termine, l’Uprona peut prendre le train en marche », a précisé Léonidas Hatungimana.

Le porte parole du Président s’est cependant réservé à donner un autre rendez vous.

Léonidas Hatungimana fait seulement savoir que d’ici la semaine prochaine, la commission ad hoc sera mise an place et se mettra au travail, comme le Parlement l’avait rassuré.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

613 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article


Dans la même rubrique
a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !



a

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda



a

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke





Les plus populaires
Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi ,(popularité : 5 %)

France : Quai d’Orsay sur la poursuite des violences au Burundi,(popularité : 3 %)

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI,(popularité : 3 %)

Nyanza-Lac : Vers le dénouement définitif de la crise à l’église de pentecôte ?,(popularité : 3 %)

Vers la mutation des administrateurs des communes urbaines ? ,(popularité : 3 %)

Le Service National des Renseignements du Burundi dit non au 3èmè mandat du Président Nkurunziza,(popularité : 2 %)

Quid sur l’Intégration du Burundi dans les ensembles régionaux ,(popularité : 2 %)

Présidence : Vagues de remaniements et de nominations,(popularité : 2 %)

L’opposition rejoint le train en marche,(popularité : 2 %)

Politique : Quatre ministres du gouvernement mis à la porte,(popularité : 2 %)