Une partie de la société civile indignée contre les balleurs de fonds




Par: Marc Niyonkuru, , lundi 4 août 2014  à 17 : 58 : 05
a

Certaines organisations de la société civile ont reproché aux bailleurs de fonds de soutenir financièrement une partie de la société civile ce lundi.

Au cours d’une rencontre du ministre de l’intérieur Edouard Nduwimana avec les organisations de la société civile, les organisations de la société civile se sont scindées en deux parties.

D’une part certaines organisations ont regretté de voir lors de sa dernière visite au Burundi, l’ambassadeur Paul Seger a reçu en moments différents ces organisations suite à une requête qui avait soumise par Pacifique Nininahazwe.

Celui-ci avait en effet demandé préalablement qu’il ne souhaitait pas être accueilli en même temps que d’autres organisations de la société civile comme Pisc Burundi, onelop Burundi et bien d’autres leur reprochant d’être de porte parole du gouvernement.

Pour Gilbert Beco Njangwa telle est la raison pour laquelle les aides en provenance des bailleurs de fonds ont taries.

Il a par la même occasion interpellé le ministre de tutelle à rencontrer celui de la coopération internationale pour venir à bout de la question.

De sa part Getrude Kazoviyo a souligné que les organisations de défenses des droits humains et d’autres bailleurs de fonds ne sont pas aussi bêtes pour accorder des aides sur base des conseils de la société.

« Ça c’est vouloir infantiliser ces organisations » a-t-elle souligné. Pour Gertrude Kazoviyo , l’essentiel n’est pas de parler à la satisfaction de telle ou de telle autre personne mais d’avoir une opinion libre sur une quelconque situation politique.

Prenant la parole à son tour, le ministre Edouard Nduwimana a indiqué qu’il rentre satisfait des idées sorties au cours de ce débat.

Il a aussi promis d’adopter une stratégie sans toutefois la nommer face à ces blocs qui se sont dégagées au cours des débats.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

493 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La demande d’Agathon Rwasa rejetée



a

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais



a

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » !



a

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni



a

Arusha : Ouverture solennelle du dialogue à l’absence du gouvernement



a

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC



a

« Dialogue » ou « Monologue » ?



a

Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !



a

Certains invités au 5ème round du dialogue inter burundais affichent un recul



a

La province Gitega décide d’enlever les pancartes de Nyambeho controversées





Les plus populaires
Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais,(popularité : 4 %)

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » ! ,(popularité : 4 %)

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni,(popularité : 4 %)

La demande d’Agathon Rwasa rejetée,(popularité : 4 %)

L’uprona, aile de la réhabilitation, soutient l’appel à la grève lancé par la société civile sur la vie chère,(popularité : 3 %)

Burundi : Le président Domitien NDAYIZEYE dans le viseur de parti présidentiel,(popularité : 2 %)

Burundi : La CENI proclame les résultats provisoires du récent référendum ,(popularité : 2 %)

Que dit la presse belge à la veille de la visite Philippe et Mathilde ?,(popularité : 2 %)

Un bâtiment demandé par le Burundi en mémoire des bonnes relations sino-burundaises ,(popularité : 2 %)

La commission ad hoc de la CVR en panne ,(popularité : 2 %)