Choléra : Après Rumonge, Bujumbura est aussi touché




Par: Aubin Niyonkuru , lundi 4 août 2014  à 17 : 40 : 19
a

29 personnes sont déjà atteintes par l’épidémie de choléra qui sévit dans différentes communes de la ville de Bujumbura depuis le 23 juillet dernier .L’annonce a été faite par la Directrice adjointe des soins à l’hôpital Prince Régent Charles.

Les malades atteints de cette épidémie proviennent des communes en général surpeuplées et qui connaissent souvent des pénuries répétitives d’eau potable.

Il s’agit de celles de Buterere, Kinama, Kamenge, Ngagara et Kanyosha.

« La principale cause de cette épidémie est liée au manque d’eau dans différents quartiers de la ville de Bujumbura », a précisé la Directrice adjointe des soins à l’hôpital Prince Régent Charles.

Docteur Providence Munezero indique que des communiqués de sensibilisation ont été lancés aux médias dans le cadre de lutte contre cette épidémie.

Ces derniers contiennent des messages qui appellent la population urbaine à prendre des précautions nécessaires de prévention cette maladie des mains sales, comme elle l’a souligné.

Pour ceux qui sont déjà atteints par cette épidémie, Docteur Providence Munezero leur demande de se diriger aux hôpitaux, tout en rappelant que les soins sont toujours gratuits.

Cette épidémie de choléra devient de plus en plus difficile à maitriser. Il y a à peine un mois et demi(le 20 juin) que la ministre de la santé publique avait annoncé que 3 personnes étaient mortes de choléra, et qu’une quarantaine d’autres était hospitalisée dans différents hôpitaux du pays.

A l’époque les localités de Rukaramu (Commune Isale, Province de Bujumbura) ; et Gihanga (Province de Bubanza), étaient presque les seules touchées.

Mais aujourd’hui, le choléra semble avoir gagné du terrain car le Sud du pays connait aussi depuis quelques jours des cas de cette épidémie.

En commune Rumonge (Province Bururi), 38 cas ont été déclarés la semaine dernière.

D’autres localité déjà touchées sont notamment Nyanza lac, Cibitoke, Rutana, Makamba et d’autres situées tout au long du lac Tanganyika.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

142 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article


Dans la même rubrique
a

Neuf millions de dollars américains chaque année alloues à la lutte contre le paludisme



a

Rumonge : Plus d’une centaine d’élèves voient leurs notes au concours national annulées



a

Lumitel : la réconciliation de l’inspection générale du travail finit en queue de poissons



a

Rumonge : Les robinets de la Regideso ont tari



a

L’enlèvement des déchets ménagers écarte les pavés de Bwiza



a

Bubanza : La population de Mpanda, yeux fixés sur les 500 millions de la commune



a

Société : Les tailleurs de l’Avenue de la Mission reprennent leurs activités



a

Rumonge : Une trentaine de diplômes annulée au lycée Dama



a

Editorial : « Eduquer ou Périr »



a

Rumonge : Pots de vin pour corriger l’Examen d’Etat !





Les plus populaires
Neuf millions de dollars américains chaque année alloues à la lutte contre le paludisme,(popularité : 29 %)

Rumonge : Plus d’une centaine d’élèves voient leurs notes au concours national annulées,(popularité : 19 %)

BURUNDI/SOCIETE : Le Centre Humura au service de la nation,(popularité : 5 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 5 %)

Lumitel : la réconciliation de l’inspection générale du travail finit en queue de poissons ,(popularité : 4 %)

SOS : Six millions de fbu pour sauver la vie d’Edgard,(popularité : 4 %)

SOS : Manirakiza Donatien avec sa langue gonflée depuis sa naissance,(popularité : 3 %)

Les 1 er Lauréats en musicologie au Burundi,(popularité : 3 %)

Mabanda : Refugiés ou pas ils ont été battus ,(popularité : 3 %)

La COSYBU plaide pour une harmonisation salariale juste ,(popularité : 3 %)