Un autre coup dans les Fnl




Par: Aubin Niyonkuru , dimanche 10 août 2014  à 06 : 34 : 57
a

Trois membres des Forces Nationales de Libération et en même temps membres du conseil communal de Kabezi (Province e Bujumbura) ont été exclus de ce parti depuis vendredi dernier, selon André Ndikumana, l’un d’eux. Les autres qui ont subis le même sort sont Moise Kazoviyo et Georgette Nahishakiye.

Ces anciens membres de Fnl ont reçus les lettres portant leurs exclusions du parti Fnl au moment où ils se présentaient dans une réunion du conseil communal qui allait se tenir vendredi dernier, comme l’a témoigné à la Radio Isanganiro André Ndikumana. Il déplore qu’il n y’a jamais eu d’avertissement ou de remarque même si ils seraient accusés d’une quelconque faute.

Selon toujours André Ndikumana, lui et les 2 autres sont victimes de leur prise de position face à la mauvaise gestion communale qu’ils ne cessaient de dénoncer. Il raconte qu’une réunion du conseil communal s’était tenue en leur absence, il y a quelques jours, mais que les 3 figuraient parmi les signataires du procès verbal. « Le quorum n’avait pas été atteint, et le document sorti nous a cités parmi les signataires », a-t-il expliqué.

Il relate d’autre dossiers qui, selon lui ; sont mal gérés par l’autorité communale dont celui des contrats signés par l’administration communale à l’insu du conseil, l’attribution des terrains, la majoration des salaires pour une catégorie des agents communaux et autres.

Le président du parti Fnl, reconnu par le pouvoir explique principalement cette exclusion par d’autres motifs. Jacques Bigirimana affirme que le parti Fnl a des problèmes avec certains parlementaires de la circonscription qui ont peur de perdre les élections. Il indique que ce sont eux qui sont entrain de déstabiliser le parti Fnl en passant par certains de ses membres dont les 3. Il souligne que les 3 ne participaient même plus dans les activités du parti, et qu’ils ont même déjà viré dans d’autres partis.

« Depuis que nous avons commencé à organiser des descentes, ils ne se sont pas présentés, même dans le congrès provincial, ils n’étaient pas là », a dit Jacques Bigirimana.

Il y a 3 semaines, 3 autres cadres de ce parti avaient été radiés du même parti, dont Emmanuel Cahunja qui fut porte parole des Fnl.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

781 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article


Dans la même rubrique
a

Burundi - Coopération : le Comesa prêt à rembourser le Burundi



a

Rumonge : Le CNL dénonce l’intolérance politique



a

Bubanza : cinq membres du parti CNL incarcérés



a

Muyinga : des plans communaux de développement indispensables mais onéreux



a

Le CNDD-FDD accuse l’opposition de "provocation"



a

Le parti CNL hausse le ton face au "harcèlement politique" à son encontre



a

Burundi : les églises dans le viseur du ministère de l’intérieur



a

Mwaro : La CENI invite les politiciens à éviter toute forme de manipulation



a

Muyinga : Une personne perd la vie suite aux échauffourées "politiques"



a

Le parlement burundais ouvre sa session d’avril





Les plus populaires
Agathon Rwasa opte pour CNL que FNL,(popularité : 13 %)

Qui sont les nouveaux vice-présidents burundais ?,(popularité : 9 %)

Le Burundi favorable à l’indépendance du Kosovo ,(popularité : 9 %)

Burundi - Coopération : le Comesa prêt à rembourser le Burundi ,(popularité : 9 %)

IJAMBO RY’UMUKURU W’IGIHUGU PETERO NKURUNZIZA YIPFURIZA UMWAKA MWIZA W’2019 ABARUNDI N’ABABA MU BURUNDI,(popularité : 8 %)

Dossier Ernest Manirumva : La verité se cherche encore,(popularité : 6 %)

Le comité central est gestionnaire de la crise de l’Uprona,(popularité : 6 %)

Des travaux d’exhumation des restes du dernier roi du Burundi lancés ce mardi à Gitega,(popularité : 6 %)

Le Sénat réclame la suspension de l’administrateur de Nyabikere,(popularité : 6 %)

La CENI de 2015 devrait inspirer confiance,(popularité : 6 %)