2015 : Les bagumyabanga « sans voix » sortent de leur silence




Par: Aubin Niyonkuru , mardi 12 août 2014  à 06 : 47 : 30
a

Les bagumyabanga (nom des membres du Cndd fdd) qui se disent être des « sans voix » ont adressé ce lundi une lettre au Secrétaire Général des Nations .Dans leur lettre, ils lui demandent son intervention personnelle en vu de la réussite des prochaines élections. Cette faction du part au pouvoir aimerait, selon son communiqué, que l’après élection de 2015 ne soit pas comme celle de 2010 qui fut sanglante.

« (….)ils souhaiteraient aussi des élections qui ne sont pas sanglantes comme ça a été après celles de 2010 car le plan Safisha (élimination physique des opposants) a terni l’image du parti Cndd fdd… », lit-on dans le même document.

Dans cette correspondance, ces membres du Cnd fdd prédisent déjà la fraude électorale vue la situation politico-sécuritaire du moment à quelques mois des élections.

Ils dénoncent en même temps les violations massives des droits humains, dont le harcèlement judiciaire des leaders de la société civile et des journalistes.

Politiquement, ces bagumyabanga en exil s’insurgent contre l’émiettement des partis politiques d’opposition par le pouvoir, lequel ne profite pas au parti Cndd fdd, selon leur communiqué.

« Le parti ne gagne rien de telles pratiques. La crédibilité que le Cndd fdd avait décrochée lors de la lutte politique armée pour la défense de la démocratie basée sur le multipartisme est entrain de disparaitre », a déclaré l’ancien secrétaire du conseil des sages du parti Cndd fdd, au nom de ses compagnons.

Manassé Nzobonimpa, un de ces bagumyabanga « sans voix » a aussi relevé les bavures commises par les jeunes Imbonerakure du parti au pouvoir qui selon lui, ne font que semer la terreur et la désolation dans le pays en empêchant les autres leaders des partis politiques de travailler librement dans la transparence et la démocratie : « tout cela se faisant sous les auspices des administratifs de ce pays ».

En droit de l’homme, ces bagumyabanga citent pas mal de cas de personnes qui sont emprisonnés pour leur opinion.

Ils rappellent les cas d’Hussein Radjabu et ses coaccusés, les membres du Msd, ceux des Fnl, ceux qui avaient été emprisonnés avec le journaliste Hassan Ruvakuki ainsi que celui de l’activiste des droits Humains Pierre Claver Mbonimpa, qui donc devraient recouvrer leur liberté.

Pour assainir le climat politique, ces bagumyabanga demandent à la communauté internationale et surtout à l’Onu de ramener le gouvernement burundais pour mettre en application la feuille de route vers les élections de 2015.

« Faute de cela, ces élections sont vouées à l’échec et n’apporteront que le désespoir et la désolation plus qu’hier », ont-ils souligné dans leur document.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

987 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par Isidore Gitore   ce  mardi 12 août 2014   à 13 : 30 : 48

Bravo à Manassé et à tous ses congénères du parti. Nous aurions été plus heureux que vous dénonciez la corruption, les prévarications arrogantes et l’impunité qui fait office d’immunité.

De même, il eût été plus rassurant que vous marquiez votre opposition à l’occurrence d’un troisième mandat presidentiel dans le chef de Pierre Nkurunziza, en indiquant, notamment, que le CNDD-FDD n’a pas qualité à nous imposer ce personnage en 2015. Cela reviendrait à passer outre les dispositions de la Constitution et de l’Accord d’Arusha.

Enfin, une position aussi complète marquerait ainsi votre prise de distance en associant à votre louable initiative tous les autres bagumyabanga de la même trempe, au lieu d’en limiter l’adresse au seul Secrétaire général de l’ONU.

Oh là ! J’oubliais. Une entenne locale ou une assise solide existe-t-elle sur le territoire burundais ?

Encore une fois, merci d’avoir rappelé que lorsque le CNDD-FDD s’encastre dans sa tour d’ivoire en snobant l’opposition politique et la société civile, il s’agit de prostituées réunies pour conférer de leur virginité.



Par Rose Hakizimana   ce  mercredi 13 août 2014   à 02 : 20 : 02

MERCI A MANACE NZOBONIMPA POUR CE MESSAGE AUX NATIONS UNITS JE CROIS AUSSI QUE L ONU DOIT ETRE VIGILA POUR QUE LE BURUNDI NE RETOURNE PAS DANS LE PASSEE
CE QUI SE PASSENT AU BURUNDI MAINTENANT MONTRE A 90/100 QUE LES ELECTIONS DE 2015 NE PORTERONT PAS DE REUSSITE NICO GITUMA AMAKUNGU AKWIYE KWIHWEZA NEZA IBIGIGWA MU BURUNDI IGAHEZA IKAFA INGINGO HAKIRI KARE AMAZI ATARARENGA INKOMBE



Par   ce  samedi 16 août 2014   à 01 : 27 : 38

UKURI KWONYENE NIKO KURAMBA> IKINYOMA NACO KIMARA UMWANYA URUME RUMARA....Vyose bizohinduka hatsinde ukuri, gusa bisaba kwitonda no kwihangana. Ivyo ubtegetsi buriko burategura bidaciye mu kuri bizosendwa kandi vyinshi vyaratanguye kwigaragaza.



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article


Dans la même rubrique
a

La demande d’Agathon Rwasa rejetée



a

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais



a

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » !



a

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni



a

Arusha : Ouverture solennelle du dialogue à l’absence du gouvernement



a

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC



a

« Dialogue » ou « Monologue » ?



a

Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !



a

Certains invités au 5ème round du dialogue inter burundais affichent un recul



a

La province Gitega décide d’enlever les pancartes de Nyambeho controversées





Les plus populaires
Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais,(popularité : 5 %)

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » ! ,(popularité : 5 %)

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni,(popularité : 5 %)

La demande d’Agathon Rwasa rejetée,(popularité : 4 %)

L’uprona, aile de la réhabilitation, soutient l’appel à la grève lancé par la société civile sur la vie chère,(popularité : 3 %)

Burundi : Le président Domitien NDAYIZEYE dans le viseur de parti présidentiel,(popularité : 2 %)

Burundi : La CENI proclame les résultats provisoires du récent référendum ,(popularité : 2 %)

Que dit la presse belge à la veille de la visite Philippe et Mathilde ?,(popularité : 2 %)

Un bâtiment demandé par le Burundi en mémoire des bonnes relations sino-burundaises ,(popularité : 2 %)

« Dialogue » ou « Monologue » ?,(popularité : 2 %)