CHUK : Suspension de la grève des médecins – résidents




Par: Marc Niyonkuru, , mercredi 13 août 2014  à 09 : 10 : 24
a

Suite à la promesse du ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique qui leur a promis de traiter sans tarder la question de bourse d’étude vers les pays étrangers, une trentaine d’étudiants ont suspendu la grève qui était normalement programmée depuis lundi de la semaine en cours au Centre Hospitalo- Universitaire de Kamenge.

Dans un document parvenu à la rédaction ce mardi, ces étudiants indiquent que le ministre Joseph Butore leur a promis de suivre de près la question et d’en trouver d’ici la fin du mois en cours.

Ces étudiants n’écartent pas la reprise de ce mouvement de grève si une fois leurs requêtes ne trouveraient pas solution.

La correspondance ne précise pas la façon dont le ministre de tutelle compte trouver 38 bourses d’études vers les pays partenaires au développement de ce pays de la région des grands lacs.

Les informations recueillies en coulisse indiquent tout simplement que le ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique leur a promis de chercher uniquement 10 bourses d’étude. Quant aux critères qui seront privilégiés pour déterminer les bénéficiaires, il sera mis en avant les équilibres constitutionnels contenus dans la nouvelle la loi régissant l’octroie et le retrait des bourses et stages au Burundi.

Ces étudiants sont au nombre de 38. Certains viennent de passer plus de 2 ans de retard dans leur formation académiques. Le suspens plane cette fois-ci sur le choix de ces 10 qui vont bénéficier de ces bourses selon nos sources. Ces étudiants ont besoin d’aller à l’étranger pour continuer différentes spécialités en médecine.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

213 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par nimpaye   ce  jeudi 14 août 2014   à 16 : 00 : 27

ces histoires de bourse pour ces médecins sont masques politiquement et ethniquement . Et après le gouvernement va crier qu,il manque des médecins spécialistes quand il veut pas investir.



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques



a

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative



a

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo



a

Bubanza : plus de 500 enseignants inscrits de force dans des syndicats



a

Moins de 10% de taux de réussite à l’examen d‘état au lycée Bubanza.



a

Burundi : Vers une délimitation définitive des zones de frayère dans le lac Tanganyika



a

Rumonge : Le Burundi célèbre la journée internationale dédiée à la fille



a

Le Japon finance la CFP/OPDE à plus de 140 millions de francs burundais



a

Le parlement burundais recommande la prolongation du mandat de la CVR



a

Education : les universités privées n’ont qu’un taux de réussite de 21 %





Les plus populaires
Imaginez avoir des petits-enfants qui ne sont pas capables de parler votre langue,(popularité : 5 %)

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques,(popularité : 5 %)

Bubanza : plus de 500 enseignants inscrits de force dans des syndicats,(popularité : 4 %)

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative,(popularité : 4 %)

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo ,(popularité : 3 %)

Les hépatites, maladies infectieuses dont plusieurs catégories de gens courent un risque ,(popularité : 3 %)

Un nouveau code des assurances au Burundi,(popularité : 3 %)

Education : Cinq finalistes d’ITAB Karusi sous les verrous depuis le 10 Aout ,(popularité : 3 %)

Muyinga/Handicapés à l’école,(popularité : 2 %)

Pénurie d’eau au chef-lieu de Cibitoke : risques des maladies des mains sales ,(popularité : 2 %)