L’APRODH en recours à la CNIDH pour la libération de Mbonimpa




Par: Aubin Niyonkuru , vendredi 15 août 2014  à 10 : 20 : 14
a

L’Association burundaise pour la protection des droits humains et des personnes détenues vient de saisir la Commission nationale indépendante des droits de l’homme pour demander la libération du président de cette organisation vue que son état de santé ne cesse de se dégrader. Selon cette correspondance, l’âge (65 ans) avancé de P C Mbonimpa constitue un autre facteur de vulnérabilité qui ne fait qu’empirer sa situation de détérioration.

« Je soussigné, Professeur Fréderic Nsabiyumva, certifie par la présente que Mr Mbonimpa Pierre Claver est suivi dans votre centre depuis 2010 sous le dossier médical no 5722, pour son diabète. Il s’agit d’une maladie chronique qui lui exige un suivi médical et des contrôles de laboratoire réguliers ainsi qu’un régime alimentaire adapté », peut-on lire dans l’attestation livrée par le centre de lutte contre le diabète au Burundi.

Dans une conférence de presse animée ce jeudi par les avocats de la défense, Maitre Damien Chervaz, avocat au barreau de Genève, prévient au gouvernement burundais qu’il répondra de tout ce qui arrivera à Pierre Claver Mbonimpa, s’il advenait donc que son état de santé se détériore davantage.

« Dès lors, si son état de santé venait encore à se dégrader, s’il devait arriver quelque chose de grave ou quelque chose de permanant, la responsabilité de l’Etat serait engagée », a déclaré Maitre Damien Chervaz.

Quant à la récente information livrée par la Mission Onusienne en République Démocratique du Congo, selon laquelle la présence des jeunes burundais sur le sol congolais était sans évidence, Maitre Antoine Nzobandora dit que cette information n’a rien à voir avec le dossier de leur client.

Maitre Nzobandora souligne qu’il y a une autre pièce du dossier qui mentionne la remise officielle des autorités congolaises à celles du Burundi, d’un groupe de jeunes burundais attrapés en Rdc. Ces gens avaient même séjourné quelques jours à l’un des bureaux de la police à Bujumbura avant de se diriger à l’Aprodh comme il l’a indiqué.

La défense du président de l’Aprodh demande que la sécurité des témoins de leur client soit assurée le moment venu, quand le dossier sera entendu en audience publique.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

201 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par Rose Hakizimana   ce  samedi 16 août 2014   à 19 : 30 : 12

NONEHO BIRUMVIKANA IYO LETA ITIGEZE YEMERA ITOHOZA IFISE ICO YICURA ,UBUNDI IYO UMUNTU YABESHE URAMUBESHUZA UKORESHEJE IVYABONA VYEREKANA KO YABESHE,MUGABO NTUMUPFUNGA CANKE NGO UMWICE ,IKITUMVIKANA NUKWO KUKORERA IKIBI ABO BOSE BAVUZE IYO NKURU ,ARIKO MUKIRUNDI BATI AKATARETSE KABA GASEMA ,UMUSI UTARUYU IKINYOMA KIZOKUBITIGWA AHAKUBUYE,NICO GITUMA
UWO WESE AKUNDA IGIHUGU CACU NAGISENGERE,YONGERE ASABE IMANA KO YOKINGIRA ABO BOSE BARIKO BARATOTEZWA,TUYISABE KANDI KO YOTEGURA UMUNTU MWIZA W INTUNGANE AZOTWARA UBURUNDI INYUMA YA MATORA YA 2015 MURAKOZE



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article


Dans la même rubrique
a

Des dossiers « ayant fait couler beaucoup d’encre et de salive » !



a

Télécommunication : Des bureaux de LUMITEL presque déserts



a

Droits de l’Homme : Des effectifs pléthoriques dans les prisons du Burundi



a

Droits de l’homme : Le Burundi dans la persistance des violations de droits humains selon l’ONU



a

Le parquet général met en place une commission d’enquête sur le carnage de Ruhagarika



a

Buta : 21 ans après l’assassinat des 40 séminaristes



a

Justice :Un militant du parti au pouvoir condamné à 3 ans de prison pour tenue de propos haineux



a

Droits l’homme l’homme : Le cimetière de Mpanda inondé



a

Kayanza : 5 ans de prison ferme contre une dizaine d’enseignants de Murambi



a

Dossier PARCEM, « l’affaire loin d’être terminée »





Les plus populaires
Patrice Mazoya est locataire de cette prison ,(popularité : 3 %)

Un membre du MSD sorti de l’hôpital et conduit en prison,(popularité : 2 %)

La vérité sur plus de 400 personnes massacrées à Kivyuka en 1996 reste mystérieuse,(popularité : 2 %)

Tanzanie : Sinduhije détenu atrocement, déplore Me Maingain,(popularité : 2 %)

L’Olucome dénonce les scandales de curruption à travers le pays,(popularité : 2 %)

Le BNUB salut la commission d’enquête sur les exécutions extrajudiciaires,(popularité : 2 %)

Primée pour son implication dans la défense de droits de l’homme,(popularité : 2 %)

HRW interdit de publier son rapport sur le Burundi, l’ONU s’inquiète ,(popularité : 2 %)

Libération provisoire sur cautionnement ,(popularité : 2 %)

Projet de loi sur la presse : HRW demande au Président l’abstention à la promulgation,(popularité : 2 %)