26 ans après, Ntega et Marangara réclament justice




Par: Marc Niyonkuru, , vendredi 15 août 2014  à 10 : 24 : 52
a

Pascal Butoyi crie contre l’impunité des massacres de Ntega et Marangara de 1988. Il crie aussi contre un silence qu’il qualifie d’assourdissant dont se sont rendue coupables les pouvoirs politiques qui se sont succédés depuis cette triste date pour ces deux communes du Nord du Burundi.

Dans une interview que ce représentant de l’Association pour la Reconstruction et Développement de la commune Ntega a accordée à la Radio Isanganiro ce vendredi, Pascal Butoyi a indiqué que des centaine de gens ont été tuées à cause de leurs ethnies en aout 1988.Hélas, plus d’un quart de siècle plus tard tous les gouvernements qui se sont succédé ont privilégié l’impunité comme système de gestion des conflits au Burundi selon lui.

Pour lui, cette situation est loin d’être utile pour les générations futures. Il a souligné qu’elle profite plutôt aux criminels de guerre au Burundi comme ailleurs. Selon lui, alors la vérité et la justice sont les piliers du développement sous d’autres cieux, la Commission Vérité et Réconciliation toujours attendue est lacunaire au Burundi .

Il a en effet regretté que la CVR ne réserve aucune considération à la justice. « Rien ne nous rassure car la composante judiciaire semble avoir été extirpée des missions de la CVR », a souligné Pascal Butoyi, le représentant de l’association pour la reconstruction et développement de la commune Ntega.

Pascal Butoyi estime que l’important n’est pas la mise en place de la commission des membres de la CVR mais plutôt l’agenda qui reviendra à celle-ci. « Seule une justice indépendante peut rassembler à nouveau les barundi derrière un idéal commun de cohabitation, de vision commune et de développement », a encore insisté Pascal Butoyi.

Ntega et Marangara ont connu des massacres à caractères ethniques en 1988. Des centaines de paisibles citoyens ont été tués à cause de leur appartenance politique. Plus de 26 ans après, la justice se fait toujours attendre. En attendant, espérons que la CVR pourra panser les plaies.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

375 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par Rose Hakizimana   ce  samedi 16 août 2014   à 14 : 14 : 37

AMAHORO NEZA,NDASHIMIYE PASCAL BUTOYI WE YIBUKIJE INTWARO KO BATOJAHO NGO BAJE KUTWARA BIBAGIYE KAHISE KI GIHUGU CACU UBWICANYI BWATUTWAYE ABACU BUSIGA AMARIRA MU MPFUVYI HARI HAGEZE ANO HABA SENTARE YIGENGA IYAKORESHWA NU BUTEGETSI KUGIRA ,HAVE UKWINUBANA GUTYO UBURUNDI BUSUBIRE KUBA UBWA AMATA NUBUKI,AHO KUBUHUNGA BOSE BABWIRUKIRE



Par Rose Hakizimana   ce  samedi 16 août 2014   à 14 : 28 : 16

ARIKO IVYO VYOSE BIZOSHOBOKA IGIHE ABARUNDI BACIYE UBWENGE NTBASUBIRE KUHENDWA MU GUTORA NABI ABABATWARA,KUKO HATWARA UWAKOZE AMAEASO BIRUMVIKANA KO AZOKWAMA ARONDERA KWIKINGIRA HAKENEWE LERO KO ABARUNDI BIGISHWA INGENE BOTORA UZOBAGIRIRA AKAMARO,NI MIGAMBWE NYENE IGASHIRA IMBERE INTUNGANE KANDI Y INCABWENGE AFITIYE AKAMARO ABAZOTWARA MU KUBATEZA IMBERE ATAJE KUBIBA CANKE KUBICA NKUKO TUBIBONA UBU



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Musigati, les adeptes d’Eusébie boudent le vaccin contre la méningite



a

Santé : Plus d’une semaine de vaccination contre la Méningite



a

Buyenzi : Les filles et femmes face à l’éducation conjugale !



a

Le plan innovant de la ville de Bujumbura 2020-2045 : Les habitants de Gihanga s’inquiètent



a

Bubanza : La population est appelée à répondre à la semaine santé mère-enfant



a

Burundi-Education : Un nouveau campus de l’ENS s’ouvre à Mugara



a

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques



a

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative



a

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo



a

Bubanza : plus de 500 enseignants inscrits de force dans des syndicats





Les plus populaires
Buyenzi : Les filles et femmes face à l’éducation conjugale ! ,(popularité : 4 %)

Malversations à la RTNB, le Syndicat SYRT dénonce un détournement d’1.5 milliards chaque année,(popularité : 3 %)

Musigati, les adeptes d’Eusébie boudent le vaccin contre la méningite,(popularité : 2 %)

Floresta - Burundi : Une ONG pour mieux éduquer la population à lutter contre la faim ,(popularité : 2 %)

L’Union Européenne déçue par la nouvelle loi sur la presse ,(popularité : 2 %)

Université du Burundi : La commémoration des massacres reportée à la dernière minute ,(popularité : 2 %)

La loi vient envenimer davantage la pauvreté des Burundais ,(popularité : 2 %)

Nyanza lac : Des escrocs se font agents de la CNTB ,(popularité : 2 %)

Loi sur la presse : La Belgique inquiète, mais pas découragée ,(popularité : 2 %)

Education : Les parents appellent les deux parties à s’entendre ,(popularité : 2 %)