Actualité thématique

Economie


Burundi : Vers le démarrage de construction des barrages hydroélectriques de Jiji et Murembwe

Environnement


Sud du Burundi : vers la disparition de la réserve naturelle forestière de Vyanda ?

Justice/Droits de l’homme


Rumonge : le nouveau directeur du centre de formation professionnelle de Gatete incarcéré

Nouvelles de l’EAC


1 million de dollars américains sur 25 millions de dollars que le Burundi doit à l’EAC

Politique


Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?

Santé


Un don de 45 millions d’euros a été octroyé au ministère de la Santé par l’Union européenne

Sécurité


Bubanza : un détenu tabassé par un OPJ à Musigati

Société


Burundi : le ministère de l’Intérieur menace de retirer l’agrément de certaines églises

Sport et culture


Nkazamyampi organise la première édition de marathon pour la paix à Bujumbura


Nos émissions

Culture


Agashitsi, 31 ntwarante 2019

Débat


Ku nama, 17 ruheshi 2019

Diaspora


Karadiridimba, 9 Ruheshi 2019

Economie


Umuyange, 16 ndamukiza 2019

Emissions musicales


Uburundi buraririmba, 6 rusama 2019

Environnement


Tahura utahuze abandi, 25 Ndamukiza 2018

Feuilleton radiophonique


Murikira Ukuri, 22 Rheshi 2016

Gouvernance


Kebuka wibaze, 9 rusama 2019

Jeunesse


Tweho, 8 nzero 2019

Justice


Nkingira, 10 rusama 2019

Mugona iki ?


Aho iwanyu havugwa amaki, 27 rusama 2019

Société


Ukuri gushirira mu kuyaga, 19 rusama 2019 (Ngendanganya Adrien), 1ere partie


26 ans après, Ntega et Marangara réclament justice




Par: Marc Niyonkuru, , vendredi 15 août 2014  à 10 : 24 : 52
a

Pascal Butoyi crie contre l’impunité des massacres de Ntega et Marangara de 1988. Il crie aussi contre un silence qu’il qualifie d’assourdissant dont se sont rendue coupables les pouvoirs politiques qui se sont succédés depuis cette triste date pour ces deux communes du Nord du Burundi.

Dans une interview que ce représentant de l’Association pour la Reconstruction et Développement de la commune Ntega a accordée à la Radio Isanganiro ce vendredi, Pascal Butoyi a indiqué que des centaine de gens ont été tuées à cause de leurs ethnies en aout 1988.Hélas, plus d’un quart de siècle plus tard tous les gouvernements qui se sont succédé ont privilégié l’impunité comme système de gestion des conflits au Burundi selon lui.

Pour lui, cette situation est loin d’être utile pour les générations futures. Il a souligné qu’elle profite plutôt aux criminels de guerre au Burundi comme ailleurs. Selon lui, alors la vérité et la justice sont les piliers du développement sous d’autres cieux, la Commission Vérité et Réconciliation toujours attendue est lacunaire au Burundi .

Il a en effet regretté que la CVR ne réserve aucune considération à la justice. « Rien ne nous rassure car la composante judiciaire semble avoir été extirpée des missions de la CVR », a souligné Pascal Butoyi, le représentant de l’association pour la reconstruction et développement de la commune Ntega.

Pascal Butoyi estime que l’important n’est pas la mise en place de la commission des membres de la CVR mais plutôt l’agenda qui reviendra à celle-ci. « Seule une justice indépendante peut rassembler à nouveau les barundi derrière un idéal commun de cohabitation, de vision commune et de développement », a encore insisté Pascal Butoyi.

Ntega et Marangara ont connu des massacres à caractères ethniques en 1988. Des centaines de paisibles citoyens ont été tués à cause de leur appartenance politique. Plus de 26 ans après, la justice se fait toujours attendre. En attendant, espérons que la CVR pourra panser les plaies.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

400 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par Rose Hakizimana   ce  samedi 16 août 2014   à 14 : 14 : 37

AMAHORO NEZA,NDASHIMIYE PASCAL BUTOYI WE YIBUKIJE INTWARO KO BATOJAHO NGO BAJE KUTWARA BIBAGIYE KAHISE KI GIHUGU CACU UBWICANYI BWATUTWAYE ABACU BUSIGA AMARIRA MU MPFUVYI HARI HAGEZE ANO HABA SENTARE YIGENGA IYAKORESHWA NU BUTEGETSI KUGIRA ,HAVE UKWINUBANA GUTYO UBURUNDI BUSUBIRE KUBA UBWA AMATA NUBUKI,AHO KUBUHUNGA BOSE BABWIRUKIRE



Par Rose Hakizimana   ce  samedi 16 août 2014   à 14 : 28 : 16

ARIKO IVYO VYOSE BIZOSHOBOKA IGIHE ABARUNDI BACIYE UBWENGE NTBASUBIRE KUHENDWA MU GUTORA NABI ABABATWARA,KUKO HATWARA UWAKOZE AMAEASO BIRUMVIKANA KO AZOKWAMA ARONDERA KWIKINGIRA HAKENEWE LERO KO ABARUNDI BIGISHWA INGENE BOTORA UZOBAGIRIRA AKAMARO,NI MIGAMBWE NYENE IGASHIRA IMBERE INTUNGANE KANDI Y INCABWENGE AFITIYE AKAMARO ABAZOTWARA MU KUBATEZA IMBERE ATAJE KUBIBA CANKE KUBICA NKUKO TUBIBONA UBU



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : le ministère de l’Intérieur menace de retirer l’agrément de certaines églises



a

Burundi - ONGs : le ministère de la Solidarité invite les ONG partenaires d’allers sur terrain



a

Muyinga : des familles inquiètes suite à un verdict de la CNTB



a

Bubanza:15 élèves définitivement renvoyés de l’école



a

Journée internationale des réfugiés : Plus de 70 milles réfugiés burundais sont déjà rentrés



a

Rumonge : À quand les factures de l’électricité ?



a

Bubanza : pandémie du paludisme



a

Muyinga : halte à la démographie galopante



a

Chômage : des députés souhaitent des conventions d’embauche à l’étranger



a

Urbanisme : OBUHA, au service des villes burundaises





Les plus populaires
Burundi : le ministère de l’Intérieur menace de retirer l’agrément de certaines églises,(popularité : 17 %)

Muyinga- Les élèves de l’ECOFO fiers des sections et filières choisis pour l’enseignement après le collège,(popularité : 13 %)

L’Hôpital Général de Mpanda en difficultés ,(popularité : 9 %)

Education : les universités privées n’ont qu’un taux de réussite de 21 % ,(popularité : 9 %)

Burundi : Quand la “vie” du scanner de Karuzi est dans les mains du ministère de la santé,(popularité : 9 %)

Bubanza : Manque criant de matelas aux écoles à régime d’internat,(popularité : 8 %)

Burundi-Education : Un nouveau campus de l’ENS s’ouvre à Mugara,(popularité : 8 %)

Santé : Manque de devises, pas de médicaments,(popularité : 8 %)

L’ISTEBU valide la stratégie nationale de la statistique 2016-2020,(popularité : 8 %)

Un examen de sélection pour la fac de médecine,(popularité : 8 %)