Pas crédibles les accusations de HRW




Par: Marc Niyonkuru, , lundi 18 août 2014  à 14 : 38 : 47
a

Le parti FNL, aile de Rwasa Agathon juge que Human Right Watch veut court-circuiter la mise en route effective des mécanismes de justice de transition au regard de son récent rapport incriminant ce parti dans les massacres des Banyamulenge en aout 2004 à Gatumba et dans lequel cette ONG plaide pour que certains de ces leaders soient traduits en justice.

Dans une déclaration sortie ce lundi, cette aile du FNL qualifie de ‘’partiales’’ les enquêtes qui ont été faites autours des massacres de 166 banyamulenge en 2004 en commune Mutimbuzi.

Selon cette aile du parti FNL, pour que les enquêtes soient davantage crédibles, Human Right Watch devraient ouvrir ses enquêtes sur les réseaux de mouvements rebelles qui opéraient dans la région. Il a rappelé par ailleurs que le FDD et les Ex forces gouvernementales burundaises opéraient en République Démocratique du Congo à cette époque comme aujourd’hui par ailleurs.

Pour le parti FNL, aile d’Agathon Rwasa, si réellement Pasteur Habimana a revendiqué cette attaque, il n’a qu’à répondre de cet acte puisque la responsabilité pénale est individuelle. Dans le cas contraire, Jacques Bigirimana devrait répondre en justice puisque c’est lui qui est actuellement reconnu par le gouvernement comme étant à la tête du parti.

Selon le parti FNL, aile d’Agathon Rwasa, la déclaration de HRW qui incrimine certains leaders politiques à la veille des élections prévues en 2015 risque d’ouvrir la porte à des condamnations gratuites et surtout écarter les concurrents politiques des échéances électorales.

Le FNL proche d’Agathon Rwasa rappelle qu’il signataire de l’accord de cessez le feu de septembre 2006. Cet accord donne droit aux parties prenantes l’immunité provisoire jusqu’à la mise en route des mécanismes de justices de transition.

En aout 2004, 166 banyamulenge ont été tués et plus d’une centaine blessée. Pasteur Habimana qui à l’époque était porte parole de ce mouvement rebelle a revendiqué cette attaque.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

499 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par   ce  jeudi 21 août 2014   à 00 : 29 : 36

JE VOUDRAIS FAIRE UN CLIN D OAIL AUX BANYAMURENGE DE NE PAS PERDRE LE TEMPS EN CHERHANT DE MIDI A 14HEURES MA QUESTION EST.POURQUOI LES REFUGIES BANYAMURENGE ONT ETE MISE SUR LA FRONTIERE CONGO BURUNDI,
SI MA ME MOIRE EST BONNE ILS ETAIENT VISE D ETRE TUER PAR LEUR PAYS PARCE QUE ILS SONT TUTSI,POURQUOI LES METTRE SUR LA FRONTIERE
MA REPONSE EST QUE LES DEUX PAYS DOIVENT REPONDRE SUR CETTE QUESTION DES MASSACRES DE BANYAMURENGE,LA PROTECTION D UN CITOYEN REFUGIE INCOMBE A UN PAYS QU IL A ACCUEILLI



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Des dossiers « ayant fait couler beaucoup d’encre et de salive » !



a

Télécommunication : Des bureaux de LUMITEL presque déserts



a

Droits de l’Homme : Des effectifs pléthoriques dans les prisons du Burundi



a

Droits de l’homme : Le Burundi dans la persistance des violations de droits humains selon l’ONU



a

Le parquet général met en place une commission d’enquête sur le carnage de Ruhagarika



a

Buta : 21 ans après l’assassinat des 40 séminaristes



a

Justice :Un militant du parti au pouvoir condamné à 3 ans de prison pour tenue de propos haineux



a

Droits l’homme l’homme : Le cimetière de Mpanda inondé



a

Kayanza : 5 ans de prison ferme contre une dizaine d’enseignants de Murambi



a

Dossier PARCEM, « l’affaire loin d’être terminée »





Les plus populaires
Affaire Nyakabeto : lourdes sanctions contre les opposants à l’expulsion,(popularité : 3 %)

Des dossiers « ayant fait couler beaucoup d’encre et de salive » ! ,(popularité : 3 %)

Burundi : Il faut cesser de harceler les avocats et les journalistes ,(popularité : 2 %)

Evaluation de la situation des droits de l’homme à Genève en janvier en 2013 ,(popularité : 2 %)

Trois leaders de la société civile portent plainte contre Rema FM au CNC,(popularité : 2 %)

Le nouveau locataire de Mpimba n’est qu’ une goute d’eau dans l’océan,(popularité : 2 %)

Le procès de Gatumba : Des cadres de la police dans la ligne de mire de la défense,(popularité : 2 %)

3 journalistes menacés au Burundi ,(popularité : 2 %)

Justice :Un militant du parti au pouvoir condamné à 3 ans de prison pour tenue de propos haineux,(popularité : 2 %)

Les femmes juristes s’intéressent aux veuves,(popularité : 2 %)