Alexis Sinduhije arrêté en Tanzanie, l’opposition s’attaque au gouvenement burundais




Par: Désiré Nimubona , vendredi 13 janvier 2012  à 06 : 14 : 12
a

Le président en exercice de l’Alliance des Démocrates pour le Changement ADC-Ikibiri, Léonce Ngendakumana déplore une manipulation présumée de la part des services secrets burundais, qui aurait conduit à l’arrestation du président du MSD, Mouvement pour la Solidarité et la Démocratie, Alexis Sinduhije.

Léonce Ngendakumana présente trois hypothèses autour de cette arrestation.

En premier lieu, l’ADC Ikibiri pense que Sinduhije aurait été arrêté suite à la demande des services secrets burundais, après son rapport titré « confidentiel », un rapport qui demandait, selon Ngendakumana, aux pays de la sous-région, de contribuer à l’arrestation de certains leaders de l’ADC-Ikibiri.

Une autre hypothèse, selon lui, est que Sinduhije serait recherché dans le dossier d’assassinat du Dr Kassi Manlan, l’ancien représentant de l’OMS au Burundi, un dossier qui garde toujours en prison le porte-parole du MSD Me François Nyamoya.

La troisième hypothèse, évoquée par le président en exercice de l’ADC-Ikibiri et qui semble la plus importante selon lui, c’est le manque de papiers de voyage qui aurait conduit à l’arrestation de Sinduhije à l’aéroport international de Dar-Es-Salam ce mercredi soir.

Selon d’autres sources d’origine tanzanienne contactées par la rédaction Isanganiro, Alexis Sinduhije serait arrêté de retour des réunions à l’intention des burundais vivant dans les camps des réfugiés de la Tanzanie, une information pourtant démentie par le président de la coalition de l’opposition burundaise, évoquant plutôt que Sinduhije pouvait organiser même des réunions au Burundi au lieu de la Tanzanie.

Cette arrestation coïncide avec la visite du procureur Général de la République du Burundi en Tanzanie. Depuis un certain temps, Sinduhije avait entrepris une tournée dans les pays de l’Afrique de l’Est. Il venait de quitter Kampala et devrait se rendre à Nairobi, selon des sources concordantes.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

2728 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !



a

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda



a

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke





Les plus populaires
Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi ,(popularité : 6 %)

Transfert temporaire du siège de la CIRGL,(popularité : 3 %)

Lucien Rukevya : Le SNR ne travaille pas tambour battant,(popularité : 3 %)

François Bizimana quotte négativement le parti Uprona ,(popularité : 2 %)

Le Burundi vers 2027 ,(popularité : 2 %)

L’ADC-Ikibiri : n’a pas d’ « espoir en la nouvelle équipe » du parti CNDDFDD,(popularité : 2 %)

Pierre Ngendandumwe était patriote ,(popularité : 2 %)

Intrigue autour de l’affaire Rukara ,(popularité : 2 %)

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke,(popularité : 2 %)

Ce projet de loi ne créera-t-il pas de remous à l’instar de celui sur la presse ?,(popularité : 2 %)