Alexis Sinduhije arrêté en Tanzanie, l’opposition s’attaque au gouvenement burundais




Par: Désiré Nimubona , vendredi 13 janvier 2012  à 06 : 14 : 12
a

Le président en exercice de l’Alliance des Démocrates pour le Changement ADC-Ikibiri, Léonce Ngendakumana déplore une manipulation présumée de la part des services secrets burundais, qui aurait conduit à l’arrestation du président du MSD, Mouvement pour la Solidarité et la Démocratie, Alexis Sinduhije.

Léonce Ngendakumana présente trois hypothèses autour de cette arrestation.

En premier lieu, l’ADC Ikibiri pense que Sinduhije aurait été arrêté suite à la demande des services secrets burundais, après son rapport titré « confidentiel », un rapport qui demandait, selon Ngendakumana, aux pays de la sous-région, de contribuer à l’arrestation de certains leaders de l’ADC-Ikibiri.

Une autre hypothèse, selon lui, est que Sinduhije serait recherché dans le dossier d’assassinat du Dr Kassi Manlan, l’ancien représentant de l’OMS au Burundi, un dossier qui garde toujours en prison le porte-parole du MSD Me François Nyamoya.

La troisième hypothèse, évoquée par le président en exercice de l’ADC-Ikibiri et qui semble la plus importante selon lui, c’est le manque de papiers de voyage qui aurait conduit à l’arrestation de Sinduhije à l’aéroport international de Dar-Es-Salam ce mercredi soir.

Selon d’autres sources d’origine tanzanienne contactées par la rédaction Isanganiro, Alexis Sinduhije serait arrêté de retour des réunions à l’intention des burundais vivant dans les camps des réfugiés de la Tanzanie, une information pourtant démentie par le président de la coalition de l’opposition burundaise, évoquant plutôt que Sinduhije pouvait organiser même des réunions au Burundi au lieu de la Tanzanie.

Cette arrestation coïncide avec la visite du procureur Général de la République du Burundi en Tanzanie. Depuis un certain temps, Sinduhije avait entrepris une tournée dans les pays de l’Afrique de l’Est. Il venait de quitter Kampala et devrait se rendre à Nairobi, selon des sources concordantes.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

2741 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La demande d’Agathon Rwasa rejetée



a

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais



a

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » !



a

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni



a

Arusha : Ouverture solennelle du dialogue à l’absence du gouvernement



a

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC



a

« Dialogue » ou « Monologue » ?



a

Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !



a

Certains invités au 5ème round du dialogue inter burundais affichent un recul



a

La province Gitega décide d’enlever les pancartes de Nyambeho controversées





Les plus populaires
Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » ! ,(popularité : 8 %)

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais,(popularité : 6 %)

La demande d’Agathon Rwasa rejetée,(popularité : 5 %)

L’uprona, aile de la réhabilitation, soutient l’appel à la grève lancé par la société civile sur la vie chère,(popularité : 5 %)

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni,(popularité : 4 %)

Le ministre de la coopération Burundaise accuse le Rwanda de soutenir certains putschistes,(popularité : 3 %)

L’Olucome se retire provisoirement des Ceci ,(popularité : 3 %)

La sortie médiatique du parti FNL pro gouvernement n’est pas un hasard ,(popularité : 3 %)

Cinq nouveaux ministres ont été nommés,(popularité : 3 %)

La décentralisation toujours problématique en Mairie de Bujumbura,(popularité : 2 %)