Ni loi , ni diplômes régissant le système BMD




Par: Marc Niyonkuru, , mardi 19 août 2014  à 16 : 17 : 48
a

Trois ans après l’entrée du Burundi dans le système d’enseignement de type BMD (baccalauréat, Master , Doctorat), les étudiants des universités publiques et privées ignorent les diplômes auxquels ils auront accès et déplorent le manque d’implication du ministère de tutelle pour venir à bout de la question.

Dans une conférence de presse que les représentants de ces étudiants ont animée conjointement, ils ont indiqué que certains d’entre eux notamment à l’École Normale Supérieure, ces étudiants en sont déjà à la deuxième partie à savoir Master.

Ils ne savent pas cependant le diplôme qui sera normalement délivré au niveau des Baccalauréats.

« Dans le département des Technologies de l’Information et de la Communication, les étudiants sont (déjà, Ndlr) en deuxième année de Master », a souligné l’un de ces représentants d’étudiants Dieudonné Hakizimana.

Ces étudiants déplorent le fait qu’ils n’ont pas aussi d’enseignants qualifiés pour la formation en Master dans différents facultés et instituts.

« Nous retrouvons dans un département un ou deux enseignants de niveau doctorat », a-t-il souligné encore une fois.

Alors que le problème date de plus de 3 ans, ces étudiants jettent le tord sur le ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique Joseph Butore lui-même.

Ils estiment qu’il a affiché une négligence hors normes pour venir à bout de ce problème.

« Il nous a dit que le projet de loi y relatif allait être étudié en conseil des ministres de juillet mais cela n’a pas eu lieu » a-t-il encore une fois déploré.

Selon les représentants des étudiants des universités burundaises, le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique devrait collaborer avec celui de la fonction publique et de la sécurité sociale pour que ces diplômes soient mis au niveau de ceux qui existaient déjà une fois la loi les régissant devenue réalité.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

297 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Neuf millions de dollars américains chaque année alloues à la lutte contre le paludisme



a

Rumonge : Plus d’une centaine d’élèves voient leurs notes au concours national annulées



a

Lumitel : la réconciliation de l’inspection générale du travail finit en queue de poissons



a

Rumonge : Les robinets de la Regideso ont tari



a

L’enlèvement des déchets ménagers écarte les pavés de Bwiza



a

Bubanza : La population de Mpanda, yeux fixés sur les 500 millions de la commune



a

Société : Les tailleurs de l’Avenue de la Mission reprennent leurs activités



a

Rumonge : Une trentaine de diplômes annulée au lycée Dama



a

Editorial : « Eduquer ou Périr »



a

Rumonge : Pots de vin pour corriger l’Examen d’Etat !





Les plus populaires
Neuf millions de dollars américains chaque année alloues à la lutte contre le paludisme,(popularité : 29 %)

Rumonge : Plus d’une centaine d’élèves voient leurs notes au concours national annulées,(popularité : 19 %)

BURUNDI/SOCIETE : Le Centre Humura au service de la nation,(popularité : 5 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 5 %)

Lumitel : la réconciliation de l’inspection générale du travail finit en queue de poissons ,(popularité : 4 %)

SOS : Six millions de fbu pour sauver la vie d’Edgard,(popularité : 4 %)

SOS : Manirakiza Donatien avec sa langue gonflée depuis sa naissance,(popularité : 3 %)

Les 1 er Lauréats en musicologie au Burundi,(popularité : 3 %)

Mabanda : Refugiés ou pas ils ont été battus ,(popularité : 3 %)

La COSYBU plaide pour une harmonisation salariale juste ,(popularité : 3 %)