‘’Vers une CVR impartiale’’ ; dixit Impunity watch




Par: Marc Niyonkuru, , jeudi 21 août 2014  à 08 : 58 : 45
a

Le chef de mission de l’Organisation Non Gouvernementale Impunity Watch estime qu’au regard de l’environnement politique actuel les étapes de choix des commissaires de la Commission Vérité et Réconciliation font face à un manque de transparence et sont de nature à mettre à mal la confiance dont le processus de sa mise en place devrait bénéficier de la part des partenaires et des bénéficiaires .

Au cours d’une interview que Selim Mawad, chef de mission de l’Organisation Non Gouvernementale Impunity Watch a accordée à la Radio Isanganiro ce mercredi à propos du processus de la mise en place de la CVR, il a souligné que la loi régissant les mécanismes de mise en place de la CVR n’a pas répondu aux desiderata que la population avait soumis lors des consultations populaires . « C’est une loi qui peut être utilisée n’importe où à travers le monde » , a-t-il indiqué.

Cependant , chaque étape de mise en place de ces mécanismes doit être suffisamment communiquée selon lui. Selim Mawad a indiqué que le choix des membres de la commission ad hoc qui aura pour mission de choisir les commissaires de la CVR n’a pas connu de débat de fond entre les bénéficiaires . Selon lui, l’avant projet de loi sur la CVR a connu beaucoup de plaidoyer de la part de la société civile et tout d’un coup le président de la république l’a promulguée.

Selim Mawad estime que l’une des tares pour le processus de mise en place de la CVR est vraiment la manière dont il devrait bénéficier de la confiance de la part des bénéficiaires. « Le grand défi est d’avoir la confiance de la part des citoyens surtout à l’étape du choix des commissaires », a-t-il souligné.

Impunity Watch juge que le Burundi risque d’avoir un processus de CVR partial si rien si la dynamique de manque de communication et de débat continue son chemin.

Le bureau de l’Assemblée Nationale et du Sénat ont rendu public des noms des membres de la commission ad hoc de la CVR ce mardi soir. Les groupes parlementaires divergent sur les 10 parlementaires qui auront pour mission de choisir ces candidats commissaires.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

211 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par Rose Hakizimana   ce  jeudi 21 août 2014   à 19 : 34 : 55

EN REGARDANT LES PRESONNES CHOISI POUR CHOISIR LA COMMISSION ON N EST TRES LOIN DE CONNAITRE LA VERITE PARCE QUE LES CNDD FDD SONT AU NOMBRE DE 7/10 JE PROPOSE DE METTRE AUMOINS DEUX PERSONNES DE LA SOCIETE CIVILE ET DEUX DE L OPPOSITION POUR ARRIVER A LA CVR IMPARTIALE MERCI



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !



a

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda



a

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke





Les plus populaires
Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi ,(popularité : 4 %)

France : Quai d’Orsay sur la poursuite des violences au Burundi,(popularité : 2 %)

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI,(popularité : 2 %)

Nyanza-Lac : Vers le dénouement définitif de la crise à l’église de pentecôte ?,(popularité : 2 %)

Vers la mutation des administrateurs des communes urbaines ? ,(popularité : 2 %)

Le Service National des Renseignements du Burundi dit non au 3èmè mandat du Président Nkurunziza,(popularité : 2 %)

Quid sur l’Intégration du Burundi dans les ensembles régionaux ,(popularité : 2 %)

Présidence : Vagues de remaniements et de nominations,(popularité : 2 %)

L’opposition rejoint le train en marche,(popularité : 2 %)

Politique : Quatre ministres du gouvernement mis à la porte,(popularité : 2 %)