Le processus électoral déjà violé selon le Frodebu




Par: Aubin Niyonkuru , jeudi 21 août 2014  à 14 : 34 : 46
a

Le parti Front pour la Démocratie au Burundi pointe du doigt à la Commission Electorale Nationale Indépendante de ne pas respecter le code électoral au travers du calendrier électoral récemment annoncé.

Au cours d’une conférence de presse de ce mercredi, le porte parole de ce parti a annoncé que l’enrôlement des électeurs ne devrait pas précéder la mise en place des démembrements de la CENI, dont les commissions électorales provinciales et communales indépendantes.

Le calendrier électoral prévoit l’enrôlement des électeurs du 26 septembre au 6 octobre 2014 alors que les Commissions Electorales Provinciales Indépendantes et les Commissions Electorales Communales Indépendantes seront mises en place à travers le pays entre novembre et décembre de la même année.

« L’enrôlement des électeurs est une étape cruciale pour les élections et est sous le contrôle du Bureau d’enregistrement. Ce bureau d’enregistrement des électeurs sous le contrôle de la CECI doit contenir toutes les tendances ethniques, politiques et de genre », a dit Phenias Nigaba, porte parole du Frodebu, en citant l’article 12 du code électoral.

Le Frodebu se demande pourquoi la CENI se précipite à l’étape d’enrôlement des électeurs au moment même où les CECI et les CEPI qui devraient recevoir les rapports une fois l’enrôlement des électeurs terminé ne sont pas encore en place comme le stipule l’article 18 du code électoral.

Fénias Nigaba juge que les irrégularités qui émaillent la distribution de la carte d’identité et les rumeurs autour du choix des agents recenseurs en cours sont synonymes de fraudes électorales. En réaction à ces critiques, le président de la CENI a indiqué qu’il est prévu une réunion avec les représentants des partis politiques au cours de laquelle la question fera objet de débat.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

159 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article


Dans la même rubrique
a

En brève : quatre personnes emprisonnées dont Nahum Barankiriza



a

Bujumbura promet des poursuites judiciaires contre la BBC



a

Burundi : Le procureur général de la République apporte un démenti contre une vidéo de la BBC



a

« Le Burundi ne respecte pas les droits de l’homme pour satisfaire la communauté internationale », selon le ministre Nivyabandi



a

Mgr Jean Louis Nahimana remet sa veste à Ndayicariye à la tête de la CVR



a

Le gouvernement burundais décide une fermeture définitive du bureau du Haut-Commissariat de l’ONU aux droits de l’homme au Burundi



a

Des dossiers « ayant fait couler beaucoup d’encre et de salive » !



a

Télécommunication : Des bureaux de LUMITEL presque déserts



a

Droits de l’Homme : Des effectifs pléthoriques dans les prisons du Burundi



a

Droits de l’homme : Le Burundi dans la persistance des violations de droits humains selon l’ONU





Les plus populaires
En brève : quatre personnes emprisonnées dont Nahum Barankiriza,(popularité : 49 %)

Procès Gatumba: "Parodie de justice",(popularité : 6 %)

Des dossiers « ayant fait couler beaucoup d’encre et de salive » ! ,(popularité : 5 %)

Droits de l’Homme : Des effectifs pléthoriques dans les prisons du Burundi,(popularité : 5 %)

Rwembe : Pourtant, la société civile n’attend pas grand-chose de son verdict,(popularité : 4 %)

Le CPJ et HRW s’inscrivent en faux contre l’intimidation des média au Burundi,(popularité : 4 %)

Hassan Ruvakuki : De la perpetuité à trois ans ! ,(popularité : 4 %)

Le sénat valide la nomination de six magistrats,(popularité : 4 %)

Incendie au marché de Bujumbura : un rapport d’enquête dans deux mois,(popularité : 4 %)

Ces deux crimes sont toujours impunis ,(popularité : 4 %)