‘’Pourquoi cette spoliation ?’’, dixit les propriétaires de parcelles




Par: Marc Niyonkuru, , jeudi 21 août 2014  à 18 : 00 : 00
a

Les services de l’urbanisme tracent les routes dans la cellule 1 et 3 de la localité de Bumwe en commune de Buterere de la mairie de Bujumbura sous surveillance de la police nationale et à l’insu des propriétaires de parcelles.

L’opération vient en effet de durer plus de 2 semaines, les camionnettes de la direction générale de l’urbanisme ont d’ores et déjà démoli 4 fondations de maisons en cours de construction et deux maisons lors de ces travaux.

Selon ces personnes, la direction générale de l’urbanisme n’a jamais écouté les propriétaires de ces parcelles pour constater que lesdites parcelles sont effectivement les leurs puisqu’elles ont des documents délivrés par les autorités compétentes.

"Nous ne sommes pas contre les projets du gouvernement mais nous voulons que le problème trouve une issue préalablement" a souligné d’un d’entre eux.

Les familles qui seront touchées par la décision de la direction générale de l’urbanisme de se saisir de ces parcelles contre vent et marrées sont estimées à plus de 700. Elles plaident pour être écoutées. Certaines d’entre elles vivent dans cette localité où elles sont originaires.

D’autres ont des documents de propriété de ces parcelles, d’autres enfin les ont achetés auprès des particulier. Elles parlent de spoliation pour le moment et jettent les responsabilités contre la direction générale de l’urbanisme.

Face à ces inquiétudes, le directeur général de l’urbanisme ne passe pas par quatre chemins pour s’insurger contre la mesure. Il parle que ces machines sont en train de viabiliser cette partie.

Le tollé autour des parcelles fait aussi parler de lui en commune de Kanyosha depuis quelques mois. La population crie aussi contre une probable spoliation de leurs parcelles par les services de l’urbanisme.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

82 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Neuf millions de dollars américains chaque année alloues à la lutte contre le paludisme



a

Rumonge : Plus d’une centaine d’élèves voient leurs notes au concours national annulées



a

Lumitel : la réconciliation de l’inspection générale du travail finit en queue de poissons



a

Rumonge : Les robinets de la Regideso ont tari



a

L’enlèvement des déchets ménagers écarte les pavés de Bwiza



a

Bubanza : La population de Mpanda, yeux fixés sur les 500 millions de la commune



a

Société : Les tailleurs de l’Avenue de la Mission reprennent leurs activités



a

Rumonge : Une trentaine de diplômes annulée au lycée Dama



a

Editorial : « Eduquer ou Périr »



a

Rumonge : Pots de vin pour corriger l’Examen d’Etat !





Les plus populaires
Neuf millions de dollars américains chaque année alloues à la lutte contre le paludisme,(popularité : 25 %)

Rumonge : Plus d’une centaine d’élèves voient leurs notes au concours national annulées,(popularité : 16 %)

Lumitel : la réconciliation de l’inspection générale du travail finit en queue de poissons ,(popularité : 7 %)

Semaine de la Saint Valentin dans l’archidiocèse de Gitega,(popularité : 4 %)

L’Ombudsman et le Ministre de l’Intérieur dans le collimateur de la COMIBU,(popularité : 3 %)

Muyinga : Des tests de grossesses surprises pour lutter contre les grossesses non désirées,(popularité : 3 %)

Société : Les tailleurs de l’Avenue de la Mission reprennent leurs activités ,(popularité : 3 %)

SOS : Manirakiza Donatien avec sa langue gonflée depuis sa naissance,(popularité : 3 %)

BURUNDI/SOCIETE : Le Centre Humura au service de la nation,(popularité : 3 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 3 %)