Pas de poches de sang à travers le pays




Par: Marc Niyonkuru, , vendredi 22 août 2014  à 08 : 25 : 03
a

Les hôpitaux à savoir Rema au chef lieu de la province de Ruyigi et celui de Ngozi et ailleurs à travers le pays ont momentanément arrêté les activités d’opération de chirurgie suite au problème de maque de sang qui fait parler de lui dans tout le pays.

Sur 9 opérations chirurgicales qui étaient envisagées depuis la semaine dernière, aucune d’entre elles n’a eu lieu à l’hôpital Rema selon le médecin responsable de cet hôpital. Sans toutefois citer le nombre de victimes, le médecin responsable du service de chirurgie dans cet hôpital reconnait que les enfants qui ont besoin de poche de sang meurent suite à ce problème.

De Ruyigi à Ngozi en passant par Gitega, l’indignation va en particulier contre les responsables du CNTS qui ne distribuent plus ces poches de sang comme cela devait être fait. Conséquence de ce manque de prévision, l’hôpital autonome de Ngozi connait aussi les mêmes difficultés.

Une personne a trouvé la mort ce mardi soir par manque de sang dans cet hôpital selon le médecin sur place. Le service région nord de distribution et conservation du sang manque cruellement de sang. Le responsable de ce service indiqué qu’ils attendent 100 poches de sang en provenance de Bujumbura. Le problème fait aussi parler de lui dans la province sanitaire de Mwaro où les meme causes ont produit les memes effets.

A Bubanza , Karuzi , Rutana et ailleurs ce problème de manque de sang est une triste réalité selon les sources dans ces provinces . Les pertes en vie humaines ne sont pas encore connues.

Face à cette inquiétude, le président du Forum pour la Conscience et le Développement fait appel au ministre de la santé de la lutte contre le Sida à tout faire pour venir à bout de la situation.

Dans une interview qu’il a accordée à la Radio Isanganiro ce jeudi par rapport à cette rareté de poche de sang, Pacifique Nininahazwe a demandé au pouvoir de Bujumbura de sauver d’urgence la situation et de faire preuve d’ouverture envers les autres organisations et les entreprises œuvrant au pays si réellement la crise financière en est à la base.

"Si les gens peuvent cotiser pour des activités politiques pourquoi est ce que ils ne le feraient pas pour sauver des vies humaines’’, a - il ajouté. Le manque de poche de sang date d’il y a plus de deux semaines. Les médias ont commencé à le relayer tardivement.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

105 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Neuf millions de dollars américains chaque année alloues à la lutte contre le paludisme



a

Rumonge : Plus d’une centaine d’élèves voient leurs notes au concours national annulées



a

Lumitel : la réconciliation de l’inspection générale du travail finit en queue de poissons



a

Rumonge : Les robinets de la Regideso ont tari



a

L’enlèvement des déchets ménagers écarte les pavés de Bwiza



a

Bubanza : La population de Mpanda, yeux fixés sur les 500 millions de la commune



a

Société : Les tailleurs de l’Avenue de la Mission reprennent leurs activités



a

Rumonge : Une trentaine de diplômes annulée au lycée Dama



a

Editorial : « Eduquer ou Périr »



a

Rumonge : Pots de vin pour corriger l’Examen d’Etat !





Les plus populaires
Neuf millions de dollars américains chaque année alloues à la lutte contre le paludisme,(popularité : 38 %)

Rumonge : Plus d’une centaine d’élèves voient leurs notes au concours national annulées,(popularité : 19 %)

Lumitel : la réconciliation de l’inspection générale du travail finit en queue de poissons ,(popularité : 7 %)

SOS : Six millions de fbu pour sauver la vie d’Edgard,(popularité : 7 %)

Entre la CNTB et la fondation Intahe , le torchon brule,(popularité : 4 %)

Rumonge : Les robinets de la Regideso ont tari,(popularité : 4 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 3 %)

Société : Les tailleurs de l’Avenue de la Mission reprennent leurs activités ,(popularité : 3 %)

Muyinga/Quelques ménages rapatriés à partir de la Tanzanie ,(popularité : 3 %)

Mayengo : Les conditions de vie se détériorent,(popularité : 3 %)