Bururi : Un recensement qui inquiète




Par: Aubin Niyonkuru , mardi 26 août 2014  à 07 : 25 : 55
a

Certains militants du parti au pouvoir organisent depuis un certain temps un dénombrement des membres des différents partis politiques dans la province de Bururi. Selon les sources sur place les fiches d’identification utilisées comprennent des colonnes dans lesquelles il est mentionné les éléments permettant de déterminer quelques détails sur chaque ménage recensé.

Selon les mêmes sources, ce canevas comprend en tout 7 colonnes. La 7e est subdivisée en 2 rubriques, c’est-à – dire l’une destinée à l’identification des membres du parti Cndd fdd et l’autre à celle destinée aux membres des partis de l’opposition. La 5e colonne précise le nombre d’opposants dans chaque sous colline et la 6e mentionne le nom de chaque chef de ménage des opposants. La 3e colonne quant à elle est destiné déterminer le nombre d’électeurs dans chaque sous colline.

Les leaders des partis politiques d’opposition dans la même province s’inquiètent plus des mentions de 2 colonnes, à savoir la 5 et la 6e. Ils se demandent s’il ne s’agit pas d’une façon de les intimider ou d’influencer leurs membres pour les prochaines élections.

Le président du parti Cndd fdd en province de Bururi nie l’existence de ces fiches d’identification. Mais Emmanuel Ntezukobagira nuance en précisant que tout politicien doit connaitre le nombre de ses opposants, sans toute fois expliquer l’importance de savoir le nom du chef de chaque ménage des opposants.

Ce recensement est aussi dénoncé par le porte parole du parti au pouvoir. « Je lance un appel vibrant à l’administration, à la police et à la justice, que quelqu’un qui est attrapé avec un tel tract soit interrogé pour qu’il dise l’intérêt qu’il a à faire une démarche qui peur faire peur à certaines personnes » ; a déclaré Onésime Nduwimana.

Le porte parole du Cndd fdd qualifie même d’absurde cette histoire de récensement. Selon Onésime Nduwimana, même s’il y avait un recensement, ce n’est pas du ressort du Cndd fdd ou d’un autre parti politique de l’organiser.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

283 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article


Dans la même rubrique
a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !



a

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda



a

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke





Les plus populaires
Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi ,(popularité : 8 %)

Transfert temporaire du siège de la CIRGL,(popularité : 4 %)

Lucien Rukevya : Le SNR ne travaille pas tambour battant,(popularité : 4 %)

François Bizimana quotte négativement le parti Uprona ,(popularité : 3 %)

L’ADC-Ikibiri : n’a pas d’ « espoir en la nouvelle équipe » du parti CNDDFDD,(popularité : 3 %)

Pierre Ngendandumwe était patriote ,(popularité : 3 %)

Intrigue autour de l’affaire Rukara ,(popularité : 3 %)

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke,(popularité : 3 %)

Ce projet de loi ne créera-t-il pas de remous à l’instar de celui sur la presse ?,(popularité : 3 %)

La CENI propose la révision du code électoral de 2010 pour 2015 ,(popularité : 3 %)