2015 : Entre inquiétude et joie autour des propos aigres - doux de la CENI




Par: Marc Niyonkuru, , jeudi 28 août 2014  à 07 : 18 : 18
a

Le président de la Commission Electorale Nationale Indépendante a annoncé que les CEPI et les CECI seront mises en place à travers le pays avant le travail d’enrôlement des électeurs. Les débats autour de cette étape commenceront en effet à partir de la semaine prochaine entre les acteurs politiques.

Au cours de cette séance dans laquelle la CENI a effet rendu publique les 10.798 centres d’inscriptions des électeurs de 2015 à travers le pays, Pierre Claver Ndayicariye a souligné que ces centres seront constitués en général d’écoles publiques et privées.

Il a tranquillisé les politiques en indiquant que contrairement à ce qui se disait sur les médias, les représentants des Commissions Électorales Provinciales Indépendantes et des Commissions Électorales Communales Indépendantes seront choisis avant l’enrôlement des électeurs. L’élaboration du calendrier électoral ne sera pas perturbée par cette activité selon Pierre Claver Ndayicariye qui a par ailleurs qualifié cette activité de simple ajustement du processus électoral.

La question qui a fait des remous concernait les éléments du dossier qui seront exigés aux candidats qui vont se faire élire en 2015 notamment l’attestation de bonne conduite vie mœurs et l’extrait du casier judiciaire. Pour le président de la CENI, Pierre Claver Ndayicariye, il est prématurée voire illogique de parler des gens qui vont se faire élire en 2015.

« Pour nous conformer à la loi, nous allons vérifier que tous les documents exigés sont disponibles avant de délivrer l’autorisation à quiconque aura besoin de se faire élire en 2015 », a souligné Pierre Claver Ndayicariye.

La CENI estime que sont travail sera purement technique. « Ne posez plus la question à la CENI », a ajouté Pierre Claver Ndayicariye, le patron de la CENI.

Cette rencontre a vu la participation de plusieurs partenaires des élections de 2015 dont les diplomates accrédités à Bujumbura qui, visiblement voulaient en savoir plus sur les documents qui seront exigés par la CENI avec 2015.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

278 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Bujumbura regrette des sanctions prises à son encontre



a

Le Burundi gagne un palais présidentiel



a

Agathon Rwasa opte pour CNL que FNL



a

Des réactions légèrement divergentes sur la démission de Mkapa



a

Le facilitateur Mkapa jette officiellement l’éponge



a

Freddy Mbonimba, le maire contre les chambres de prières dispersées



a

Plus de 80 ONGs étrangères cèdent aux obligations du conseil national de sécurité



a

IJAMBO RY’UMUKURU W’IGIHUGU PETERO NKURUNZIZA YIPFURIZA UMWAKA MWIZA W’2019 ABARUNDI N’ABABA MU BURUNDI



a

Mutimbuzi : Destitution de l’administrateur pour son "intégrité"



a

Pourquoi s’acharner au candidat du Cndd-Fdd, s’interroge le SG





Les plus populaires
Bujumbura regrette des sanctions prises à son encontre,(popularité : 100 %)

Agathon Rwasa opte pour CNL que FNL,(popularité : 11 %)

Des réactions légèrement divergentes sur la démission de Mkapa ,(popularité : 6 %)

Le Burundi gagne un palais présidentiel ,(popularité : 5 %)

Le facilitateur Mkapa jette officiellement l’éponge ,(popularité : 2 %)

Freddy Mbonimba, le maire contre les chambres de prières dispersées,(popularité : 2 %)

Qui sont les nouveaux vice-présidents burundais ?,(popularité : 2 %)

L’uprona, aile de la réhabilitation, soutient l’appel à la grève lancé par la société civile sur la vie chère,(popularité : 1 %)

Mutimbuzi : Destitution de l’administrateur pour son "intégrité",(popularité : 1 %)

Plus de 80 ONGs étrangères cèdent aux obligations du conseil national de sécurité ,(popularité : 1 %)