Vers la contestation de la CENI




Par: Marc Niyonkuru, , mercredi 27 août 2014  à 10 : 21 : 23
a

Les partis politiques regroupés au sein de l’Alliance pour la Démocratie et le Changement, ADC-Ikibiri, interpelle le gouvernement à constater que la loi mettant en place la Commission Électorale Nationale Indépendante est contraire à la constitution puisqu’elle a été mise en place par décret présidentielle.

En marge de la rencontre de la Commission Électorale Nationale Indépendante avec les autres acteurs politiques au cours de laquelle cette institution a rendu publique le répertoire des centres d’inscriptions des électeurs, les partis membres de l’ADC-Ikibiri ont estimé qu’il devrait y avoir une loi pour la mise en place de la CENI.

Le vice président du parti Frodebu a en effet au nom des partis politiques regroupés au sein de l’ADC-Ikibiri souligné que la CENI actuelle telle qu’elle est ne répond pas notamment à l’article 159 de la loi fondamentale qui stipule que celle est mise en place par une loi. "Nous avons décrié la façon dont la CENI a été mise en place et nous persistons encore pour exiger que le gouvernement respecte la loi. Le respect de loi est le rempart dans tout système de gouvernance dont le processus électoral », a-t-il souligné.

Fréderic Bamvuginyumvira a dit que lors des réunions qui ont eu lieu notamment à Kayanza , Bujumbura et ailleurs sous la facilitation du Bureau des Nations Unies au Burundi pour la préparation des élections transparentes, libres et apaisées de 2015 , ils n’ont cessé de décrier le décret ayant abouti à la reconduction de la CENI en qualifiant d’ écart par rapport à la loi. Le vice président du parti Frodebu a estimé en effet que la CENI est là certes mais de manière irrégulière.

Dans le document qui avait été rédigé avant le début de la réunion avec la CENI, les partis membres de l’ADC-Ikibiri avaient parlé de mobiles politiques visant à enrôler les électeurs avant la mise en place des responsables de la CENI dans les communes et les provinces du pays. Pierre Claver Ndayicariye a évoqué le contraire tranquillisant les nerfs visiblement surchauffés . Heureusement sinon la tension allait devenir vive dans la salle.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

471 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par Rose Hakizimana   ce  mercredi 27 août 2014   à 22 : 10 : 35

NAGIRA MBAZE UMUSHINGANTAHE FREDERIC VICE PRESIDENT DU PARTI FRODRBU,MBEGA KO ABO BANTU BAGOYE NIBATUBAHIRIZA IYO MWABERETSE MUCA MUBIGENZA GUTE ,UZOTOGWA AZOHEZA YEMEGWE NA MATEGEKO
IKINDI NDAKIBAZA ISANGANIRO MBEGA MWOMENYA BA BANTU IBIHUMBI BITATU UMUKURU WI GIHUGU YAVUGA KO AZOPFUNGURA VYARABAYE NIVYABA VYARABAYE MURAHA MICRO UMWE TWUMVE ICO ABIVUGAKO MURAKOZE



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Plus de 80 ONGs étrangères cèdent aux obligations du conseil national de sécurité



a

IJAMBO RY’UMUKURU W’IGIHUGU PETERO NKURUNZIZA YIPFURIZA UMWAKA MWIZA W’2019 ABARUNDI N’ABABA MU BURUNDI



a

Mutimbuzi : Destitution de l’administrateur pour son "intégrité"



a

Pourquoi s’acharner au candidat du Cndd-Fdd, s’interroge le SG



a

Le Burundi face à deux capitales



a

Burundi : ONGE Avocats Sans Frontiers ferme son bureau à Bujumbura



a

Coopération : Conflit burundo-rwandais, un casse-tête pour la CIRGL



a

Le président Nkurunziza réclame un Sommet extraordinaire de l’EAC



a

Justice : Le dossier Ndadaye refait surface



a

Burundi : L’assemblée nationale renouvelle l’équipe de la CVR





Les plus populaires
Plus de 80 ONGs étrangères cèdent aux obligations du conseil national de sécurité ,(popularité : 7 %)

Le président Nkurunziza réclame un Sommet extraordinaire de l’EAC,(popularité : 7 %)

Manif anti 3è mandat : Un agent du SNR tue un militaire de la FDN à Musaga,(popularité : 7 %)

La commune urbaine de Mukaza a de nouveaux dirigeants,(popularité : 6 %)

Election 2015 : la suspension de l’aide n’a pas eu d’impact significatif,(popularité : 6 %)

Mutimbuzi : Destitution de l’administrateur pour son "intégrité",(popularité : 5 %)

Les communes de la Mairie de Bujumbura réduites à trois ,(popularité : 5 %)

Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !,(popularité : 5 %)

Une majorité de burundais soutiennent la limitation des mandats présidentiels à 2 ,(popularité : 5 %)

Un examen spécial sur le Burundi à Genève depuis ce jeudi,(popularité : 4 %)