La Banque Centrale va enseigner comment bien conserver les billets




Par: Désiré Nimubona , mercredi 27 août 2014  à 14 : 59 : 51
a

La Banque de la République (BRB) compte sensibiliser la population burundaise et tous les usagers de la monnaie burundaise de bien conserver les billets au moment où la carence des billets de 2000F se fait sentir au Burundi ces derniers jours.

S’exprimant dans une conférence de presse, en marge des cérémonies de déclaration de la politique monétaire ce mercredi, Jean Ciza Gouverneur de la Banque Centrale burundaise a estimé que « la conservation des billets par les usagers est précaire ».

Il a dénombré par exemple le fait que les billets sont conservés n’importe comment pliés ou touchés par des mains mouillés, ce qui fait que leur durée de vie soit très courtes alors que leurs commande et confection coute aussi de l’argent.

Revenant sur le fait que les billets de 2000F ne sont pas disponibles en quantités suffisantes, Jean Ciza reconnait ce problème et souligne que bientôt, la solution sera trouvée.

« Nous avons déjà fait des commandes de ces billets, d’ici trois ou quatre mois, ils seront disponibles » a déclaré le Gouverneur de la Banque Centrale, Jean Ciza.

Depuis un certain temps, un phénomène de manque de billets de 2000F s’était fait sentir dans le pays et aucune autorité habilitée n’avait clarifié la situation.

En 2012, la même banque centrale avait annoncé un projet d’introduction de pièces métalliques pour remplacer certaines coupures dont la vie ne dépassait pas 6 mois à compter à partir de son émission en circulation.

La vie d’une pièce métallique étant supérieure à 15 ans, selon la banque centrale en 2012, l’usage des pièces métalliques était vu comme une solution contre le vieillissement rapide des billets.

Aujourd’hui, le Gouverneur de la Banque Centrale Jean Ciza déplore que certains citoyens ne semblent pas utiliser les pièces de francs burundais à l’aise.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

238 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par ROSE HAKIZIMANA   ce  mercredi 17 septembre 2014   à 17 : 33 : 10

MBEGA AZOKWIGISHA BANDE,ABARUNDI BATAGIRA ICO BARYA BARONKA AYO BABIKA NYIMBA AZOBWIRA BA SHEBUJA
AHUBWO NIBAFASHE ABARUNDI MU KUBAHA UMUTAHE BASHOBORE KUDANDAZA GUTYO BARONKE ICO BARYA NICO BABIKA,NAYO INYIGISHO ZO UYARONSE NTAZONANIGWA NINGENE AYABIKA



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Banque pour les jeunes : un rêve ou une réalité ?



a

Gihanga : les cultivateurs du village 2 demandent la levée de la mesure de la SRDI



a

Transport : Kenya Aiways cède pour Air Tanzania à Bujumbura ?



a

Commerce : « Niet, plus d’accès au marché de Gatunguru-Karama »



a

Economie : La mise en application effective de la convention « Orts-Milner » tombe à l’eau



a

Transport : Le Sénat burundais fustige l’état des routes construites ces derniers jours



a

Diplomatie : Le Burundi confirme son boycott au 20eme sommet du COMESA



a

Rumonge : Le commerce ambulant s’amplifie



a

Gouvernance : A qui profite l’échec de la politique de « charroi zéro » ?



a

Le président de la République, un professeur sévère face à la corruption





Les plus populaires
Les victimes de l’incendie appelées à contacter le réseau des institutions des micros finances ,(popularité : 3 %)

Banque pour les jeunes : un rêve ou une réalité ? ,(popularité : 3 %)

Muyinga/Les commerçants reconstruisent eux-mêmes les marchés,(popularité : 2 %)

Burundi : De nouveaux tarifs de contrôle technique rejetés par le ministère de tutelle,(popularité : 2 %)

Burundi : Une nouvelle taxe sur éducation est en cours de préparation,(popularité : 2 %)

Doing Business : Le Burundi Meilleur réformateur économique, mais toujours insatisfait,(popularité : 1 %)

Appel à une conjugaison d’efforts en sauvetage de la monnaie burundaise ,(popularité : 1 %)

Le Burundi pourrait importer de l’internet de la Tanzanie ,(popularité : 1 %)

L’OAG s’inscrit en faux contre le "deux poids deux mesures" sur l’IPR,(popularité : 1 %)

Les non dits des micro finances,(popularité : 1 %)