KARUSI : Carence des Professeurs à la veille de la rentrée scolaire




Par: Aubin Niyonkuru , vendredi 29 août 2014  à 07 : 12 : 29
a

Le Ministère de l’enseignement primaire et secondaire vient d’autoriser les différentes directions de l’enseignement secondaire de recruter les enseignants à quelques jours de la rentrée solaire 2014-2015. Mais dans la province de Karusi, le nombre d’enseignants que certaines directions communales de l’enseignement ont été autorisées de recruter est largement inférieur par rapport aux besoins, selon les sources sur place.

Par exemple, la direction communale de l’enseignement de Buhiga a été autorisée de recruter seulement 2 professeurs du secondaire au cours de la prochaine année scolaire, alors que le besoin s’estimait à plus de 40 professeurs comme l’indique le directeur communal de l’enseignement. Il signale que plus de 20 classes de la 7eme année fondamentale seront ouvertes pour cette année scolaire à cause du taux de réussite élevé des élèves de la 6eme année dans le concours nationale (soit 816 lauréats de l’école primaire dan cette commune).

La situation est similaire dans la direction communale de l’enseignement en commune Shombo. Ici aussi, le directeur de l’enseignement communal indique qu’ils ont été autorisés de recruter 2 professeurs alors que seront ouvertes 4 nouvelles classes du niveau supérieur pour la prochaine année scolaire, dont une classe à section scientifique qui n’a aucun professeur.

Le Directeur provincial de l’enseignement, Stanislas Manirakiza, indique que la direction provinciale n’a eu l’autorisation de recruter que 72 professeurs seulement pour cette année scolaire. En plus il indique que leur répartition dans les différentes directions scolaires de la province n’est pas non plus de ses responsabilités.

Stanislas Manirakiza regrette que ce nombre de 72 enseignants à recruter reste très minime par rapport aux besoins, ajoutant que la situation ne sera pas facile à gérer avec un effectif de plus de 6000 lauréats de l’école primaire qui, tous, vont bientôt commencer l’école fondamentale.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

188 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article


Dans la même rubrique
a

Les travailleurs de l’Ecole Indépendante réclament une réunion extraordinaire



a

La décision de faire payer 300 fbu chez les dockers du marché dit chez Sion reste inchangée



a

Le secteur de l’éducation "en ruine" !



a

« Je ne vois pas comment le directeur ne nous...



a

Neuf institutions universitaires interdites d’enrôler de nouveaux étudiants



a

Bubanza : le lycée kanura de Gihanga, confrontée à plusieurs difficultés



a

Buyenzi : Les filles et femmes face à l’éducation conjugale !



a

Le plan innovant de la ville de Bujumbura 2020-2045 : Les habitants de Gihanga s’inquiètent



a

Burundi-Education : Un nouveau campus de l’ENS s’ouvre à Mugara



a

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques





Les plus populaires
Les travailleurs de l’Ecole Indépendante réclament une réunion extraordinaire ,(popularité : 10 %)

La décision de faire payer 300 fbu chez les dockers du marché dit chez Sion reste inchangée,(popularité : 5 %)

Le Japon finance la CFP/OPDE à plus de 140 millions de francs burundais,(popularité : 5 %)

Editorial : « Eduquer ou Périr »,(popularité : 4 %)

Rumonge : les prix de l’huile de palme chutent,(popularité : 4 %)

Education : Cinq finalistes d’ITAB Karusi sous les verrous depuis le 10 Aout ,(popularité : 4 %)

Rumonge : Une trentaine de diplômes annulée au lycée Dama,(popularité : 4 %)

Rumonge : Les robinets de la Regideso ont tari,(popularité : 4 %)

Hôpital de Rumonge : Les patients apprécient différemment les services,(popularité : 4 %)

Burundi : Vers une délimitation définitive des zones de frayère dans le lac Tanganyika ,(popularité : 4 %)