L’après 2015 vu par Sylvestre Ntibantunganya




Par: Marc Niyonkuru, , vendredi 29 août 2014  à 17 : 08 : 00
a

L’ancien président de la république du Burundi Sylvestre Ntibantunganya estime que le CNDD-FDD et les probables coalitions contre ce parti autour de 2015 risquent de faire changer l’actuelle image de l’Assemblée Nationale après les élections.

Dans une étude qu’il a rendue publique autour de la gouvernance politique, économique et sociale au premier semestre de 2014, Sylvestre Ntibantunganya a souligné que les avis sont mitigés quant à la façon dont ils évaluent cette période.

En politique, cette période a été marquée par une intolérance politique à grande échelle surtout entre les jeunes du CNDD-FDD et le parti MSD suite aux échéances électorales de 2015.

Au niveau social cette période a aussi été caractérisée par des mouvements de grèves dans différents secteurs d’activités dont l’Université du Burundi où les étudiants ont failli devenir ‘’une bande propagandes’’ contre le CNDD-FDD à travers le pays pendant cette période.

Pour Sylvestre Ntibantunganya, certains partis politiques dont le FNL et l’Uprona qui ont du mal à retrouver leurs membres parce qu’ils sont qualifiés d’ "illégaux’’ risquent de se coaliser avec ceux de l’Alliance Démocratique pour le Changement pour2015 . Cette coalition sera probablement de nature à changer la configuration du parlement de 2015 selon Sylvestre Ntibantunganya . « Les dirigeants peuvent s’y préparer déjà », a-t-il souligné.

Ce sénateur a indiqué que les questions relatives à la commission vérité et réconciliation et aux problèmes de terres et autres biens méritent une attention de la part des décideurs de ce pays puisqu’elles devraient déterminer la réconciliation des Burundais.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

647 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?



a

CVR : plus de 21 milliards de francs pour le plan stratégique



a

Burundi : L’ombudsman et le ministère de l’intérieur divergent sur l’intolérance politique



a

Burundi - Coopération : le Comesa prêt à rembourser le Burundi



a

Rumonge : Le CNL dénonce l’intolérance politique



a

Bubanza : cinq membres du parti CNL incarcérés



a

Muyinga : des plans communaux de développement indispensables mais onéreux



a

Le CNDD-FDD accuse l’opposition de "provocation"



a

Le parti CNL hausse le ton face au "harcèlement politique" à son encontre



a

Burundi : les églises dans le viseur du ministère de l’intérieur





Les plus populaires
Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?,(popularité : 36 %)

Les restes de Gahutu, et Misigaro pourront être rapatriées après des années,(popularité : 30 %)

Le Burundi vers 2027 ,(popularité : 16 %)

Des manifestatations au centre ville de Bujumbura,(popularité : 14 %)

Justice : Le dossier Ndadaye refait surface,(popularité : 14 %)

Le CNDD-FDD va porter plainte contre Léonce Ngendakumana,(popularité : 14 %)

Vers la restriction des libertés publiques ,(popularité : 14 %)

Manifestation avec cercueil par Guillaume Harushimana à la Rpa ,(popularité : 14 %)

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais,(popularité : 14 %)

Qui sont les nouveaux vice-présidents burundais ?,(popularité : 13 %)