Une ignorance du ministre de la santé intrigue l’ABDDM




Par: Marc Niyonkuru, , vendredi 29 août 2014  à 18 : 45 : 00
a

L’Association Burundaise pour la Défense des Droits des Malades interpelle l’Organisation Mondiale de la Santé à suivre les normes sanitaires des malades burundais suites au sort réservé par le ministère de tutelle aux probables décès des malades ayant résulté du manque de poche de sang au Burundi.

Dans une interview que le président de cette organisation a accordée à la Radio Isanganiro ce vendredi à propos du ministre de tutelle selon lesquels ce ministère n’a pas encore été informé des cas de décès suite à l’absence de poche de sang à travers le pays ces derniers jours, Moise Ntiburuburyo s’est dit à la fois choqué et intrigué.

Pour Moise Ntiburuburyo c’est dure de voir la ministre de la santé publique et de la lutte contre le Sida fait fi sciemment des réalités qui crèvent les yeux. Selon lui, au lieu d’enfoncer davantage la douleur de ceux qui ont perdu les leurs, le ministre aurait du faire preuve de retenue et dire qu’elle n’est pas encore au courant du nombre de victime du manque de sang dans tout le pays.

Lors des questions orales à l’Assemblée Nationale autour de ce feuilleton de manque poche de sang à travers le pays, Dr Sabine Ntakarutimana a été demandée de rendre le tablier. Elle a souligné de sa part qu’elle a été tardivement informée pour pouvoir résoudre la question à temps.

De sa part, le ministre des finances Tabou Abdallah Manirakiza a dit que le centre de transfusion sanguine n’avait pas écoulé son budget l’année écoulée raison pour laquelle la coupe budgétaire de 50 millions avaient été opérée sur le budget exercice 2014. De sa part , le directeur du Centre National de Transfusion Sanguine Dr Gilbert Nduwayo a indiqué qu’il n’est vieux dans cette fonction que de 4 mois. Pour lui, si des responsabilités, il y a eu elles sont à adresser à son prédécesseur.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

387 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rutovu : des magouilles dans la distribution des décodeurs de Startimes.



a

Hôpital de Rumonge : Les patients apprécient différemment les services



a

Neuf millions de dollars américains chaque année alloues à la lutte contre le paludisme



a

Rumonge : Plus d’une centaine d’élèves voient leurs notes au concours national annulées



a

Lumitel : la réconciliation de l’inspection générale du travail finit en queue de poissons



a

Rumonge : Les robinets de la Regideso ont tari



a

L’enlèvement des déchets ménagers écarte les pavés de Bwiza



a

Bubanza : La population de Mpanda, yeux fixés sur les 500 millions de la commune



a

Société : Les tailleurs de l’Avenue de la Mission reprennent leurs activités



a

Rumonge : Une trentaine de diplômes annulée au lycée Dama





Les plus populaires
Rutovu : des magouilles dans la distribution des décodeurs de Startimes.,(popularité : 30 %)

Hôpital de Rumonge : Les patients apprécient différemment les services,(popularité : 9 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 7 %)

NGOZI : Un nouveau centre neuropsychiatrique ,(popularité : 5 %)

Neuf millions de dollars américains chaque année alloues à la lutte contre le paludisme,(popularité : 3 %)

Rumonge : Plus d’une centaine d’élèves voient leurs notes au concours national annulées,(popularité : 3 %)

UB : Ça sent le détournement ,(popularité : 3 %)

PSG : Les agents crient à l’injustice,(popularité : 2 %)

La thérapie de l’eau thermale, des habitants de Mugara témoignent,(popularité : 2 %)

Les universités publiques ont fermé les portes,(popularité : 2 %)