L’Assemblée Nationale ensession extraordinaire, l’opposition s’inquiète du canevas




Par: Désiré Nimubona , lundi 16 janvier 2012  à 16 : 24 : 31
a

Le Président de la République Pierre Nkurunziza convoque la session extraordinaire de l’Assemblée Nationale pour étude de 3 projets de loi et la présentation d’un cadre stratégique de Croissance et de Lutte contre la Pauvreté.

Selon le décret N° 100/01 du 5 janvier 2012, Pierre NKurunziza demande aux députés de se réunir depuis le 16 janvier 2012 jusqu’au 21 janvier pour se pencher sur « le Projet de loi portant fixation de l’Impôt Professionnel sur les Rémunérations de certains mandataires et cadres politiques, cadres autres Agents de l’Etat, ainsi que la Structure de leurs Rémunérations », selon le décret.

En plus, les députés devront aussi se pencher sur le projet de loi portant Révision de la loi n°1/03 du 19 février 2009 relative à l’organisation de la privatisation des entreprises à participation publique, des services et des ouvrages publics.

Les députés burundais devront aussi étudier le projet de loi portant Ratification de la Convention sur la Traite des personnes au Burundi.

L’opposition burundaise, réunie au sein de l’Alliance des Démocrates pour le Changement ADC-Ikibiri trouve plutôt que l’urgence se trouvait ailleurs que surs les quatre points proposés par le Président de la République.

"Au regard du contenu de la convocation, il fallait plutôt un message à la nation du Président de la république pour informer l’opinion nationale et internationale la mise en place de la Commission vérité et Réconciliation", souligne Ngendakumana, ajoutant que cette commission est plus qu’urgente par rapport à la loi sur la privatisation, " à moins qu’il y a une entreprise à liquider immédiatement".

Selon Léonce Ngendakumana, président en exercice de l’opposition burundaise, il fallait plutôt que le Président de la République se présente devant le Parlement pour répondre sur les tentatives de modification de la Constitution, qui, actuellement fait pas mal de bruits dans les milieux politiques burundais.

L’ADC-Ikibiri souligne également que le Gouvernement devrait dire quelque chose sur la sécurité et non sur le projet de loi sur les impôts sur les salaires des dignitaires politiques, car, estime Ngendakumana, le Gouvernement l’a fait sillamment, car les impôts de la part de ces dignitaires ne sont même pas prévu dans le budget de fonctionnement de l’État en 2012.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1174 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?



a

CVR : plus de 21 milliards de francs pour le plan stratégique



a

Burundi : L’ombudsman et le ministère de l’intérieur divergent sur l’intolérance politique



a

Burundi - Coopération : le Comesa prêt à rembourser le Burundi



a

Rumonge : Le CNL dénonce l’intolérance politique



a

Bubanza : cinq membres du parti CNL incarcérés



a

Muyinga : des plans communaux de développement indispensables mais onéreux



a

Le CNDD-FDD accuse l’opposition de "provocation"



a

Le parti CNL hausse le ton face au "harcèlement politique" à son encontre



a

Burundi : les églises dans le viseur du ministère de l’intérieur





Les plus populaires
Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?,(popularité : 31 %)

Qui sont les nouveaux vice-présidents burundais ?,(popularité : 14 %)

Des coups de feu melés de la confusion au Burundi ce matin,(popularité : 13 %)

Le Burundi vers 2027 ,(popularité : 13 %)

Réconciliation entre les FNL et les CNDD-FDD de Kamesa,(popularité : 12 %)

Manif anti 3è mandat : Un agent du SNR tue un militaire de la FDN à Musaga,(popularité : 12 %)

Faut-il attendre encore Rwagasore pour des organes crédibles du parti ?,(popularité : 12 %)

Des manifestatations au centre ville de Bujumbura,(popularité : 12 %)

Trois pays de la région disent oui au troisième mandat de Pierre Nkurunziza,(popularité : 12 %)

Agathon Rwasa et Jacques Bigirimana jouent sur les mots !,(popularité : 12 %)