Actualité thématique

Economie


Les jeunes entrepreneurs réclament un appui des autorités publiques

Environnement


Muyinga. Des habitants s’organisent pour parer au ravinement continu des rues

Justice/Droits de l’homme


L’office du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme ferme ses portes au Burundi

Nouvelles de l’EAC


1 million de dollars américains sur 25 millions de dollars que le Burundi doit à l’EAC

Politique


La levée des sanctions contre la BBC et VOA n’est pas pour aujourd’hui

Santé


Hôpital Mpanda : Contribution de 2000 tournant vers une amende de 20 litres de gasoil suspendue par le ministère

Sécurité


Mutimbuzi : Deux policiers tués par un inconnu ce mardi

Société


« Etre francophone ne suffit plus pour le monde d’aujourd’hui », constate un docteur en langue, lettres et traductologie, Remy ndikumagenge

Sport et culture


L’équipe nationale U-23 déterminée à battre les Diables du Congo Brazza ce mercredi


Nos émissions

Culture


Agashitsi, 18 ntwarante 2019

Débat


Mosaïque, 16 mars 2019

Diaspora


Karadiridimba, 17 ntwarante 2019

Economie


Umuyange, 6 Munyonyo 2018

Emissions musicales


Uburundi buraririmba, 18 ntwarante 2019

Environnement


Tahura utahuze abandi, 25 Ndamukiza 2018

Feuilleton radiophonique


Murikira Ukuri, 22 Rheshi 2016

Gouvernance


Kebuka wibaze, 28 ruhuhuma 2019

Jeunesse


Tweho, 8 nzero 2019

Justice


Nkingira, 8 ruhuhuma 2019

Mugona iki ?


Gira ico ushikirije, 15 ntwarante 2019

Société


Ukuri gushirira mu kuyaga, 17 ntwarante 2019


L’Assemblée Nationale ensession extraordinaire, l’opposition s’inquiète du canevas




Par: Désiré Nimubona , lundi 16 janvier 2012  à 16 : 24 : 31
a

Le Président de la République Pierre Nkurunziza convoque la session extraordinaire de l’Assemblée Nationale pour étude de 3 projets de loi et la présentation d’un cadre stratégique de Croissance et de Lutte contre la Pauvreté.

Selon le décret N° 100/01 du 5 janvier 2012, Pierre NKurunziza demande aux députés de se réunir depuis le 16 janvier 2012 jusqu’au 21 janvier pour se pencher sur « le Projet de loi portant fixation de l’Impôt Professionnel sur les Rémunérations de certains mandataires et cadres politiques, cadres autres Agents de l’Etat, ainsi que la Structure de leurs Rémunérations », selon le décret.

En plus, les députés devront aussi se pencher sur le projet de loi portant Révision de la loi n°1/03 du 19 février 2009 relative à l’organisation de la privatisation des entreprises à participation publique, des services et des ouvrages publics.

Les députés burundais devront aussi étudier le projet de loi portant Ratification de la Convention sur la Traite des personnes au Burundi.

L’opposition burundaise, réunie au sein de l’Alliance des Démocrates pour le Changement ADC-Ikibiri trouve plutôt que l’urgence se trouvait ailleurs que surs les quatre points proposés par le Président de la République.

"Au regard du contenu de la convocation, il fallait plutôt un message à la nation du Président de la république pour informer l’opinion nationale et internationale la mise en place de la Commission vérité et Réconciliation", souligne Ngendakumana, ajoutant que cette commission est plus qu’urgente par rapport à la loi sur la privatisation, " à moins qu’il y a une entreprise à liquider immédiatement".

Selon Léonce Ngendakumana, président en exercice de l’opposition burundaise, il fallait plutôt que le Président de la République se présente devant le Parlement pour répondre sur les tentatives de modification de la Constitution, qui, actuellement fait pas mal de bruits dans les milieux politiques burundais.

L’ADC-Ikibiri souligne également que le Gouvernement devrait dire quelque chose sur la sécurité et non sur le projet de loi sur les impôts sur les salaires des dignitaires politiques, car, estime Ngendakumana, le Gouvernement l’a fait sillamment, car les impôts de la part de ces dignitaires ne sont même pas prévu dans le budget de fonctionnement de l’État en 2012.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1151 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message