La justice n’a qu’à dire le droit, dixit le CNDD FDD




Par: Marc Niyonkuru, , jeudi 4 septembre 2014  à 07 : 39 : 46
a

Le porte parole du CNDD-FDD dit que Pierre Claver Mbonimpa n’est pas probablement la seule personne en prison aujourd’hui. Il plaide pour que le droit soit dit tout simplement estimant du coup que les organisations de la société civile ne devraient pas tellement s’en soucier au risque de faire changer la décision de la justice.

Dans une interview que le CNDD-FDD a accordée à la Radio Isanganiro à propos de l’incarcération de Pierre Claver Mbonimpa, Onésime Nduwimana a souligné que ce parti juge que le président de l’APRODH n’est pas à sa connaissance la seule personne âgée de plus de 60 et souffrant de diabète qui devrait bénéficier d’une liberté provisoire pour plaider non coupable.

Sans toutefois dire que l’incarcération de ce défenseur des droits humains s’écarte à la fois des normes nationales et internationales au regard de son âge et de son état de santé critique, Onésime Nduwimana dit que les instances judiciaires n’ont qu’à statuer sur le cas sans plus de précisions. Pour le CNDD-FDD le parti compatit à l’égard de l’incarcération de Pierre Claver Mbonimpa comme il compatit pour le cas des autres burundais sous les verrous et éparpillés à travers d’autres coins du pays.

Le président de l’APRODH, Pierre Claver Mbonimpa est hospitalisé depuis vendredi de la semaine écoulée. A cause de son diabète qui s’était aggravé, il a été transféré vers l’hôpital Bumerec pour des soins intensifs.

Le quai d’Orsay a rendu public un communiqué de presse ce mardi dans lequel il plaide pour que ce défenseur des droits humains sorte de prison pour plaider non coupable étant libre.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

347 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Des dossiers « ayant fait couler beaucoup d’encre et de salive » !



a

Télécommunication : Des bureaux de LUMITEL presque déserts



a

Droits de l’Homme : Des effectifs pléthoriques dans les prisons du Burundi



a

Droits de l’homme : Le Burundi dans la persistance des violations de droits humains selon l’ONU



a

Le parquet général met en place une commission d’enquête sur le carnage de Ruhagarika



a

Buta : 21 ans après l’assassinat des 40 séminaristes



a

Justice :Un militant du parti au pouvoir condamné à 3 ans de prison pour tenue de propos haineux



a

Droits l’homme l’homme : Le cimetière de Mpanda inondé



a

Kayanza : 5 ans de prison ferme contre une dizaine d’enseignants de Murambi



a

Dossier PARCEM, « l’affaire loin d’être terminée »





Les plus populaires
Des dossiers « ayant fait couler beaucoup d’encre et de salive » ! ,(popularité : 30 %)

Près de 100 jours d’incarcération de Mbonimpa, les messages de soutient tombent,(popularité : 7 %)

Evaluation de la situation des droits de l’homme à Genève en janvier en 2013 ,(popularité : 4 %)

Télécommunication : Des bureaux de LUMITEL presque déserts,(popularité : 4 %)

Congo : Un an près leur assassinat, toujours pas de justice selon HRW ,(popularité : 3 %)

Ces deux crimes sont toujours impunis ,(popularité : 3 %)

CVR : Les attentes devraient être inclusives ,(popularité : 3 %)

Burundi : Il faut cesser de harceler les avocats et les journalistes ,(popularité : 3 %)

Le rapport des massacres de Gatumba « remis à qui de droit » ,(popularité : 3 %)

Il vient passer une année sous les verrous ,(popularité : 3 %)