Les pleurs à la messe de requiem des 3 soeurs




Par: Marc Niyonkuru, , jeudi 11 septembre 2014  à 09 : 33 : 24
a

L’église catholique du Burundi a célébré dans la douleur ce mercredi la messe de requiem des trois sœurs de la congrégation xaverienne assassinées à Bujumbura dimanche en commune de Kamenge à Mont Sion Gikungu . L’Archevêque de Bujumbura et le représentant de la congrégation des sœurs xaveriennes a qualifié d’inhumain le triple assassinat de ce dimanche dans les enceintes de l’Eglise connue sous le sobriquet de chez Buyengero en commune de Kamenge.

Les sœurs, les évêques, les prêtres, les chrétiens s’étaient donné rendez- vous à la paroisse Mont Sion où se sont déroulées ces cérémonies. Les mots marqués aussi de pleurs étaient d’une profondeur inédite.

« Au regard de leurs œuvres de charité au Burundi, Lucia, Bernadette, et Olga ne méritaient la mort », a souligné le représentant de cette congrégation dans le monde au milieu de la messe.

Les émotions, les gémissements et les pleurs sont certains des traits que l’on remarquait parmi les participants à cette messe de requiem surtout parmi les sœurs qui ont partagé l’apostolat avec elles. Elles avaient du mal à supporter la douleur de celles qui leur ont été chères.

Le représentant de cette congrégation de xaverienne dans le monde a dit qu’à son humble avis, ces sœurs ne méritaient pas d’être assassinées de manière aussi atroce. « Heureusement, l’amour est éternel », a-t-il déploré.

Monseigneur Evariste Ngoyagoye a dit que contrairement aux propos du criminel, l’auteur du triple assassinat n’a pas violé ces sœurs.

Les corps sans vie seront acheminés en République Démocratique du Congo pour enterrement ce jeudi.

Elles seront enterrées à Bukavu où elles avaient passé la plus longue période de leur apostolat. Les diplomates accrédités à Bujumbura , les membres du gouvernement à commencer par le premier vice président de la république du Burundi étaient présents. L’église Catholique a souligné son souhait de voir la vérité éclater au grand jour à propos de cet incident.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

542 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rumonge : À quand les factures de l’électricité ?



a

Bubanza : pandémie du paludisme



a

Muyinga : halte à la démographie galopante



a

Chômage : des députés souhaitent des conventions d’embauche à l’étranger



a

Urbanisme : OBUHA, au service des villes burundaises



a

Assemblée nationale : la réinsertion des enfants de la rue jugée peu productive



a

Bujumbura : grogne des taxi-vélos membres de la Sotavebu



a

Bujumbura : introduction d’un nouveau cahier de ménage



a

Karusi : une mère et ses trois enfants accueillis au bureau du CDFC



a

L’Aïd el-Fitr : les leaders appellent à l’unité des musulmans à l’approche des élections de 2020





Les plus populaires
Muyinga- Les élèves de l’ECOFO fiers des sections et filières choisis pour l’enseignement après le collège,(popularité : 15 %)

Un examen de sélection pour la fac de médecine,(popularité : 7 %)

BURUNDI/SOCIETE : Le Centre Humura au service de la nation,(popularité : 6 %)

Une bactérie cultivée au Burundi pour jouer le rôle de complément nutritif et réguler les maladies chroniques,(popularité : 6 %)

Gihanga, 700 Fr Bu pour acheter un bidon d’eau potable ,(popularité : 6 %)

Hôpital Roi Khaled : Les infirmiers décrient l’absence à la garde des médecins spécialistes,(popularité : 6 %)

Le fond logement pour enseignants en difficultés financières,(popularité : 6 %)

Assemblée nationale : la réinsertion des enfants de la rue jugée peu productive ,(popularité : 6 %)

SOS : Manirakiza Donatien avec sa langue gonflée depuis sa naissance,(popularité : 5 %)

Le plan innovant de la ville de Bujumbura 2020-2045 : Les habitants de Gihanga s’inquiètent ,(popularité : 5 %)