Le Burundi entre guerre et démocratie




Par: Marc Niyonkuru, , dimanche 14 septembre 2014  à 09 : 24 : 03
a

« On nous apprend qu’un bon journaliste est un historien du présent. Et voila, le Burundi vient de voir un journalisme qui documente et délimite divers faits dans un recueil facilement consultable et accessible à plusieurs, Burundais ou citoyens du monde. Un genre nouveau d’archivage, de rendre l’histoire présente. Qui niera quoi que ce soit, demain ? » c’est la réaction d’Audace Machado à propos d’un livre intitulé Cinq ans d’éditoriaux et de réflexion (2008-2013 co-ecrit par Antoine Kaburahe et Jean Francois Bastin.

Ce livre qui contient les éditoriaux qui ont marqué cette période montre que la démocratie a surtout été mise à mal par le retrait des partis politiques de l’opposition en 2010 et les conséquences qui ont suivi comme les exécutions extrajudiciaires.

Au cours d’une conférence de presse qu’ils ont animée ce vendredi, ils ont souligné que ce livre contient les éléments clés de l’actualité qui ont marqué cette période. D’une part Antoine Kaburahe, le directeur du groupe de presse Iwacu a compilé les éditoriaux de cette période. De l’autre, Jean François Bastin ancien journaliste à la Radio Télévision Belge Francophone aujourd’hui en retraite s’est consacré à analyser la profondeur des idées contenues dans ces éditoriaux.

Antoine Kaburahe a souligné que cette période a été caractérisée par certains événements qui ont déterminé l’environnement politique actuel. Selon le directeur du groupe de presse Iwacu en effet, la radiation des 20 députés qui étaient proche de Hussein Radjabu aura été la première fissure du parti au pouvoir. Une conséquence de tte situation est selon Jean Francois Bastin qu’ils ont été remplacés par d’autres d’une docilité à toute épreuve « Le parti majoritaire s’est refait une santé à peu de frais en blessant grièvement la démocratie », a souligné Jean Francois Bastin.

L’autre événement important qui aura marqué cette période est le retrait de l’opposition politique dans les élections de 2010 de la part de Jean Francois Bastin . Selon lui, cette période a eu pour conséquence les exécutions extrajudiciaires à mobiles politiques des personnes au sortir des élections de 2010.

Ce livre qui fait d’Antoine Kaburahe le témoin de son temps revient sur les requêtes de la population burundaise et même de la communauté internationale à travers les positions qu’elle prend face à certains événements : la justice. Tous sauf le pouvoir voudraient que le pouvoir judiciaire soit indépendant faire échec à un semblant de démocratie.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

447 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La demande d’Agathon Rwasa rejetée



a

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais



a

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » !



a

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni



a

Arusha : Ouverture solennelle du dialogue à l’absence du gouvernement



a

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC



a

« Dialogue » ou « Monologue » ?



a

Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !



a

Certains invités au 5ème round du dialogue inter burundais affichent un recul



a

La province Gitega décide d’enlever les pancartes de Nyambeho controversées





Les plus populaires
La demande d’Agathon Rwasa rejetée,(popularité : 10 %)

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » ! ,(popularité : 6 %)

L’Uprona de Kumugumya cautionnerait les décisions du CNDD FDD ,(popularité : 5 %)

Bururi : Une destitution qui crée des remous,(popularité : 3 %)

Limogeages en cascade des gouverneurs ,(popularité : 3 %)

’’Une manifestation pacifique est possible’’, prédit l’opposition ,(popularité : 3 %)

Rwasa : Un référendum sur la constitution ne serait qu’une simple spéculation politicienne,(popularité : 3 %)

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais,(popularité : 3 %)

Arusha : Ouverture solennelle du dialogue à l’absence du gouvernement,(popularité : 2 %)

France : Quai d’Orsay sur la poursuite des violences au Burundi,(popularité : 2 %)