2015 : Les zones d’ombres pour les bonnes élections




Par: Marc Niyonkuru, , samedi 13 septembre 2014  à 16 : 00 : 00
a

Antoine Kaburahe et Jean François Bastin estiment que le manque de transparence sur le retour de Pierre Nkurunziza aux élections prévues en 2015 et la participation des partis politiques d’opposition à ces élections sont les véritables zones d’ombres qui méritent des réponses le plus vite possibles pour que les élections de 2015 soient crédibles, transpirantes et apaisées pour tous.

En marge d’une conférence de presse ce vendredi lorsque Antoine Kaburahe et Jean François Bastin, respectivement directeur du groupe de presse Iwacu et ancien journaliste à la RTBF rendaient public un livre intitulé Cinq ans d’éditoriaux et de réflexions (2008-2013), ils ont analysé ce qu’ils qualifient de zones d’ombres pour 2015.

Ces deux journalistes ont eu à souligner qu’ils ne sont pas du tout des divins de l’avenir politique de ce pays mais qu’ils voudraient plutôt que ces élections soient transparentes et apaisées.

Ils ont indiqué qu’au regard du contexte politique, il est essentiel que les burundais sachent les partis politiques de l’opposition qui prendront part aux élections de 2015. « Ce n’est un secret pour personne, il y a des partis politiques qui reçoivent des ordres de quelque part dans les hautes sphères de l’Etat et qui se disent de l’opposition » a souligné Antoine Kaburahe.

Pour lui comme d’ailleurs pour Jean François Bastin, les burundais devraient savoir que l’opposition qui n’est pas l’émanation du pouvoir pour la réussite des élections prévues en 2015.

Pour eux, tout se sait dans ce pays, les véritables oppositions politiques du FNL, de l’UPD et de l’Uprona devraient avoir des facilités pour se préparer aux élections de 2015 convenablement pour que la dynamique démocratique continue son chemin.

Pour que les élections ne connaissent pas de contestations quelconques, ils ont estimé que l’actuel président de la république devrait se garder de semer le flou quant à sa candidature aux élections de 2015 à la tête de l’Etat. « Au lieu de dire que la dernière décision dépendra du parti au pouvoir ou de la cour constitutionnelle, il n’a qu’à donner plutôt sa manière d’appréhender la question personnellement », ont-ils souligné.

Ils estiment que malgré tous les remous autour de l’environnement politique actuel, une des tares pour la véritable démocratie dans ce pays est l’absence d’une justice indépendante.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

350 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La demande d’Agathon Rwasa rejetée



a

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais



a

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » !



a

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni



a

Arusha : Ouverture solennelle du dialogue à l’absence du gouvernement



a

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC



a

« Dialogue » ou « Monologue » ?



a

Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !



a

Certains invités au 5ème round du dialogue inter burundais affichent un recul



a

La province Gitega décide d’enlever les pancartes de Nyambeho controversées





Les plus populaires
Des coups de feu melés de la confusion au Burundi ce matin,(popularité : 9 %)

La demande d’Agathon Rwasa rejetée,(popularité : 5 %)

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais,(popularité : 3 %)

L’uprona, aile de la réhabilitation, soutient l’appel à la grève lancé par la société civile sur la vie chère,(popularité : 3 %)

La politique de décentralisation reste lacunaire selon le Senat ,(popularité : 3 %)

Mbonabuca s’attaque aux médias et à la société civile ,(popularité : 3 %)

La chambre basse du parlement a-t-elle été convaincue ?,(popularité : 3 %)

Les œuvres du cinquantenaire ou des sept ans du pouvoir CNDD FDD ? ,(popularité : 3 %)

Des appels au dialogue politiques se multiplient : L’ADC Ikibiri tourne les pouces ,(popularité : 3 %)

Un sommet de l’EAC au Burundi en novembre 2011 ,(popularité : 2 %)