Nord du pays : Les professeurs vacataires fâchés




Par: Aubin Niyonkuru , jeudi 18 septembre 2014  à 07 : 25 : 29
a

Les professeurs vacataires des provinces de Ngozi et Kayanza réclament leurs arriérés que leur doit l’Etat. Pour certains d’entre eux, cela fait 2 ans qu’ils n’ont pas été payés, alors qu’ils ont presté régulièrement.

Ces professeurs vacataires disent qu’ils commencent à s’inquiéter vu que les besoins en personnel enseignant vont s’accroitre pour cette année scolaire 2014-2015, et que les promesses de l’Etat ne sont pas tenues.

Selon les professeurs vacataires de la province de Ngozi, l’Etat leur doit une somme de 22.960.000 Frs représentant les frais de vacatariat pour l’année scolaire 2013-2014. Pour ceux de la province de Kayanza, ils précisent que l’Etat leur doit une somme qui s’élève à plus de 53.000.000 Frs représentant les arriérés des 2 dernières scolaires, à savoir celui de 2012-2013, et celui de 2013-2014.

Ces enseignants menacent d’arrêter le vacatariat s’ils ne sont pas payés. Cela étant, la carence des enseignants se fait toujours sentir vu le nombre de ceux qui seront recrutés pour cette année scolaire 2014-2015, par rapport aux besoins.

« La direction provinciale de l’enseignement en province de Ngozi avait besoin de 194 enseignants qui presteraient dans les écoles secondaires, et le gouvernement n’a autorisé que de recruter seulement 132 enseignants.

En province de Kayanza, le besoin était de 216 enseignants, mais la direction provinciale de l’enseignement a été autorisée d’engager 140 enseignants seulement », selon les chiffres donnés par ces directions provinciales de l’enseignement des 2 provinces, ce qui laisse constater qu’il y aura des établissements scolaires qui auront toujours besoins de ces professeurs vacataires.

Les directions provinciales de l’enseignement des 2 provinces promettent de se pencher à la question sans donner d’autres précisions.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

153 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par Apollinaire N.   ce  jeudi 18 septembre 2014   à 15 : 03 : 33

Un forfait jours doit respecter les règles du droit du travail. Ce qu’il faut savoir pour appliquer une convention de forfait dans les meilleures conditions.



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article


Dans la même rubrique
a

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative



a

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo



a

Bubanza : plus de 500 enseignants inscrits de force dans des syndicats



a

Moins de 10% de taux de réussite à l’examen d‘état au lycée Bubanza.



a

Burundi : Vers une délimitation définitive des zones de frayère dans le lac Tanganyika



a

Rumonge : Le Burundi célèbre la journée internationale dédiée à la fille



a

Le Japon finance la CFP/OPDE à plus de 140 millions de francs burundais



a

Le parlement burundais recommande la prolongation du mandat de la CVR



a

Education : les universités privées n’ont qu’un taux de réussite de 21 %



a

Bubanza : Classes pléthoriques, indicateur d’une forte croissance





Les plus populaires
Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative,(popularité : 11 %)

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo ,(popularité : 5 %)

Moins de 10% de taux de réussite à l’examen d‘état au lycée Bubanza.,(popularité : 4 %)

Musée Vivant , site intéressant au Burundi mais moins enrichi,(popularité : 3 %)

18ème albinos tuée, les organisations privées se lèvent pour dire assez !,(popularité : 3 %)

SOS : Plus de 40 millions à payer à l’hôpital pour libérer un enfant victime d’un incendie,(popularité : 2 %)

Bubanza : Classes pléthoriques, indicateur d’une forte croissance ,(popularité : 2 %)

Education : les universités privées n’ont qu’un taux de réussite de 21 % ,(popularité : 2 %)

L’Hôpital Général de Mpanda en difficultés ,(popularité : 2 %)

CNTB : La date du 24 courant devrait être prometteuse,(popularité : 2 %)