Un don de 30 millions de dollars au Burundi par le FIDA




Par: Désiré Nimubona , vendredi 19 septembre 2014  à 15 : 21 : 30
a

Le gouvernement de la République du Burundi et le Fonds international de développement agricole (FIDA) ont signé vendredi à Rome "un accord de don d’1 million de dollars US et un autre don de 30 millions de dollars du Programme mondial sur l’agriculture et la sécurité alimentaire, fonds géré par le FIDA pour la mise en cours du Programme national pour la sécurité alimentaire et le développement rural de l’Imbo et du Moso dont le coût total s’élève à 57,9 millions de dollars", selon un communiqué du FIDA rendu public après la signature de l’accord.

L’accord de financement a été signé ce jour au siège du FIDA à Rome par Odette Kayitesi, Ministre de l’Agriculture et de l’élevage de la République burundaise, et Michel Mordasini, Vice-Président du FIDA, raconte le communiqué, qui estime qu’il est important d’appuyer ce secteur.

Malgré la croissance économique positive au cours de la dernière décennie, l’incidence de la pauvreté reste élevée au Burundi, selon le communiqué du FIDA qui ajoute que la "malnutrition chronique touche 58 pourcent des enfants de moins de cinq ans et l’indice de la faim s’établissait à 38,8 pourcent en 2013".

90 % de la population dépendent de l’agriculture alors que les investissements dans le secteur agricole au Burundi restent faibles, estime le FIDA.

Le Programme national pour la sécurité alimentaire et le développement rural est conçu pour aider au moins 225 000 personnes vivant dans les zones rurales de l’Imbo et du Moso, révèle le FIDA dans son communiqué et renforcera les infrastructures hydro-agricoles au niveau des marais et des plaines et désenclavera les zones de production.

Les bénéficiaires devront être des femmes et 30 % des jeunes, en particulier, des jeunes orphelins.

En outre, les investissements pour ce programme aideront à créer des emplois dans les unités de décorticage et des mini-rizeries, et également dans les centres de collecte du lait, conclut le FIDA.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

334 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par ROSE HAKIZIMANA   ce  vendredi 19 septembre 2014   à 18 : 45 : 59

GUFASHA NI KIMWE ICO IYO MFASHANYO IKORA NIKINDI,ASERUKIRA ABARUNDI MUGABO IYO MFASHANYO YITIRIGWA ABARUNDI IZOTUNGISHA ABATARENGA 10 BARIMWO ODETTA KAYITESI,KIRETSE ABO BAYATANZEBAYACISHIJE MU MASHIRAHAMWE GUTYO BAKEREKANA NEZA INGENE AZOKORESHWA,NIYABA AZOGURA AMASE BAKEREKANA ITONI ZINGAHE KURI CHAQUE COMMUNE UMUNYAGIHUGU AKAMENYA IBIRO AZORONKA KANDI NTIBAMUGURISHEKO



Par ROSE HAKIZIMANA   ce  vendredi 19 septembre 2014   à 18 : 46 : 44

GUFASHA NI KIMWE ICO IYO MFASHANYO IKORA NIKINDI,ASERUKIRA ABARUNDI MUGABO IYO MFASHANYO YITIRIGWA ABARUNDI IZOTUNGISHA ABATARENGA 10 BARIMWO ODETTA KAYITESI,KIRETSE ABO BAYATANZEBAYACISHIJE MU MASHIRAHAMWE GUTYO BAKEREKANA NEZA INGENE AZOKORESHWA,NIYABA AZOGURA AMASE BAKEREKANA ITONI ZINGAHE KURI CHAQUE COMMUNE UMUNYAGIHUGU AKAMENYA IBIRO AZORONKA KANDI NTIBAMUGURISHEKO



Par ROSE HAKIZIMANA   ce  vendredi 19 septembre 2014   à 18 : 49 : 41

GUFASHA NI KIMWE ICO IYO MFASHANYO IKORA NIKINDI,ASERUKIRA ABARUNDI MUGABO IYO MFASHANYO YITIRIGWA ABARUNDI IZOTUNGISHA ABATARENGA 10 BARIMWO ODETTA KAYITESI,KIRETSE ABO BAYATANZEBAYACISHIJE MU MASHIRAHAMWE GUTYO BAKEREKANA NEZA INGENE AZOKORESHWA,NIYABA AZOGURA AMASE BAKEREKANA ITONI ZINGAHE KURI CHAQUE COMMUNE UMUNYAGIHUGU AKAMENYA IBIRO AZORONKA KANDI NTIBAMUGURISHEKO



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Les jeunes entrepreneurs réclament un appui des autorités publiques



a

La hausse de prix des produits de Brarudi tombe à l’eau



a

L’Onu reste au côté du Burundi



a

Rumonge : La rivière Dama menace la palmeraie de ses environs



a

Muyinga : L’électrification du centre de Rugari traine malgré la disponibilité du matériel sur terrain



a

Burundi : Classement des hôtels burundais, Royal Palace qualifié



a

BE-SWIFT, une carte pour retirer de l’argent partout



a

Muyinga : La clientele de regideso réclame les compteurs électriques



a

Energie : La province Cibitoke dépourvue de carburant depuis une semaine



a

Burundi : La SOSUMO tend vers la réorganisation





Les plus populaires
Le café burundais à l’ agonie, l’Intercafé Burundi alerte ! ,(popularité : 4 %)

Vers la renaissance de la SOSUMO,(popularité : 4 %)

Révision Budgétaire : le rôle des deux chambres du parlement se cherche encore ,(popularité : 4 %)

OLUCOME : Un projet de loi sur la presse contre la tolérance zéro à la corruption ,(popularité : 4 %)

Anguille sous roche dans le commerce intra régional,(popularité : 4 %)

Le Burundi est- il capable de jouir de sa souveraineté économique ?,(popularité : 4 %)

Révision budgétaire au mois de juin suite manque des recettes ,(popularité : 4 %)

L’OBR face au manque du civisme fiscal ,(popularité : 4 %)

A quand les dividendes de la fibre optique au Burundi ?,(popularité : 4 %)

Treize marchés brulés depuis 2001 : Les commerçants se lèvent,(popularité : 3 %)