L’EGL se convient avec l’Investisseur – développeur




Par: Marc Niyonkuru, , samedi 20 septembre 2014  à 08 : 01 : 21
a

Les pays membres de la CEPGL se sont convenus avec l’investisseur - développeur qui érigera le barrage hydroéléctrique Ruzizi 3. Il aura droit aux exonérations selon les négociations de près d’une semaine qui viennent d’avoir lieu à Bujumbura.

Ces négociations qui avaient vu la participation du Burundi, du Rwanda et de la République Démocratique du Congo pour la construction du barrage hydro-électrique de Ruzizi 3. Ce barrage devrait fournir d’ici 6 ans 49 mégawatts pour chacun des 3 pays.

Selon en effet le directeur du département Energie de l’EGL, l’Energie des pays de la région des Grands Lacs Claude Kayitenkore, ces négociations ont pratiquement duré deux ans. Avec l’investisseur – développeur, les pays membres se sont convenus que 80% de capitaux seront concédées et seront payés tardivement avec un taux d’intérêt inférieur à 2%.

Cette convention permettra aux pays membres à accéder au courant électrique à un prix plus ou moins acceptable selon Ir Claude Kayitenkore.’’Ce schéma permettra aux pays membres d’accéder un kilowatts/h à un prix de 0.19$ USD’’, a t il souligné .

Les pays membres payeront 364 millions de $ USD tandis que l’investisseur - développeur payera 100 millions de $ USD de capital et les moyens techniques représentant près de 100 $ USD selon le directeur du département de l’énergie Ir Claude Kayitenkore. Selon lui, ces exonérations dans les 3 pays sont un préalable pour que le travail de la construction du barrage hydro- électrique de Ruzizi 3 se fasse sans entraves.

Cet investisseur - développeur est une entreprise composée de personnes de nationalité américaine et kenyane. Une fois les travaux terminé, l’accès à l’électricité sera un ouf de soulagement et une clé pour le développement surtout du Burundi qui comme la République Démocratique du Congo font fasse au déficit en courant électrique.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

244 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques



a

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative



a

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo



a

Bubanza : plus de 500 enseignants inscrits de force dans des syndicats



a

Moins de 10% de taux de réussite à l’examen d‘état au lycée Bubanza.



a

Burundi : Vers une délimitation définitive des zones de frayère dans le lac Tanganyika



a

Rumonge : Le Burundi célèbre la journée internationale dédiée à la fille



a

Le Japon finance la CFP/OPDE à plus de 140 millions de francs burundais



a

Le parlement burundais recommande la prolongation du mandat de la CVR



a

Education : les universités privées n’ont qu’un taux de réussite de 21 %





Les plus populaires
Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques,(popularité : 10 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 5 %)

Bubanza : plus de 500 enseignants inscrits de force dans des syndicats,(popularité : 4 %)

Floresta - Burundi : Une ONG pour mieux éduquer la population à lutter contre la faim ,(popularité : 3 %)

L’Union Européenne déçue par la nouvelle loi sur la presse ,(popularité : 3 %)

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative,(popularité : 3 %)

Burundi : Un hôpital couronné par le Président de la république,(popularité : 3 %)

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo ,(popularité : 3 %)

Cotonou : Des opportunités pour des étudiants burundais ,(popularité : 3 %)

Moins de 10% de taux de réussite à l’examen d‘état au lycée Bubanza.,(popularité : 3 %)