L’EGL se convient avec l’Investisseur – développeur




Par: Marc Niyonkuru, , samedi 20 septembre 2014  à 08 : 01 : 21
a

Les pays membres de la CEPGL se sont convenus avec l’investisseur - développeur qui érigera le barrage hydroéléctrique Ruzizi 3. Il aura droit aux exonérations selon les négociations de près d’une semaine qui viennent d’avoir lieu à Bujumbura.

Ces négociations qui avaient vu la participation du Burundi, du Rwanda et de la République Démocratique du Congo pour la construction du barrage hydro-électrique de Ruzizi 3. Ce barrage devrait fournir d’ici 6 ans 49 mégawatts pour chacun des 3 pays.

Selon en effet le directeur du département Energie de l’EGL, l’Energie des pays de la région des Grands Lacs Claude Kayitenkore, ces négociations ont pratiquement duré deux ans. Avec l’investisseur – développeur, les pays membres se sont convenus que 80% de capitaux seront concédées et seront payés tardivement avec un taux d’intérêt inférieur à 2%.

Cette convention permettra aux pays membres à accéder au courant électrique à un prix plus ou moins acceptable selon Ir Claude Kayitenkore.’’Ce schéma permettra aux pays membres d’accéder un kilowatts/h à un prix de 0.19$ USD’’, a t il souligné .

Les pays membres payeront 364 millions de $ USD tandis que l’investisseur - développeur payera 100 millions de $ USD de capital et les moyens techniques représentant près de 100 $ USD selon le directeur du département de l’énergie Ir Claude Kayitenkore. Selon lui, ces exonérations dans les 3 pays sont un préalable pour que le travail de la construction du barrage hydro- électrique de Ruzizi 3 se fasse sans entraves.

Cet investisseur - développeur est une entreprise composée de personnes de nationalité américaine et kenyane. Une fois les travaux terminé, l’accès à l’électricité sera un ouf de soulagement et une clé pour le développement surtout du Burundi qui comme la République Démocratique du Congo font fasse au déficit en courant électrique.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

233 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rutovu : des magouilles dans la distribution des décodeurs de Startimes.



a

Hôpital de Rumonge : Les patients apprécient différemment les services



a

Neuf millions de dollars américains chaque année alloues à la lutte contre le paludisme



a

Rumonge : Plus d’une centaine d’élèves voient leurs notes au concours national annulées



a

Lumitel : la réconciliation de l’inspection générale du travail finit en queue de poissons



a

Rumonge : Les robinets de la Regideso ont tari



a

L’enlèvement des déchets ménagers écarte les pavés de Bwiza



a

Bubanza : La population de Mpanda, yeux fixés sur les 500 millions de la commune



a

Société : Les tailleurs de l’Avenue de la Mission reprennent leurs activités



a

Rumonge : Une trentaine de diplômes annulée au lycée Dama





Les plus populaires
Rutovu : des magouilles dans la distribution des décodeurs de Startimes.,(popularité : 48 %)

Hôpital de Rumonge : Les patients apprécient différemment les services,(popularité : 13 %)

Neuf millions de dollars américains chaque année alloues à la lutte contre le paludisme,(popularité : 5 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 5 %)

BURUNDI/SOCIETE : Le Centre Humura au service de la nation,(popularité : 2 %)

CTB : Communiqué de presse Bujumbura ,(popularité : 2 %)

Rumonge : Les robinets de la Regideso ont tari,(popularité : 2 %)

Mugamba : Privés de leurs pancartes, les enseignants de cette commune ont quand-même manifesté,(popularité : 2 %)

Kayanza : Gatara, la commune plus peuplée,(popularité : 2 %)

Comme il a plu si trop à Muramvya,(popularité : 2 %)