Résolution du parlement Européen : Le Gouvernement burundais pas prêt à céder




Par: Désiré Nimubona , jeudi 25 septembre 2014  à 13 : 04 : 50
a

Réagissant à la Résolution du Parlement Européen sur le Burundi et Pierre Claver Mbonimpa, le Gouvernement du Burundi, une semaine après, accuse à son tour, certains députés de l’UE, les opposants burundais et même certains acteurs de la société qu’il ne cite pas les noms.

Le Gouvernement Burundais qui réagit dans son communiqué signé par son porte-parole et Secrétaire Général Philippe Nzobonariba regrette que « les différentes tragédies que le Burundi a traversées ont toujours été caractérisées par le mensonge, la diabolisation, la manipulation de l’opinion, la propagation des rumeurs ».

Résultats de tout cela ce sont des vies humaines qui y sont péries, parle le communiqué long d’au moins 5 pages.

Selon Bujumbura, les députés ont été influencés par certains acteurs burundais.

Nzobonariba, dans son communiqué pour le compte du gouvernement estime que la mentalité de recours à la manipulation et à la déformation de la vérité reste toujours « enracinée chez certains activistes de la société burundaise ».

Bien que ceux-ci ne soient pas dévoilés, les rapports entre ces activistes et les députés européens « semblent avoir fortement influencé les députés européens dans les conclusions qui ont guidé la rédaction de leur résolution ».

Le Gouvernement qui se dit toujours attaché aux respects des principes des droits de l’homme, se dit la victime d’une vaste campagne de diabolisation à travers le monde.

« (…) le Burundi a, ces derniers mois, fait face à une vaste campagne de désinformation et de mensonges », lit-on dans le communiqué.

Le Gouvernement va loin et dit que certains des députés ; lors de leurs interventions ont fait « références aux rumeurs ».

Si le Gouvernement burundais ne dit pas des noms de ses acteurs de la société qui ont des liens avec le parlement européens et qui les auraient influencés, il connait quand même certains politiciens qui ont sali l’image du Burundi.

Ici, Léonce Ngéndakumana est parmi les premiers, suivi d’Alexis Sinduhije en cavale et sous mandat d’arrêt international.

Ce président de l’Alliance des Démocrates pour le Changement, une organisation illégale selon le Gouvernement a écrit à deux reprises aux Nations Unies et ce sont ces mêmes correspondances qui ont inspiré certains députés.

« (…) l’appréciation d’un des députés qui a déclaré séance tenante que les députés européens ne peuvent pas « assister sans rien faire à un nouveau génocide en Afrique centrale parce que le niveau d’alerte est très élevé dans la perspective des futures élections », est une affirmation injustifiée » estime Bujumbura qui ajoute que la député a bel et bien puiser « dans les correspondances d’un opposant politique, Monsieur Léonce Ngendakumana, Président d’une organisation non reconnue par la Loi burundaise (ADC-Ikibiri), au Secrétaire Général des Nations Unies et qui datent respectivement du 30 décembre 2013 et du 6 février 2014 ».

Quant à la libération de Pierre Claver Mbopnimpa, le Gouvernement croit que demander au gouvernement sa libération est allé loin car l’affaire est en justice, vantant le principe de séparation des pouvoir.

Le Gouvernement annonce par ailleurs que personne n’est en dessus de la loi, ajoutant que Mbonimpa avait eu aussi d’autres dossiers en justice avant, notamment sur le port illégal d’arme, les accidents de roulage et l’escroquerie c’est-à-dire émission des chèques sans provisions.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

492 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par vios   ce  jeudi 25 septembre 2014   à 14 : 01 : 23

Nakamaramaza kubona Leta yemera ko les opposants basigaye basumvya inguvu leta mumakungu ????
Rondera iyindi mvugo mureke kwiha amenyo yabatwenzi. Nayo iyo separation des pouvoirs muvuga ntawutazi ivyo mukora , ico kinyoma ntikirengana hari kera

Ciao



Par ROSE HAKIZIMANA   ce  jeudi 25 septembre 2014   à 21 : 40 : 00

NIVYO NTABUSHOZI BAFISE BWUGUTWARA KUKO UBUSHOBOZI NUBUBASHA BWABO BABUSHIRA MU KWICA KWIBA NUBUNDI BUKOZI BWI KIBI IYO BAVUZE KO PARLEMENT EUROPEEN YEMERA ABANTU BATARI MURI LETA BO NYENE BABA BEREKANYE KO ATA BUSHOBOZI BWO GUTWARA BAFISE
NIBAREKE URWO RUPFU RW IMFANE KUKO IBIRIKO BIRASHIKA KU GIHUGU CU BURUNDI NI KWAKUTAHANUGWA KUGIZWE NU KWIYEMERA MU BUKOZI BWI KIBI KUVUGA KO IVYO ABANYA BURAYA BAVUGA ARIVYO BATAMIKWA NA ALEXIS NA LEONCE NGENDAKUMANA HAMWE NA SOCIETE CIVIL,MUKUBAHUKA KUVUGA NGO MBONIMPA AFISE AYANDI MADOSIER IVYO VYOSE BIREREKANA AHO UBWENGE BWANYU BUGERA
TUSAVYE KO NYABUNA AMAKUNGU ASHISHIKARA KUGIRA ATUKURE MURAYA MAHANO TWASHIZWEMWO NIYO NTWRO YA CNDD FDD



Par ROSE HAKIZIMANA   ce  vendredi 26 septembre 2014   à 05 : 34 : 18

NARABARAHIYE KO GUTWARA MUTABISHOBOYE,NIMUREKE KWHA AMANYOYA BATWENZI MUKORE IVYO BABASABA,AHO BABAHANURIYE NGO TERA IYO SEMA MWIBAZA KO IVYO MUKORA ATAWUBIBONA,NAMAFRANKA BABAHAYE AVA MU MAKORI YA BANYAGIHUGU BABO AHO MWOYAKORESHEJE ICO BAYABAHEREYE MUKAYUBAKISHA AMAZU CANKE MUKAYAHEMBA IMBONERA KURE ZICA ABANTU ZIKABATOTEZA,IGIHUGU KIGASIGARA ARI ICU UBUSMBIRAHAMWE ,UMENGO NI NZU YUZUYE UBUGOMBA
NOBAHANURA KO MUPFUNGURA MBONIMPA,MUKEREKANA BARYA BARI MURI CONGO ICABAJANYE GURTYO AMAHORO ACA ABONEKA NAYO KUVUGA NGO MWARIKUKIYE MUHEMBA ABAKOZI AYO MWAGIYE GUSABA NGO UKWO NUKWIKUKIRA



Par Rose Hakizimana   ce  mercredi 1er octobre 2014   à 13 : 55 : 24

KO AMAKUNGU YADUFASHIJE KUGONDOZA IYO LETA MBONIMPA AGAPFUNGUGWA NAFASHE KUGIRA ABAPFUNGIWE UBUSA BOSE BAVE MU MINYORORO ITANDUKANYE MU GIHUGU COSE,NTANGURIYE KURI RADJABU HUSSENI,ABA MSD BOSE,ABA FNL,ABA JEUNNES BAPFUNZWE NGO NUKWO BAVUZE IVYO KUNYAGA INZU NYAKABETO,NABANDI BOSE BAPFUZWE KU KARENGANYO AGATOTEZO NAMAREMENTANYA YIYO NTWARO WOMENGO NTAKANDI KAZI IFISE
TUSAVYE ABARUNDI BAVIREHASI ICO KIBZO CABO BAPFUNGIWE UBUSA KURYA BAVIRIYE HASI MBONIMPA,SINIBAGIYE BARYA BAGWAYE MU MUTWE BAPFUZWE BABESHEGWA NGO BISHE ABABIKIRA, MURAKOZE



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Des dossiers « ayant fait couler beaucoup d’encre et de salive » !



a

Télécommunication : Des bureaux de LUMITEL presque déserts



a

Droits de l’Homme : Des effectifs pléthoriques dans les prisons du Burundi



a

Droits de l’homme : Le Burundi dans la persistance des violations de droits humains selon l’ONU



a

Le parquet général met en place une commission d’enquête sur le carnage de Ruhagarika



a

Buta : 21 ans après l’assassinat des 40 séminaristes



a

Justice :Un militant du parti au pouvoir condamné à 3 ans de prison pour tenue de propos haineux



a

Droits l’homme l’homme : Le cimetière de Mpanda inondé



a

Kayanza : 5 ans de prison ferme contre une dizaine d’enseignants de Murambi



a

Dossier PARCEM, « l’affaire loin d’être terminée »





Les plus populaires
Des dossiers « ayant fait couler beaucoup d’encre et de salive » ! ,(popularité : 15 %)

Trois leaders de la société civile portent plainte contre Rema FM au CNC,(popularité : 3 %)

Journée mondiale de la liberté de la presse : Une célébration sur fond d’inquiétude ,(popularité : 2 %)

Les femmes juristes s’intéressent aux veuves,(popularité : 2 %)

Le calme semble être revenu à la prison centrale de Gitega,(popularité : 2 %)

Afffaire Manirumva : cinq ans après, Rufyiri dans le colimateur du Ministère public,(popularité : 2 %)

Exécution extrajudiciaire : abus de langage au Burundi,(popularité : 2 %)

Divergences de vue sur la vie du président de l’OLUCOME qui serait en danger ,(popularité : 2 %)

2011, année des violations massives des droits de l’homme,(popularité : 2 %)

Patrice Mazoya est locataire de cette prison ,(popularité : 2 %)