10 partis politiques encore durent envers l’UE




Par: Marc Niyonkuru, , jeudi 25 septembre 2014  à 15 : 25 : 20
a

La coalition des partis politiques pour l’opposition participative estime que l’Union Européenne devrait se rappeler que la séparation des 3 pouvoirs est incontournable en démocratie en plaidant pour la libération de Pierre Claver Mbonimpa.

Dans une conférence de presse que cette coalition a animée à propos du projet de suspension du Burundi de l’Accord de Cotonou envisagée par l’Union Européenne conformément à sa sortie médiatique du 18 septembre de cette année, cette coalition a souligné qu’en comparaison avec d’autres pays surtout de la sous région, les droits civils et politiques connaissent un progrès sensible au Burundi.

Pour cette coalition à caractère politique qui serait proche du pouvoir de Bujumbura, Pierre Claver Mbonimpa est certes sous les verrous mais il faut laisser la justice faire le travail qui est le sien dans ce dossier.

« L’essentiel est que ce dossier connaisse plutôt un procès équitable », a souligné Jean de Dieu Mutabazi le président de cette coalition.

Cette coalition estime que par rapport aux événements du 8mars 2014, les institutions en place ne pouvaient se laisser malmener par un mouvement d’insurrection qui était piloté par les partis politiques de l’opposition dont le MSD .

« Aucun pays membres de l’Union Européenne ne saurait accepter que les forces de l’ordre soient battus, humiliés et désarmés », a-t-il souligné.

Au lieu d’envisager la suspension du Burundi de l’Accord de Cotonou, ces partis politiques invitent l’Union Européenne à voir la pauvreté dans laquelle se trouvent les burundais pour plutôt augmenter le taux de financement de ce pays avec cette fois ci moins de conditionnalités.

Le parti au pouvoir, le CNDD-FDD, a abordé récemment dans le même cheminement en soulignant que l’Union Européenne veut s’immiscer dans le fonctionnement de la justice Burundaise en plaidant pour la libération de Pierre Claver Mbonimpa.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

226 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par Pierre   ce  jeudi 25 septembre 2014   à 20 : 38 : 35

La société civile burundaise avait cherché constamment agir,à quelle autorité elle pourrait demander concours pour que Mbonimpa bénéficie ses droits. Finalement les parlementaires européens ont compris ainsi que toute personne sensible aux droits humains comme le Président Obama.Abantu barahanuye baracotse ,wanka kugarura impene ikiri hafi ukabira nkayo. Haragezeko Abategetsi bi I Bujumbura ntibobura kwabira.



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !



a

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda



a

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke





Les plus populaires
Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi ,(popularité : 8 %)

Projet de loi sur la CNTB : Le Sénat se joint à l’Assemblée Nationale ,(popularité : 3 %)

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais,(popularité : 3 %)

CNDD-FDD : Plus qu’un meeting à Bujumbura,(popularité : 3 %)

Le Président Nkurunziza promet à Ban Ki-Moon son engagement à un dialogue inclusif ,(popularité : 3 %)

Intrigue autour de l’affaire Rukara ,(popularité : 3 %)

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?,(popularité : 3 %)

L’ADC Ikibiri salut le choix du Président Nkurunziza sur les négociations ,(popularité : 2 %)

Pour qui roule le forum national des femmes ? ,(popularité : 2 %)

Le Burundi favorable à l’indépendance du Kosovo ,(popularité : 2 %)