Libération de Mbonimpa : l’UE et le Gouvernement burundais satisfaits




Par: Désiré Nimubona , mardi 30 septembre 2014  à 10 : 27 : 27
a

Le Gouvernement de la République du Burundi a salué mardi matin « la mesure de mise en liberté provisoire de Monsieur Pierre Claver MBONIMPA, Président de l’A.P.R.O.D.H », (…) ajoutant qu’il n’a pas été libéré provisoirement par pression « des Parlementaires de l’Union Européenne ou d’une quelconque autre organisation intérieure ou extérieure ».

Selon le communiqué signé par son porte parole Philippe Nzobonariba, « l’expertise médicale avait été recommandée par la Justice longtemps bien avant la résolution des Parlementaires européens et les autres derniers appels pour sa libération ».

La Délégation de l’Union européenne aussi s’est montrée satisfait de cette libération.

Dans un petit communiqué signé et publié en accord avec toutes les missions des pays de l’UE au Burundi, on lit qu’elle « se réjouit de la remise en liberté provisoire du président de l’Association pour la protection des droits humains et des personnes détenues (…), Pierre Claver Mbonimpa, justifiée par la dégradation de son état de santé lors de sa détention provisoire ».

La Délégation de l’Union européenne reste attentive à la poursuite de la procédure engagée et se veut convaincue qu’elle aboutira à un jugement juste et équitable.

L’UE se félicite tout de même que la justice burundaise, dans le respect des lois et des engagements internationaux du Burundi, ait fait prévaloir les principes d’humanité et de dignité due aux personnes.

Le dernier communiqué de l’UE au Burundi date du 10 septembre. Elle s’était montrée inquiète face à la dégradation de l’état de santé du président de l’Aprodh Pierre Claver Mbonimpa.

La représentation de l’UE avait souhaité que tout puisse être mis en œuvre pour que la situation du président de l’Aprodh soit traitée avec humanisme et dans le respect des règles et procédures énoncées par les lois du Burundi et de ses engagements internationaux.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

466 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par   ce  mardi 30 septembre 2014   à 11 : 01 : 10

Ko ari abagabo ntibabe bareka kumurekura akabakwegera !
Cambu ca Dogo A ntawubura ico atinya !



Par Nduwayo Jean Claude   ce  mardi 30 septembre 2014   à 19 : 09 : 27

None batinye iki ?



Par Rose Hakizimana   ce  mercredi 1er octobre 2014   à 05 : 43 : 09

BAMA BIHAGARARAKO MU MAFUTI UKAMENGO NIBWO BUGABO,HAMWE NGO SOCIETE CIVIL IDANDAZA IBIZIGA,NARABUZE UWOMBARIRA KO BOBA BABIRANGURA KWA PHILIPO
AHANDI NGO UBURUNDI NTIBUZWI MU MAKUNGU,AHANDI NGO GUKINDA UGARAMYE CANKE WUBAMYE,AHANDI NGO AMASO YI BIKERE NGO NTABUZA ABAVOMA
AYO YOSE NA MAJAMBO ATAKWIYE KUVUGWA NABANTU BATOWE NGO BATUNGANIRIZE ABANYAGIHUGU, TWIZIGIRE KO HATAZOSUBIRA KUZA ABATEGETSI BI MVUGO NKIZO KUKO BIBANDANIJE GUTYO NTAKAMARO KOBA KARIMWO KO GUTOR ABATEGETSI NKABO



Par Rose Hakizimana   ce  mercredi 1er octobre 2014   à 17 : 03 : 24

AMAKUNGU NASHISHIKARE ADUFASHA MU KUGONDOZA IYO NTWARO KUGIRA ABO BAPFUNGIWE AKARENGANYO ,AMAREMENTANYA BAPFUNGUGWE,BONGERE BAFASHE KUGIRA AYO MA DOSSIERS BEGETSE KU BAKURU BI MIGAMBWE APFUTWE,ABARI HANZE YU BURUNDI BATAHE ATANKOMANZI,
TUSAVYE KANDI KO AMAKUNGU YOFASHA KUGIRA MU MATORA YA 2015 HAZOBE HARI UMUTEKANO MU BURUNDI



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Des dossiers « ayant fait couler beaucoup d’encre et de salive » !



a

Télécommunication : Des bureaux de LUMITEL presque déserts



a

Droits de l’Homme : Des effectifs pléthoriques dans les prisons du Burundi



a

Droits de l’homme : Le Burundi dans la persistance des violations de droits humains selon l’ONU



a

Le parquet général met en place une commission d’enquête sur le carnage de Ruhagarika



a

Buta : 21 ans après l’assassinat des 40 séminaristes



a

Justice :Un militant du parti au pouvoir condamné à 3 ans de prison pour tenue de propos haineux



a

Droits l’homme l’homme : Le cimetière de Mpanda inondé



a

Kayanza : 5 ans de prison ferme contre une dizaine d’enseignants de Murambi



a

Dossier PARCEM, « l’affaire loin d’être terminée »





Les plus populaires
Des dossiers « ayant fait couler beaucoup d’encre et de salive » ! ,(popularité : 5 %)

La CVR toujours à l’œuvre ,(popularité : 2 %)

Burundi : Il faut cesser de harceler les avocats et les journalistes ,(popularité : 1 %)

Trois leaders de la société civile portent plainte contre Rema FM au CNC,(popularité : 1 %)

Le nouveau locataire de Mpimba n’est qu’ une goute d’eau dans l’océan,(popularité : 1 %)

3 journalistes menacés au Burundi ,(popularité : 1 %)

Justice :Un militant du parti au pouvoir condamné à 3 ans de prison pour tenue de propos haineux,(popularité : 1 %)

Les femmes juristes s’intéressent aux veuves,(popularité : 1 %)

Afffaire Manirumva : cinq ans après, Rufyiri dans le colimateur du Ministère public,(popularité : 1 %)

MAHOPA : fuite ou enlèvement ?,(popularité : 1 %)