Affaire Ruvakuki : Les avocats condamnent le transfert de leur client de Ruyigi vers Muramvya




Par: Désiré Nimubona , mardi 17 janvier 2012  à 18 : 28 : 22
a

Les avocats de Hassan Ruvakuki, journaliste de la Radio Bonesha FM et correspondant de RFI, se montrent inquiets du récent transfert de leur client, de la prison de Ruyigi vers la prison de Muravya.

« Derrière ce transfert il y a une volonté de vouloir les déstabiliser, une volonté délibérée de faire du mal » a dénoncé Me Onésime Kabayabaya, l’un des deux avocats du journaliste dans une conférence de presse tenue ce matin à Bujumbura.

Selon Me Kabayabaya, nul ne sert à déplacer quelqu’un qu’on connaît malade vers un endroit pendant plusieurs fois si ce n’est que lui faire du mal.
« Hassan a passé plusieurs jours dans de mauvaises conditions d’incarcération, avant d’être transféré comme ses codétenus vers la maison de détention de Ruyigi, et là il vient d’y passer une semaine » souligne Me Kabayabaya.

Me Niyoyankana, de son coté, un autre avocat de la défense de Hassann Ruvakuki, le journaliste de Bonesha FM et de RFI/swahili a été objet, depuis son arrestation, des injustices et actes de non-respect des procédures judiciaires.

« Même lors de son arrestation, il a été enlevé car il a été arrêté par des gens inconnus sans aucune procédure » souligne Me Prosper Niyoyankana, ajoutant que ces transferts ne sont ni juridiquement, ni socialement fondés, suite à leur caractère de vouloir déstabiliser la tranquillité des détenus dans cette affaire, plus spécialement Hassan Ruvakuki.

Notons qu’Hassan Ruvakuki avait été transféré de la prison de police de Cankuzo, avant d’être transféré vers la prison de Ruyigi. Ce lundi, Hasan Ruvakuki, Baranderetse Methode et Ndereyimana Emmanuel ont été, respectivement transférés vers les prisons de Muramvya, et de Gitaga. Ils sont tous des 23, accusés par le ministère public de collaborer avec les groupes terroristes, après une attaque qui a eu lieu dans la province de Cankuzo (est) en Novembre dernier

Depuis son arrestation, fin novembre 2011, Ruvakuki a parcouru, tours à tours les cachots de la documentation nationale, le camp militaire de Mutukura, les cachots de la police de Cankuzo, la maison de détention de Ruyigi et en fin la prison de Muramvya, ce que son avocat Me Niyoyankana qualifie d’irrégularité, ajoutant que mêmes d’autres irrégularités seront observées dans ce procès.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

673 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Ruyigi : Les enfants incarcérés réclament une école



a

L’affaire de gribouillage de photos qui conduit trois écolières de kirundo en prison



a

L’office du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme ferme ses portes au Burundi



a

La CNIDH change de "look"



a

L’Ombudsman burundais tranquillise une famille qui crie à ‘’une spoliation de sa parcelle’’



a

En brève : quatre personnes emprisonnées dont Nahum Barankiriza



a

Bujumbura promet des poursuites judiciaires contre la BBC



a

Burundi : Le procureur général de la République apporte un démenti contre une vidéo de la BBC



a

« Le Burundi ne respecte pas les droits de l’homme pour satisfaire la communauté internationale », selon le ministre Nivyabandi



a

Mgr Jean Louis Nahimana remet sa veste à Ndayicariye à la tête de la CVR





Les plus populaires
Attaques de Cibitoke : Une famille reconnait son fils « victime d’exécution »,(popularité : 13 %)

Les survivants du « génocide de 1972 » dans les rues de New York en mai ,(popularité : 11 %)

Les prisonniers de Mpimba visités par l’Ombudsman burundais,(popularité : 11 %)

Muyinga/Un containeur sert de cachot clandestin à Gasorwe,(popularité : 10 %)

Le gouvernement burundais décide une fermeture définitive du bureau du Haut-Commissariat de l’ONU aux droits de l’homme au Burundi,(popularité : 10 %)

Ruyigi : Les enfants incarcérés réclament une école ,(popularité : 9 %)

La liste des demandes d’extradition de burundais à l’étranger s’allonge,(popularité : 8 %)

Massacre à l’Université du Burundi : Gaston Hakiza, Recteur, témoin et lobbyiste ,(popularité : 8 %)

Justice :Un militant du parti au pouvoir condamné à 3 ans de prison pour tenue de propos haineux,(popularité : 7 %)

Le verdict des auteurs du putsch manqué est tombé,(popularité : 6 %)