Le principe de célérité violé




Par: Marc Niyonkuru, , vendredi 3 octobre 2014  à 20 : 33 : 05
a

La société civile burundaise déplore que la cour administrative de Bujumbura n’ait pas besoin de prononcer le verdict le plus vite possible dans le procès l’opposant à la Mairie de Bujumbura.

L’audience publique de ce vendredi à la cour d’appel de Bujumbura a duré de près de 10 minutes. Les organisations de la société civile regroupées au sein du Forum pour le Renforcement de la Société Civile avaient répondu en audience publique à propos d’une plainte qu’elles ont déposée suite à une manifestation en faveur de la libération de Pierre Claver Mbonimpa en date du 16 juin 2014 que la Mairie avait refusée.

Pour une deuxième audience publique, l’avocat de la Mairie de Bujumbura a déposé d’autres répliques à la cour administrative. Il a dit que la Mairie de Bujumbura avait besoin d’un avocat du gouvernement pour l’aider à plaider non coupable puisque la société civile avait fait recours hiérarchique lorsque cette manifestation leur a été refusée. « C’est de notre droit », a souligné Me Hervé Barutwanayo.

De sa part, l’avocat de la société civile burundaise dans ce procès a parlé plutôt d’un manque de volonté de la cour administrative pour une issue de ce procès. Selon Me Janvier Bigirimana, les procès sur les manifestations pacifiques rentrent dans la catégorie de célérité. Il a dit que la justice burundaise ne veut pas que le procès prenne fin.

De sa part le siège a refusé d’entrer dans le fond de l’affaire sous prétexte qu’il venait de recevoir des répliques au moment même. « La cour administrative de Bujumbura ne dit pas le droit en reportant le procès au 7 novembre », a-t-il souligné.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

287 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La demande d’Agathon Rwasa rejetée



a

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais



a

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » !



a

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni



a

Arusha : Ouverture solennelle du dialogue à l’absence du gouvernement



a

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC



a

« Dialogue » ou « Monologue » ?



a

Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !



a

Certains invités au 5ème round du dialogue inter burundais affichent un recul



a

La province Gitega décide d’enlever les pancartes de Nyambeho controversées





Les plus populaires
La demande d’Agathon Rwasa rejetée,(popularité : 10 %)

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais,(popularité : 4 %)

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » ! ,(popularité : 4 %)

Le CNDD-FDD va porter plainte contre Léonce Ngendakumana,(popularité : 2 %)

Un silence complice sur les défis de la gouvernance ,(popularité : 2 %)

Un projet de loi sur la presse décrié par plus d’un,(popularité : 2 %)

Quid sur l’Intégration du Burundi dans les ensembles régionaux ,(popularité : 2 %)

Le lac Tanganyika sert de cimetière : pourquoi ce silence assourdissant ?,(popularité : 2 %)

Quelle est la racine du mal pour l’Uprona ?,(popularité : 2 %)

Le budget de l’Etat 2013 devrait s’adapter au contexte actuel ,(popularité : 2 %)