Elections 2015 : La ligue Iteka s’inquiète




Par: Marc Niyonkuru, , jeudi 9 octobre 2014  à 07 : 13 : 56
a

La ligue des droits de l’homme Iteka demande à la Commission Électorale Nationale Indépendante de corriger les irrégularités contenues dans les noms des membres des Commissions Électorales Provinciales Indépendante pour que les élections de 2015 soient crédibles. Elle souligne en particulier que la présence de 9 magistrats membres des CEPI pour le compte du parti au pouvoir montre que l’indépendance de la justice au Burundi se cherche encore.

Au cours d’une conférence de presse ce mercredi, Anschaire Nikoyagize, le président de la ligue Iteka a en effet souligné que cette organisation déplore l’absence des noms partis politiques, des organisations de la société civile, des ethnies dans lesquels ces membres des CEPI proviennent.

Au moment où une certaine opinion indique que la ligue Iteka aurait été représentée dans ces CEPI alors que les membres sont en même temps membres du parti au pouvoir, ladite ligue a indiqué qu’elle ne reconnait que les noms des membres dont les noms sont préalablement passés au secrétariat la ligue Iteka.

Pour le secrétaire exécutif de la ligue, le fait que 9 magistrats aient été recommandés par le parti au pouvoir dans 9 province montre encore une fois que l’indépendance de la justice Burundaise se cherche encore.

« J’ai entendu hier le président de la république dire qu’il accepte l’indépendance de la justice mais j’imagine encore comment ils seront libres pour décider outre qu’ils ont quitté le secteur », a-t-elle souligné.

Cette ligue déplore aussi comment 11 personnes aient été désignées pour représenter l’administration. « Seront-ils membres pour le compte du ministre de l’intérieur ou pas ? », s’interroge-t-elle souligné.

Cette ligue estime que ça serait plutôt une manière malicieuse pour le parti au pouvoir de favoriser les membres du parti au pouvoir. « Nous disons ainsi parce que la plupart des administratifs sont en même temps membres du parti au pouvoir », a-t-elle ajouté.

La ligue Iteka exige à la CENI à tout faire pour corriger ces imperfections pour la crédibilité des élections prévues en 2015.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

284 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La demande d’Agathon Rwasa rejetée



a

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais



a

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » !



a

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni



a

Arusha : Ouverture solennelle du dialogue à l’absence du gouvernement



a

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC



a

« Dialogue » ou « Monologue » ?



a

Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !



a

Certains invités au 5ème round du dialogue inter burundais affichent un recul



a

La province Gitega décide d’enlever les pancartes de Nyambeho controversées





Les plus populaires
La demande d’Agathon Rwasa rejetée,(popularité : 10 %)

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais,(popularité : 7 %)

L’uprona, aile de la réhabilitation, soutient l’appel à la grève lancé par la société civile sur la vie chère,(popularité : 7 %)

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni,(popularité : 4 %)

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC,(popularité : 4 %)

Muyinga : La Tanzanie et le Burundi clarifient leurs frontières ,(popularité : 3 %)

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » ! ,(popularité : 3 %)

Les bashingantahe de l’UPRONA jugent inutile la tenue des congrès provinciaux ,(popularité : 3 %)

Corruption, protection des droits humains : défis qui menacent le Burundi selon Pamela J. Slutz,(popularité : 3 %)

ONU : Soutenons ce pays en exigeant encore,(popularité : 3 %)