Muyinga/Un représentant du MSD tabassé par les imbonerakure




Par: Isanganiro , vendredi 10 octobre 2014  à 18 : 30 : 33
a

Jeudi après-midi, Roger Niyonkuru, représentant le parti MSD en commune Butihinda, a été tabassé par des jeunes Imbonerakure au centre de négoce de Nyamihondi. L’incident s’est produit au moment ou ce militant du MSD s’approchait d’une foule de personnes sans savoir que c’était une réunion du CNDD-FDD.

A cause des coups lui infligés, il souffle au niveau des hanches, du dos et à la nuque. Ce vendredi, il est allé se faire soigner dans une structure de santé à Muyinga. Cet homme a failli mourir n’eut-été l’intervention rapide de certains administratifs alertés par les défenseurs des droits humains comme ceux du BNUB d’après des témoins sur place.

D’après les mêmes sources, l’homme tabassé est victime de son appartenance à un parti d’opposition, ce qui n’est pas du tout toléré dans certains coins reculés de cette commune.

La représentation du parti MSD en province Muyinga demande des sanctions contre les auteurs de cette violence politique. L’affaire est déjà soumise à la police judiciaire de Muyinga. Maitre Eric NIZIGIYIMANA avocat sollicité par le MSD pour assister la victime regrette que le parquet de Muyinga ait refusé de recevoir leur plainte.

L’affaire a été renvoyée à la police, des convocations ont été émises contre les commanditaires de cette violence. Les plus visés sont le vice président du parti CNDD/FDD en commune Butihinda également secrétaire de la même commune et un Imbonerakure dénommé commissaire Gikashi.

La responsabilité pénale est individuelle, rappel du chef des imbonerakure

Shabani Nimubona représentant la ligue des jeunes affiliés au parti CNDD-FDD invite les responsables du MSD à ne pas politiser ce dossier. Pour lui, des échauffourées ont eu lieu dans un cabaret.

Les militants de son parti entrain d’étancher la soif ont cru que l’homme battu les photographie à l’aide d’un téléphone. Alors qu’on essayait de le maitrisait, il s’est défendu, indique le responsable des Imbonerakure demandant plutôt une enquête y relative sans considération politicienne. Et d’ajouter que ca devrait être réglé sans violence ni polémique par les leaders des deux partis.

M.Shabani rappelle que sa ligue n’a mandaté personne pour agir violemment, c’est ainsi que ce dossier ne devrait pas être imputable au parti.

Il y a un mois ; les représentants des différentes ligues de jeunes affiliés à différents partis politiques suivent des enseignements sur la tolérance politique à la veille des élections de 2015. Lors de ces formations initiées par l’Association d’Assistance aux Jeunes Vulnérables pour le Développement (AJVD), sur financement de l’Union Européenne via le projet OSCAR, des jeunes de l’opposition accusent les Imbonerakure de commettre plusieurs infractions au su et au vu de l’administration. Les Imbonerakure s’en défendent, si l’administration et la justice ne sanctionnent pas individuellement les coupables d’infractions, la responsabilité n’incombe pas à cette ligue.

Amiel Abizera de l’AJVD demandent aux jeunes d’éviter toute manipulation en participant à la politique.

La réussite des élections prochaines dépendra aussi de l’attitude responsable des jeunes invités à préparer leur avenir en focalisant plus d’attention sur des projets de développement au lieu de perdre tout leur temps dans des querelles politiciennes, d’après le même jeune engagé dans le mouvement associatif.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

639 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par Apollinaire N.   ce  dimanche 12 octobre 2014   à 13 : 58 : 22

First and foremost, political violence in Africa is caused by poverty. Poverty in Africa is very alarming and this gives room for the unemployed majority to be manipulated to perpetuate all forms of electoral violence. Poverty is the state of been extremely poor. It is a situation whereby the individual is not able to meet the basic necessity of life. An individual exposed to these hardships is more likely to engage in electoral violence than a rich person in society. When the economic hardship becomes too unbearable, the propensity for violence increases. “Army of unemployed youth” then becomes a tool for political violence.

Africa has been harmed enough through this political violence. It is time we as Africans exercise some level of integrity in our political process.



Par Rose Hakizimana   ce  dimanche 26 octobre 2014   à 16 : 46 : 20

JEWE SINTA UMWIKOMO KURIZO MBONERAKURE,MBABAZWA NUKUBONA KUVA MURI 2011 IBINTU BIGIGWA HAMWE NGO NI GIPOLISI,AHANDI NGO NI DOCUMENTATION,AHANDI NGO NI IMBONERAKURE,BARICA BARAKUBITA ABANTU,BARANYURUZA ABANTU MBERE BAKATOGWA IBIZIGA,BAKASAMBURA AMAZU Y IMPFUVYI CANKE YABAGOGWA,BARATURIRA IMIRIMA

NTAKIBI BASIGAZA ARIKO TURAFISE UMUKURU W IGIHUGU YOTUMA IBINTU BISUBIRA MU BURYO AKAGIRA NI NZEGO ZIMUFASHA NONE AHO ZOTUNGANIRIJE ABANYAGIHUGU USANGA HARAHO ARIBO BABATOTEZA, NASHAKA NSABE UMUKURU W IGIHUGU AVE MU GACERERE AHUMURIZE ABARUNDI KUGIRA UKWIZERANA KUGARUKE MU BONSE RIMWE



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Des arrestations en cascades des agents de lumitel en grève



a

Des chiens errants à Bubanza, un danger public



a

Gatumba : Une attaque à bilan « compliqué » !



a

Mugara : Climat malsain entre les fideles de l’église UEPEBU ce dimanche



a

Bururi : Un policier tué , un autre blessé à Kivumu ce mercredi



a

Muyinga : Des camions remorques bloqués en plein centre urbain



a

"Plus jamais ça à l’endroit des journalistes", implore le CNC



a

Le gouverneur de Rumonge contre la justice populaire



a

Burundi : Le Rwanda renvoie des ressortissants burundais "irréguliers"



a

Burundi : Pas d’enlèvements des enfants, rassure Pierre Nkurikiye





Les plus populaires
Des arrestations en cascades des agents de lumitel en grève ,(popularité : 68 %)

Des chiens errants à Bubanza, un danger public,(popularité : 15 %)

Gatumba : Une attaque à bilan « compliqué » !,(popularité : 4 %)

Un officier de la FDN kidnappé dans la réserve naturelle de Rukoko,(popularité : 3 %)

Y aurait-il une rébellion contre Bujumbura ?,(popularité : 3 %)

Des cachots illégaux sont entretenus par certains chefs de zones de la commune Rumonge,(popularité : 3 %)

Grève à l’Université du Burundi sur fond de retard des bourses d’étude des assistants,(popularité : 2 %)

Attentat contre le commandant du 311 ème bataillon commando,(popularité : 2 %)

Acculés à fuire à cause probablement des imbonerakure ,(popularité : 2 %)

Criminalité à Cibitoke : un enseignant tabassé, accusé de sorcellerie à Bukinanyana,(popularité : 2 %)