Près de 50% d’internautes en 2017, selon l’Unesco et ITU




Par: Désiré Nimubona , mardi 14 octobre 2014  à 13 : 31 : 56
a

En 2017, 50% de la population mondiale aura accès à l’internet, selon les estimations de l’Unesco et l’International Technology Union (ITU) qui se basaient sur les chiffres de l’état de la connectivité dans le monde le mois dernier à New York.

Selon ces chiffres, actuellement, 40% de la population mondiale est sur internet via les Smartphones ou autres appareils surtout portables.

« Actuellement dans le monde, 40% de sa population accès à l’internet, avec une population qui a passé de 2,3 milliards en 2013 à 2, 9 milliards à la fin de cette année » lit-on dans un communiqué.

Selon l’Unsesco, le gros des pays connectés sur internet se trouve dans les pays occidentaux, tandis que la majorité des pays moins connectés se trouvent dans la région subsaharienne.

« Malgré la croissance phénoménale de l’internet, malgré ses bénéfices, il y a encore beaucoup de gens qui ne sont pas connectés dans le monde et surtout dans les pays en voie de développement” a déclaré Irina Bokova, Directrice Générale de l’Unesco.

Appuyant la directrice de l’Unesco, Dr Hamadoun I. Touré, Secrétaire Général de l’International Technology Union (ITU) a souligné qu’il faut plutôt remorquer les pays subsahariens (dont le Burundi) pour les aider à avoir une connexion internet viable.

Les pays subsahariens qui enregistrent un petit ratio d’internet dans sa population sont par exemple l’Ethiopie (1,9%), Niger (1,7%), Sierra Leone (1,7%), Guinée (1,6%), Somalie (1,5%), Burundi (1,3%), Erythrée (0,9%) et le Soudan du Sud qui n’a pas de statistiques sur cette connectivité.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

103 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Muyinga fait face à la pénurie du Mazout



a

Burundi : Des Etats Généraux des Assurances se retrouvent à Ngozi



a

Economie : "Le secteur minier doit être régulé"



a

Burundi : Une faible inclusion financière inquiète le RIM



a

Initiatives porteuses d’un probable redressement du secteur minier au Burundi !



a

Bubanza : Une chute des prix de certains produits vivriers, un signe de la surproduction



a

Banque pour les jeunes : un rêve ou une réalité ?



a

Gihanga : les cultivateurs du village 2 demandent la levée de la mesure de la SRDI



a

Transport : Kenya Aiways cède pour Air Tanzania à Bujumbura ?



a

Commerce : « Niet, plus d’accès au marché de Gatunguru-Karama »





Les plus populaires
Burundi : Des Etats Généraux des Assurances se retrouvent à Ngozi ,(popularité : 19 %)

Burundi : Muyinga fait face à la pénurie du Mazout ,(popularité : 14 %)

Les victimes de l’incendie appelées à contacter le réseau des institutions des micros finances ,(popularité : 7 %)

Burundi : La Regideso hausse le prix du courant électrique ,(popularité : 4 %)

Le barème d’octroi des ordres et frais de mission réorganisé au Burundi,(popularité : 4 %)

Burundi : De nouveaux tarifs de contrôle technique rejetés par le ministère de tutelle,(popularité : 3 %)

Le secteur thé du Burundi envisage des extensions à grande échelle jusqu’en 2016,(popularité : 3 %)

Le nouveau marché de Cotebu presque achevé ,(popularité : 3 %)

Ouverture solennelle des six marchés réhabilités en Mairie de Bujumbura,(popularité : 3 %)

Bubanza : Une chute des prix de certains produits vivriers, un signe de la surproduction,(popularité : 3 %)