Les corps charriés par le Rweru étaient d’origine rwandaise, dixit Bujumbura




Par: Marc Niyonkuru, , mercredi 15 octobre 2014  à 07 : 45 : 24
a

Le procureur général de la république précise que les corps sans vies retrouvés dans le lac Rweru depuis juillet de cette année sont d’origine rwandaise selon du moins à la disposition de la justice burundaise. Bujumbura se dit tout de même prêt à accepter une expertise technique et scientifique pour déterminer la cause de ces assassinats et leurs identités.

Dans une conférence de presse que Valentin Bagorikunda , le procureur général de la république a animée ce mardi, il a dit que le ministère public a à maintes reprises fait des enquêtes autour de ce dossier qui a fait la une des médias en septembre de cette année au Rwanda et au Burundi. Des enquêtes menées, il est ressorti selon le ministère public que ces personnes y ont été charriées par la rivière Akagera.

De la part de Valentin Bagorikunda, ces informations ont été corroborées par les autorités administratives, les médias burundais, les populations de ces deux pays respectifs en occurrence les agriculteurs et les pêcheurs et des Organisations Internationales des Droits Humains.

Pour Valentin Bagorikunda, Bujumbura se dit cependant prêt à collaborer des experts même s’il ne précise même pas l’état actuel des discussions avec la police américaine, FBI en vue de mettre la lumière sur toutes les zones d’ombres autour de ce dossier.

Au début du mois d’octobre de cette année, l’Union Européenne et les Etats Unis d’Amérique avaient en fin demandé au gouvernement du Burundi de collaborer avec le Rwanda pour déterminer la lumière autour de ces corps sans vie. La position de Bujumbura n’est pas de nature est de nature à ternir ses relations diplomatiques avec Kigali ? Valentin Bagorikunda s’est gardé de dire quelque chose par rapport à la question.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

323 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par Rose Hakizimana   ce  vendredi 24 octobre 2014   à 10 : 15 : 10

IYO NTEBE YICAYEKO IRAMUDENDA NAYIVEKO



Par Rose Hakizimana   ce  lundi 3 novembre 2014   à 01 : 42 : 41

MBEGA ABAPFIRIYE KILIBA ONDEZ BANGANIKI ,CANKE BAHAMBWEHE
ABARUNDI NTIBAJE BARAHENDWA NIBACE UBWENGE KANDI BAMENYE BONGERE BABAZE
MBEGA KO TUZI KO KABILA YABIRUKANYE BOTUBARIRA AMAZU BABAPANGIYE AHO AHEREREYE,NINTERERANO BARIKO BARATANGA MURIVYO BAKUYE CONGO
NAHO AVUGA KO IVYO BIZIGA ATARI ABARUNDI NONE YABUJIJWE NANDE KUHAMAGARA ABABAFASHA KURABA ABARIBO,BATINYA IKI,MBEGA HO NIBASANGA ARI IMBONERAKURE NI NTERAHAMWE BARIKUMWE MURI KILIBA ONDEZ BACA BITWA ABANDE TUBITIRIRA IGIHUGU BAVUKAMWO, CANKE BITIRIGWA ABABO BABARUNGITSE



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Des dossiers « ayant fait couler beaucoup d’encre et de salive » !



a

Télécommunication : Des bureaux de LUMITEL presque déserts



a

Droits de l’Homme : Des effectifs pléthoriques dans les prisons du Burundi



a

Droits de l’homme : Le Burundi dans la persistance des violations de droits humains selon l’ONU



a

Le parquet général met en place une commission d’enquête sur le carnage de Ruhagarika



a

Buta : 21 ans après l’assassinat des 40 séminaristes



a

Justice :Un militant du parti au pouvoir condamné à 3 ans de prison pour tenue de propos haineux



a

Droits l’homme l’homme : Le cimetière de Mpanda inondé



a

Kayanza : 5 ans de prison ferme contre une dizaine d’enseignants de Murambi



a

Dossier PARCEM, « l’affaire loin d’être terminée »





Les plus populaires
Justice pour Ernest Manirumva : La société civile au front ,(popularité : 5 %)

Muyinga /CVR Les agents de déposition sont déjà désignés sur les collines,(popularité : 3 %)

Des dossiers « ayant fait couler beaucoup d’encre et de salive » ! ,(popularité : 3 %)

Burundi : L’hémicycle de Kigobe remplace 3 commissaires de la CVR,(popularité : 3 %)

Le président du Parcem libéré : déterminé à combattre la corruption,(popularité : 2 %)

Affaire Ruvakuki : Les avocats condamnent le transfert de leur client de Ruyigi vers Muramvya,(popularité : 2 %)

Les avocats rejettent les agents de la documentation comme témoins dans l’affaire Gatumba,(popularité : 2 %)

Le BNUB regrette de la peine prononcée contre lui,(popularité : 2 %)

Carnage de Gatumba : le jugement tombe « à huis clos »,(popularité : 2 %)

Le procès de Gatumba : Des cadres de la police dans la ligne de mire de la défense,(popularité : 2 %)