Les consommateurs des services exclus de la réforme bancaire




Par: Marc Niyonkuru, , vendredi 24 octobre 2014  à 15 : 30 : 37
a

Le SYGECO plaide pour que les consommateurs des services soient représentés dans l’étude d’un projet de loi portant octroie à la Banque centrale de la mission de superviser les institutions de sécurité sociale œuvrant au Burundi.

Au cours d’une conférence de presse que le président du syndicat général des commerçants, SYGECO, a animée ce vendredi, il a surtout déploré que les consommateurs des services n’ont pas été concertés dans deux projets de loi portant réforme du secteur bancaire et financier au Burundi.

Selon en effet Audace Bizabishaka, le gouvernement du Burundi a déjà élaboré un projet de loi qui abrogera notamment la vente par voie parée datant de 1925 des immobiliers. Il s’étonne que ce projet de loi ne soit pas étudié par le parlement burundais mais soit plutôt conservé dans les tiroirs de la Banque Centrale.

Outre que les bénéficiaires des services en ignorent le contenu, Audace Bizabishaka indique que les banques et établissements financiers profitent du retard dans l’étude du retard de ce projet de loi pour continuer à spolier en toute quiétude les biens de la population en attendant que cette loi soit étudiée par le parlement burundais.

Il parle aujourd’hui de ‘’victimes de violations massives de la loi par les banques commerciales notamment la poursuite de la mise en application de cette loi de 1925’’ qu’il qualifie de ‘’désuète’’.

Ce syndicat parle aussi d’un projet de loi ayant pour mission de confier à la Banque de la République du Burundi la supervision des institutions de sécurité sociale comme l’Institut National de Sécurité Sociale, L’Office Nationale de Pension et Retraite, et bien d’autres.

Pour Audace Bizabishaka, le plus grand danger est que le contenu de ces projets de lois ne soit pas connu des bénéficiaires de ces services de sécurité sociale.

Selon Audace Bizabishaka les organisations de la société civile et les bénéficiaires devraient être intégrés dans l’étude de ces projets de loi pour que la transparence en soit le maître.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

237 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par Rose Hakizimana   ce  samedi 25 octobre 2014   à 15 : 58 : 30

IVYO VYOSE VYOKUNYEGEZA TWOVYITA UBUSUMA NIBABA BSHAKA KUSHIRA MU MINWE YABIKORERA IVYABO AMASOCIETE YA LETA
ABAMBERE BOBIMENYA MBERE BAKAJAMWO NA BAKOZI BIZO SOCIETE ABANDI BOJAMWO NUWO WESE AFISE UMUTAHE KANDI ABISHAKA ,NTIBASUBIRE KUGIRA KUMWE BAGIRA KU KIVUKO CA BUJUMBURA VYOBA BITEYE ISONI
MUGABO VYOSE BIVA KU BARUNDI BIGIRA BA SINDABIBAZWA,UMUNTU UMWE WENYENE NTIBAMWUMVIRA,ARIKO BAVUYE HASI ARI BENSHI AMANYANGA YOGABANUKA,NIBABIVUGE RELO ARI BENSHI AMARADIYO NIBIMENYESHA MAKURU BIBAFASHE NTITUZORAGE ABANA IVYATUNANIYE



Par Rose Hakizimana   ce  samedi 25 octobre 2014   à 15 : 59 : 06

IVYO VYOSE VYOKUNYEGEZA TWOVYITA UBUSUMA NIBABA BSHAKA KUSHIRA MU MINWE YABIKORERA IVYABO AMASOCIETE YA LETA
ABAMBERE BOBIMENYA MBERE BAKAJAMWO NA BAKOZI BIZO SOCIETE ABANDI BOJAMWO NUWO WESE AFISE UMUTAHE KANDI ABISHAKA ,NTIBASUBIRE KUGIRA KUMWE BAGIRA KU KIVUKO CA BUJUMBURA VYOBA BITEYE ISONI
MUGABO VYOSE BIVA KU BARUNDI BIGIRA BA SINDABIBAZWA,UMUNTU UMWE WENYENE NTIBAMWUMVIRA,ARIKO BAVUYE HASI ARI BENSHI AMANYANGA YOGABANUKA,NIBABIVUGE RELO ARI BENSHI AMARADIYO NIBIMENYESHA MAKURU BIBAFASHE NTITUZORAGE ABANA IVYATUNANIYE



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Le cœur de Bujumbura souffre de "nids de poules" dans les routes



a

Karusi : le lait de vache versé par manque de marchés



a

Une semaine aux responsables de la Regideso pour "rectifier le tir"



a

Le Lac Tanganyika , une voie de transport moins exploitée au Burundi



a

La hausse de prix des produits de Brarudi tombe à l’eau



a

L’Onu reste au côté du Burundi



a

Rumonge : La rivière Dama menace la palmeraie de ses environs



a

Muyinga : L’électrification du centre de Rugari traine malgré la disponibilité du matériel sur terrain



a

Burundi : Classement des hôtels burundais, Royal Palace qualifié



a

BE-SWIFT, une carte pour retirer de l’argent partout





Les plus populaires
Le cœur de Bujumbura souffre de "nids de poules" dans les routes ,(popularité : 59 %)

Rutana : Les cultivateurs de canne à sucre demandent l’augmentation du prix d’une tonne,(popularité : 20 %)

Foire informatique : Les jeunes moins intéressés ,(popularité : 16 %)

Rumonge : Le site des eaux thermales de Mugara peu fréquenté,(popularité : 13 %)

Kahawatu, un autre partenaire du secteur café ,(popularité : 12 %)

Grognes des abonnés de la Regideso à Buyenzi,(popularité : 12 %)

Diplomatie : Le Burundi confirme son boycott au 20eme sommet du COMESA,(popularité : 11 %)

Des conflits autour de la salubrité en Marie de Bujumbura ,(popularité : 11 %)

Le Burundi gifle 53 importateurs de carburant,(popularité : 11 %)

L’usine de fabrication de la boisson Gubwaneza, fermée ,(popularité : 11 %)