Le Frodebu plaide pour la mise en place de la Haute Cour de Justice au Burundi




Par: Désiré Nimubona , lundi 12 septembre 2011  à 08 : 11 : 52
a

Le parti Sahwanya–Frodebu (membre de l’Alliance des Démocrates pour le Changement-ADC-Ikibiri), s’inscrit en faux contre la « décision du Ministre de la justice de chercher à appliquer la loi aux plus petits tout en protégeant les hautes autorités de l’Etat. »

Selon lui, ce sont les hauts cadres de l’Etat qui « devraient servir d’exemple dans le respect strict de la loi même quand elle doit s’appliquer sur eux ».

Dans un communiqué de presse rendu public ce mercredi 15 juin 2011, « la déclaration de la Ministre de la Justice vient consacrer de l’impunité et contrarie la mission du Ministère de la Justice d’’élaborer des mécanismes de répression des crimes en vue d’éradiquer l’impunité’, tel que ressort dans le Décret Loi n°100/13 du 29 janvier 2009 portant Structure, Fonctionnement et Missions du Gouvernement de la République du Burundi. »

Ce parti insinue que la ministre se serait trompée en déclarant qu’il n’est possible de mettre sur pied la Haute Cour de Justice.

La ministre Ancilla Ntakaburimvo avait déclaré que, suite à la situation politico-sociale actuelle, la mise en place de haute Cour de Justice pourrait servir comme prétexte à ceux qui veulent perturber les institutions du pays.

« La déclaration du Ministre de la Justice, au lieu de protéger l’autorité vient plutôt la fragiliser en faisant peser désormais sur elle de lourds soupçons de saper les fondements de l’Etat de droit en la plaçant au dessus de la loi pour opérer en toute impunité, » lit-on dans ce communiqué




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

852 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : le parti CNL déplore l’intolérance politique qui perturbe ses activités



a

Burundi : Les partis politiques demandent l’inclusion au sein des CEPI



a

Burundi : Le parti CNDD va participer aux élections sous des conditions



a

Burundi : Intolérance politique à Rweza, les habitants craignent la vengeance



a

Burundi : le 1er vice-président de la République appelle la presse à accompagner le processus électoral



a

Burundi : Le CNARED, tend-t-il la main à Gitega ?



a

Rumonge : Une permanence du Cnl vandalisée



a

Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?



a

CVR : plus de 21 milliards de francs pour le plan stratégique



a

Burundi : L’ombudsman et le ministère de l’intérieur divergent sur l’intolérance politique





Les plus populaires
Burundi : le parti CNL déplore l’intolérance politique qui perturbe ses activités,(popularité : 49 %)

Cossan Kabura : La réunification des ailes du PALIPEHUTU reste possible,(popularité : 26 %)

Burundi : Les partis politiques demandent l’inclusion au sein des CEPI,(popularité : 21 %)

Politique : L’Eglise catholique contre la contribution forcée aux élections,(popularité : 16 %)

Rumonge : Une inauguration qui paralyse les activités économiques,(popularité : 16 %)

La recherche du troisième mandat paralyse l’Assemblée Nationale,(popularité : 16 %)

Burundi : Suspension pour trois mois de toutes les ONGs non gouvernementales,(popularité : 15 %)

Burundi : Le parti cndd-fdd accuse Agathon Rwasa d’entretenir un groupe criminel ,(popularité : 15 %)

Vers la restriction des libertés publiques ,(popularité : 14 %)

Qui sont les nouveaux vice-présidents burundais ?,(popularité : 14 %)