La CIRGL prête à lutter contre l’exploitation illégale des minerais




Par: Désiré Nimubona , vendredi 20 janvier 2012  à 16 : 08 : 02
a

La Conférence Internationale pour la Région des Grands Lacs, CIRGL, est déterminée à lutter pour la stabilisation de la Région des Grands Lacs, et par conséquent éviter qu’il soit un foyer de tension, selon Professeur Ntumba Luamba.

Selon le nouveau Secrétaire Exécutif de la Conférence, la lutte pour la stabilité de la région passe aussi par la lutte contre toute exploitation illégale des ressources minières de la région.

Pour y arrivé, a-t-il souligné, les11 pays membres doivent travailler ensemble pour lutter contre l’exploitation illégale des ressources naturelles en usant des textes juridiques semblables dans tous les pays membres.
En plus, les certifications des minerais doivent commencer dans les plus brefs délais.

« Au Rwanda et au Congo, il y aura les premières certifications en 2012 » a souligné le conférencier, montrant que ces deux pays avancent bien vers la fin de l’exploitation illégale des minerais dans leurs pays.

La même organisation avait signé (le 27 mai 2011) avec la Belgique, un accord d’aide au Burundi à la certification des minerais burundais et la Belgique avait promis de financer la traduction des textes juridiques de ce secteur en langue nationale : le Kirundi.

L’ancienne métropole du Burundi avait promis aussi une assistance technique et financière au Burundi pour mener à terme les procédures menant à la certification des minerais.

La conférence est composée de 11 pays dont le Burundi, le Rwanda, RD Congo, Zambie, Tanzanie, Ouganda, Kenya, Soudan, République Centre Afrique, Angola, et le Congo




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

832 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

"Les pays qui hébergeraient ceux qui ont commis des crimes au Burundi n’auront plus de prétexte", dit le ministre de la sécurité



a

Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa



a

Bubanza, Des mineurs "bandits"



a

Santé : Les employés du CNPK menacent d’arrêter le travail



a

Santé : Suspension de toutes les associations des tradipraticiens



a

Bubanza : Des accusations de sorcellerie refont surface



a

Bubanza : La mesure de sécurité "couvre-feu" à Gihanga sème de zizanie



a

La police burundaise présente un des présumés auteurs des massacres de Ruhagarika



a

Des arrestations en cascades des agents de lumitel en grève



a

Des chiens errants à Bubanza, un danger public





Les plus populaires
"Les pays qui hébergeraient ceux qui ont commis des crimes au Burundi n’auront plus de prétexte", dit le ministre de la sécurité,(popularité : 94 %)

Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa,(popularité : 19 %)

Un général burundais à la tete de l’ EASF,(popularité : 4 %)

Santé : Suspension de toutes les associations des tradipraticiens ,(popularité : 4 %)

Les dessous d’un triple meurtre ,(popularité : 4 %)

Muyinga/Incendie du marché de Karama en commune Gasorwe ,(popularité : 4 %)

Santé : Les employés du CNPK menacent d’arrêter le travail ,(popularité : 3 %)

Bubanza, un écolier tué par une grenade dans les enceintes de l’école ,(popularité : 3 %)

Bubanza, Des mineurs "bandits",(popularité : 3 %)

Francis Rohero dans le collimateur du SNR,(popularité : 3 %)