Un enfant ‘’ressuscité’’ ou surtout retrouvé




Par: Marc Niyonkuru, , mercredi 29 octobre 2014  à 20 : 25 : 29
a

Près d’une année après la mort d’un enfant âgé de 16 ans en province de Karuzi, le centre neuro psychologique de Kamenge héberge cette fille depuis mardi.

En attendant le dénouement des enquêtes, cette fille souffre d’errance pathologique. L’hôpital se garde de confirmer que cette fille est ’’ressuscitée ’’ ou retrouvée en provenance d’une autre localité.

Dans une interview que le directeur du CNPK a accordée à la Radio Isanganiro ce mercredi, il a indiqué qu’une équipe de ce centre s’est rendue dans les provinces de Ngozi et de Karuzi pour chercher la lumière sur cette histoire d’enfant ressuscitée.

Là où cette fille se trouve hospitalisée, elle dort tellement suite aux médicaments qui lui sont administrés. « Surement que les médicaments vont produire un effet d’ici peu », a souligné Frère Hyppolite Manirakiza , le directeur de cet hôpital.

Selon en effet Frère Hypolite Manirakiza , la paroisse de Buhiga a gardé pendant une semaine cette fille juste par philanthropie lorsqu’elle a appris qu’une fille errait dans les environs.

Pour des ressemblances éventuelles, certains ménages proches de Gitaramuka en province de Karuzi ont commencé à parler que cet enfant a ressuscité et l’information qui fait toujours objet d’enquête s’est propagée dans les ménages de la province de Karuzi aux environs de 20 km comme quoi cet enfant serait celle morte et enterrée à Karuzi , il avait 11 mois.

Celle qui se dit mère de l’enfant originaire de Karuzi n’a pas tardé à en être au courant. Aujourd’hui au chevet de ladite fille, cette mère n’en revient pas. Selon elle, il est difficile de croire que sa fille morte il ya une année a retrouvé la vie sur terre.

Hypolite Manirakiza se garde pour le moment de confirmer qu’il s’agit d’une réapparition. Pour lui, la mère devrait plutôt rester au chevet de l’enfant pour qu’avec le temps l’histoire nous donne raison.

Les traces de l’enfant sur son corps, l’affection que les deux se donnent sur le lit d’hôpital, les propos de cette fille lorsqu’elle aura retrouvé sa santé mentale, voilà certaines des indices qui devraient faire objet d’étude pour éclairer l’opinion autour de cette fille selon Hyppolite Manirakiza. Pour Hyppolite Manirakiza , les gens devraient attendre avant de dire qu’elle a réapparue où non.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

499 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par ROSE HAKIZIMANA   ce  mardi 11 novembre 2014   à 19 : 11 : 59

NONE KO MUTATUBWIRA IVYARIVYO UYO MUGANGA NTARABONA IVYO BIMENYETSO YATUBARIYE KO ARINDIRIYE
NAMWEBWE BAMENYESHA MAKURU NDABASUBIREKO,MUTUBWIRA INKURU YI GICE NTIMUHEZA NGO MUSHISHIKARE IHEREZO RYAYO

TUBASAVYE LERO KO MWOTUBARIZA UWO MU DIRECTEUR WI BITARO KO ARI IVYUKURI UYO MWIGEME YAZUTSE,
TURARINDIRIYE



Par ROSE HAKIZIMANA   ce  mardi 11 novembre 2014   à 19 : 12 : 32

NONE KO MUTATUBWIRA IVYARIVYO UYO MUGANGA NTARABONA IVYO BIMENYETSO YATUBARIYE KO ARINDIRIYE
NAMWEBWE BAMENYESHA MAKURU NDABASUBIREKO,MUTUBWIRA INKURU YI GICE NTIMUHEZA NGO MUSHISHIKARE IHEREZO RYAYO

TUBASAVYE LERO KO MWOTUBARIZA UWO MU DIRECTEUR WI BITARO KO ARI IVYUKURI UYO MWIGEME YAZUTSE,
TURARINDIRIYE



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La décision de faire payer 300 fbu chez les dockers du marché dit chez Sion reste inchangée



a

Le secteur de l’éducation "en ruine" !



a

« Je ne vois pas comment le directeur ne nous...



a

Neuf institutions universitaires interdites d’enrôler de nouveaux étudiants



a

Bubanza : le lycée kanura de Gihanga, confrontée à plusieurs difficultés



a

Buyenzi : Les filles et femmes face à l’éducation conjugale !



a

Le plan innovant de la ville de Bujumbura 2020-2045 : Les habitants de Gihanga s’inquiètent



a

Burundi-Education : Un nouveau campus de l’ENS s’ouvre à Mugara



a

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques



a

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative





Les plus populaires
La décision de faire payer 300 fbu chez les dockers du marché dit chez Sion reste inchangée,(popularité : 19 %)

Formation pour la première année post-fondamentale,(popularité : 6 %)

L’eau propre, une denrée rare dans la ville de Rumonge,(popularité : 6 %)

Editorial : « Eduquer ou Périr »,(popularité : 5 %)

Rumonge : les prix de l’huile de palme chutent,(popularité : 5 %)

Le Japon finance la CFP/OPDE à plus de 140 millions de francs burundais,(popularité : 5 %)

Education : Cinq finalistes d’ITAB Karusi sous les verrous depuis le 10 Aout ,(popularité : 5 %)

Rumonge : Une trentaine de diplômes annulée au lycée Dama,(popularité : 5 %)

Rumonge : Les robinets de la Regideso ont tari,(popularité : 5 %)

Hôpital de Rumonge : Les patients apprécient différemment les services,(popularité : 5 %)