L’Olucome se retire provisoirement des Ceci




Par: Aubin Niyonkuru , jeudi 30 octobre 2014  à 18 : 02 : 18
a

L’Observatoire de lutte contre la Corruption et les malversations économiques (Olucome) vient de se retirer de toutes les Commissions électorales communales indépendantes dès ce jeudi.

Au cours d’une conférence de presse, le Secrétaire général de l’Olucome a annoncé que cette organisation avait répondu à l’appel du président de la Commission électorale nationale indépendante, en proposant ses représentants pour faire partie des Commissions électorales provinciales indépendantes.

« Néanmoins il a été surpris de n’avoir pas eu de raisons sur la non sélection des candidatures de l’Olucome », a dit le Secrétaire général de cette organisation.

Hassan Mahwege a pourtant informé que l’Olucome avait déposé 45 candidatures en provenance de 15 provinces.

Malgré la non sélection de ses représentants, l’Olucome avait participé dans les réunions préparatoires de mise en place des Ceci, a-t-il ajouté.

« Mais, selon les informations collectées de la part de nos représentants provinciaux et communaux, nous venons de constater des irrégularités graves également commises dans la mise en place des Ceci », a indiqué Hassan Mahwege.

Il demande à la Ceni d’organiser une réunion avec les partenaires concernés par les élections en vue de surseoir pour trouver une solution durable au remplacement de ces commissions qu’il qualifie de « douteuses ».Il a en plus réaffirmé l’engagement d’effectuer l’observation des élections au cas où la Ceni tiendrait cette réunion.

Cette organisation de la société civile rejoint le parti Msd qui lui aussi s’est retiré de tous les démembrements de la Ceni. Celui-ci avait annoncé il ya 2 semaines qu’il ne pouvait plus supporter l’injustice commise par la Ceni à son égard.

Le président de la Ceci a fait savoir que les Ceci et Cepi ne sont pas contestées.

Selon lui, il s’agit de certaines organisations ou institutions qui manifestent leur insatisfaction au niveau de la représentation. Concernant la mise en place des démembrements de la Ceni, Pierre Claver Ndayicariye fait savoir qu’il s’agit d’un exercice difficile.

Pour parler des Cepi au niveau national, il dit qu’il y a 163 membres, mais que les candidatures étaient au nombre de 3000.Il informe aussi que les critères constitutionnels à respecter sont connus, entre autre le genre, la représentation au niveau politique et celle au niveau ethnique. Concernant les Ceci, la prérogative revient aux Cepi selon la loi électorale, comme il l’a expliqué.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

330 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par kamwenubusa olumpe   ce  vendredi 31 octobre 2014   à 01 : 19 : 26

Ntimusubire kuja muraheba mwa bagabo mwe. ERega muvuyeyo niho bakoma amashi, Timbirayo mbaye Bagaza, harya ntibazocuranura amasandugu biboroheye. DD ntikangwa, ayo maruru, n,abantu barabarya bakabaherana, bazokangwa ibiharuro.......



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article


Dans la même rubrique
a

Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?



a

CVR : plus de 21 milliards de francs pour le plan stratégique



a

Burundi : L’ombudsman et le ministère de l’intérieur divergent sur l’intolérance politique



a

Burundi - Coopération : le Comesa prêt à rembourser le Burundi



a

Rumonge : Le CNL dénonce l’intolérance politique



a

Bubanza : cinq membres du parti CNL incarcérés



a

Muyinga : des plans communaux de développement indispensables mais onéreux



a

Le CNDD-FDD accuse l’opposition de "provocation"



a

Le parti CNL hausse le ton face au "harcèlement politique" à son encontre



a

Burundi : les églises dans le viseur du ministère de l’intérieur





Les plus populaires
Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?,(popularité : 31 %)

Qui sont les nouveaux vice-présidents burundais ?,(popularité : 14 %)

Des coups de feu melés de la confusion au Burundi ce matin,(popularité : 13 %)

Le Burundi vers 2027 ,(popularité : 13 %)

Réconciliation entre les FNL et les CNDD-FDD de Kamesa,(popularité : 12 %)

Manif anti 3è mandat : Un agent du SNR tue un militaire de la FDN à Musaga,(popularité : 12 %)

Faut-il attendre encore Rwagasore pour des organes crédibles du parti ?,(popularité : 12 %)

Des manifestatations au centre ville de Bujumbura,(popularité : 12 %)

Trois pays de la région disent oui au troisième mandat de Pierre Nkurunziza,(popularité : 12 %)

Agathon Rwasa et Jacques Bigirimana jouent sur les mots !,(popularité : 12 %)