Le procès des mineurs du Msd remis à une date inconnue




Par: Aubin Niyonkuru , vendredi 31 octobre 2014  à 16 : 32 : 34
a

L’audience publique des 3 mineurs impliqués dans le dossier des jeunes du Msd n’a pas eu lieu à la Cour d’Appel de Bujumbura comme c’était prévu ce Vendredi, le 31 Octobre courant. Ces mineurs avaient comparu devant cette Cour mais, à leur grande surprise, selon l’un des Avocats de la défense, leurs dossiers étaient toujours au service de la greffe. Il n’a pas encore été transféré à la Cour.

Selon Maitre Armand Ntahokagiye cette situation est plus que surprenante vue que c’est la même Cour qui avait fixé ce rendez vous du 31 Octobre, c’était lors de la dernière comparution du 10 Octobre courant. Il précise que la Cour d’Appel de Bujumbura avait expliqué que certains éléments manquaient dans leurs dossiers pour justifier la remise.

La défense s’étonne que la Cour n’ait pas respecté son rendez-vous en signalant tout simplement que les dossiers de ces mineurs ne sont pas encore parvenus au siège.

« Les dossiers étaient inscrits au rôle parce que ces mineurs ont comparu, même à la prison il était connu qu’ils allaient comparaitre mais arrivé ici, on a été ébahi de voir qu’ils ne figuraient pas sur le rôle », a dit l’un des Avocats de la défense.

La date de remise de ce dossier n’a pas non plus été précisée. Maitre Armand Ntahokagiye fait savoir qu’ils vont bientôt demander que ces dossiers soient le plus tôt fixés de nouveau.

Il demande aussi à la cellule de protection de l’enfance au sein du Ministère de la Justice d’intervenir pour faire respecter l’intérêt supérieur de ces enfants.

Les 3 mineurs sont Hassan Nzoyikorera (16 ans), il était en 6e année primaire, Kévin Irakoze et Egide Nduwimana (17 ans respectivement), ils étaient en 8e année de l’école secondaire. Ils ont été arrêtés le lendemain de l’affrontement de la police avec les membres du parti Msd à leur permanence national, soit le 09 Mars 2014.

La Chambre criminelle du Tribunal de Grande Instance en mairie de Bujumbura a prononcé contre les 3 mineurs une peine de 2 ans de prison ferme.

Le dossier de 35 autres membres du Msd n’a pas non plus été analysé au fond par la même Cour, c’était lundi le 27 Octobre lorsque celle-ci avait siégé à la prison centrale de Mpimba. Le dossier de ces 35 membres du Msd a été remis au 1er Décembre de cette année.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

240 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par Rose Hakizimana   ce  lundi 3 novembre 2014   à 01 : 12 : 53

IVYO TUVYITA KO INTWARO YIKI GIHE IFISE ABO IKENEYE NABO ITAKENEYE KUKO IVYABAYE KU NGORO YU MUGAMBWE WA MSD ATA KOSA NARITO ABA MSD BAGIZE
INTWARO IRIKO IREREKANA AMACAKUBIRI YAMVYE AGENGA UMUGAMBWE WABO KUVA BAKIRI MWI SHAMBA KUKO BAVUGA NGO BARIKO BAGWNYA BAGWANYA INTWARO YARI IHARI AHO KUCA BAGWANA NIGISODA BAGACA BATEGERA AMAMODOKA MU MABARABARA MAKURU BAGACA BAKURAMWO ABO BIBAZA KO BARI MU BWOKO BANKA ,BAKABICA KANDI NABI
NUBU RABA IMBONERAKURA ZIRICA ZIKIBA ZIKANYURUZA ABANTU NTIZIHANWE, MUGABO URWARUKA RWA MSD RUGIZE MARCHE RURAKUBITWA MBERE RUGAPFUNGWA UWO GUHERAYO,NONE WUMVA UKWO ARI UKUTWARA CANKE NUKWIGISHA AMACAKUBIRI



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article


Dans la même rubrique
a

En brève : quatre personnes emprisonnées dont Nahum Barankiriza



a

Bujumbura promet des poursuites judiciaires contre la BBC



a

Burundi : Le procureur général de la République apporte un démenti contre une vidéo de la BBC



a

« Le Burundi ne respecte pas les droits de l’homme pour satisfaire la communauté internationale », selon le ministre Nivyabandi



a

Mgr Jean Louis Nahimana remet sa veste à Ndayicariye à la tête de la CVR



a

Le gouvernement burundais décide une fermeture définitive du bureau du Haut-Commissariat de l’ONU aux droits de l’homme au Burundi



a

Des dossiers « ayant fait couler beaucoup d’encre et de salive » !



a

Télécommunication : Des bureaux de LUMITEL presque déserts



a

Droits de l’Homme : Des effectifs pléthoriques dans les prisons du Burundi



a

Droits de l’homme : Le Burundi dans la persistance des violations de droits humains selon l’ONU





Les plus populaires
En brève : quatre personnes emprisonnées dont Nahum Barankiriza,(popularité : 35 %)

Fidèle Nsengumukiza arrêté à la RPA ,(popularité : 8 %)

Le gouvernement burundais décide une fermeture définitive du bureau du Haut-Commissariat de l’ONU aux droits de l’homme au Burundi,(popularité : 6 %)

Les prisonniers de Mpimba visités par l’Ombudsman burundais,(popularité : 5 %)

Le parquet général de la république demande l’extradition de 4 journalistes burundais,(popularité : 5 %)

Suspension en cascade de certains médias par le CNC au Burundi ,(popularité : 4 %)

Les femmes juristes s’intéressent aux veuves,(popularité : 4 %)

Télécommunication : Des bureaux de LUMITEL presque déserts,(popularité : 4 %)

Droits de l’homme : Le Burundi dans la persistance des violations de droits humains selon l’ONU,(popularité : 4 %)

Des dossiers « ayant fait couler beaucoup d’encre et de salive » ! ,(popularité : 4 %)