Cndd : Burkina Fasso servirait d’exemple pour le Burundi




Par: Aubin Niyonkuru , vendredi 31 octobre 2014  à 16 : 56 : 32
a

Le parti Conseil National pour la Défense et la Démocratie (opposition et membre de la coalition de l’opposition) félicite le peuple Burkinabé qui est parvenu à s’organiser pour dénoncer le tripatouillage de la Constitution qui allait permettre au président Blaise Compaoré de briguer un 5e mandat.

« Le peuple Burkinabé vient de faire fléchir le dictateur-président qui voulait procéder au tripatouillage de la Constitution pour s’autoproclamer président à vie », a déclaré le président de ce parti au cours d’une interview à la Radio Isanganiro.

Selon Léonard Nyangoma (opposant en exile), ce syndrome de briguer un énième mandat est devenu un syndrome et une obsession d’une « bonne frange » de chefs d’Etat africains.

Ce soulèvement du peuple Burkinabé devrait donc, selon le président du CNDD, servir d’exemple non seulement à Blaise Compaoré mais aussi à tous les présidents dictateurs.

« S’agit-il d’un dernier avertissement à tous les dictateurs, aujourd’hui c’est Compaoré, demain ce sera les autres », a-t-il dit.

Léonard Nyangoma affirme que même le pouvoir actuel au Burundi devrait en tirer une leçon.

Les dirigeants actuels du Burundi devraient comprendre que les peuples se ressemblent en principe, car ils apprennent des uns et des autres »a –t-il indiqué.

Mais pour le pouvoir de Bujumbura, le président du CNDD fait savoir qu’il y a encore du temps pour s’amender.

« Le Président Nkurunziza pourrait sortir un message d’apaisement à tous le pays pour mieux préparer les prochaines élections », a ajouté Léonard Nyangoma.

Au pouvoir depuis 27 ans Le président Burkinabè Blaise Compaoré a fini par démissionner après 3 jours de soulèvement populaire.

L’opposition et les organisations de la société civile avaient réussi à rassembler plus d’un millions de manifestants.

Blaise Compaoré avait voulu que le Parlement ré analyse l’article 37 pour qu’il puisse se porter candidat à sa succession pour les élections de l’année prochaine.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

484 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par Kandagaye   ce  vendredi 31 octobre 2014   à 21 : 00 : 09

Ivyo vyokuvugira hanze y’Uburundi muhenda abanyagihugu nivyo tutemera. Shika ubivuge uri harya mu Kigobe et le reste on verra !



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article


Dans la même rubrique
a

Coopération : Conflit burundo-rwandais, un casse-tête pour la CIRGL



a

Le président Nkurunziza réclame un Sommet extraordinaire de l’EAC



a

Justice : Le dossier Ndadaye refait surface



a

Burundi : L’assemblée nationale renouvelle l’équipe de la CVR



a

La demande d’Agathon Rwasa rejetée



a

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais



a

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » !



a

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni



a

Arusha : Ouverture solennelle du dialogue à l’absence du gouvernement



a

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC





Les plus populaires
Coopération : Conflit burundo-rwandais, un casse-tête pour la CIRGL,(popularité : 14 %)

Justice : Le dossier Ndadaye refait surface,(popularité : 7 %)

Presse : Les questions clées pour l’avenir seraient sans réponse ,(popularité : 3 %)

Mgr Bigirimana Eraste, Nouveau pasteur du Diocèse Anglican de Bujumbura ,(popularité : 2 %)

ONU : Soutenons ce pays en exigeant encore,(popularité : 2 %)

Un tollé autour d’une probable autre ‘’triste loi’’sur la TVA,(popularité : 2 %)

Grève : Plaidoirie pour un terrain d’entente,(popularité : 2 %)

Loi sur la presse : l’Eglise catholique plaide pour l’harmonisation des points de vue ,(popularité : 2 %)

Les acteurs de la vie du pays ont besoin d’être écoutés ,(popularité : 2 %)

Lucien Rukevya : Le SNR ne travaille pas tambour battant,(popularité : 2 %)