Le Forsc contre la CENI




Par: Marc Niyonkuru, , vendredi 31 octobre 2014  à 18 : 36 : 27
a

Les organisations de la société civile estiment que la composition de la Commission Electorale Nationale Indépendante constitue un mauvais départ de nature à hypothéquer la transparence des élections de 2015.

Au cours d’une conférence de presse à Bujumbura ce vendredi sur les tares dans le processus électoral, ces organisations regroupées au Forum pour le Renforcement de la Société Civile disent que la CENI depuis sa mise en place n’a pas fait objet de convergence entre les partenaires politiques.

Certains partis de l’opposition notamment le MSD ont boycotté ce processus selon la société civile. De la part du Forsc, l’impartialité de cette commission est réelle aussi parce que les Commissions Electorales Provinciales Indépendantes ne font pas objet de consensus entre les partenaires politiques.

Au-delà cette difficulté d’ordre technique, ces organisations de la société civiles estiment que le président de la république ne devrait pas se faire élire en 2015 raison pour laquelle cette situation devrait être levée pour que les Burundais votent comme le veut la loi fondamentale et l’Accord d’Arusha.

Par ailleurs, le Forsc s’interroge aussi la nature inclusive de ces élections prévues en 2015. Pour eux, certains hommes politiques n’ont pas de place pour jouer convenablement leurs rôles puisqu’ils n’ont pas droit de rencontrer leurs membres sur terrains.

Ces organisations de la société civile demandent à la CENI de faire preuve d’impartialité en collaborant avec tous les partenaires politiques lors de différentes étapes de ce processus électoral.

Elles demandent au gouvernement de laisser les partis politiques de l’opposition s’organiser à l’interne pour que le processus électoral soit crédible et à la population de ne pas se laisser rouler au profit d’un parti politique sans base idéologique de nature à participer à son développement économique.

Le Forsc est une autre organisation de la société civile qui au sein des organes de la CENI n’a que 2 membres à travers le pays selon Vital Nshimirimana




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

263 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Bujumbura-Mairie : Le sénat burundais déterminé à mettre un terme aux constructions anarchiques



a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !



a

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda





Les plus populaires
Bujumbura-Mairie : Le sénat burundais déterminé à mettre un terme aux constructions anarchiques ,(popularité : 85 %)

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI,(popularité : 8 %)

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi ,(popularité : 6 %)

Sénatoriales en cours à travers le pays,(popularité : 4 %)

Investiture des administrateurs communaux issus des élections de 2015,(popularité : 4 %)

Qui sont les nouveaux vice-présidents burundais ?,(popularité : 4 %)

EurAc plaide pour des sanctions contre certains responsables burundais,(popularité : 3 %)

Vers la dissolution de certains partis politiques,(popularité : 3 %)

Upd réunifié : un autre rebondissement ministériel est-il possible ?,(popularité : 3 %)

Une histoire de la nyakurisation politique ,(popularité : 3 %)