Doing Business 2015 : Le Gouvernement n’est pas découragé, estime la Deuxième Vice Présidence




Par: Désiré Nimubona , vendredi 31 octobre 2014  à 20 : 13 : 22
a

Le Gouvernement n’est pas du tout découragé par son recule de deux places dans le classement Doing Business 2015, selon le Conseiller chargé des reformes dans le Volet Doing Business à la deuxième vice présidence de la République, Chadrack Niyonkuru.

Selon le conseiller à la Deuxième Vice Présidence burundaise, le Burundi a certes passé de la 150ème place dans ce classement en 2014 à la 152ème en 2015 parce qu’en général, la Banque Mondiale a introduit de nouveaux critères de classement.

S’exprimant sur les durées du raccordement en électricité, l’un des indicateurs qui ont fait reculer le Burundi dans ce classement, Chadrack Niyonkuru dit qu’en attendant l’achèvement des travaux de construction des barrages électriques prévus depuis 2016 ( ou 2017), le pays va bientôt se doter de deux centrales thermiques « produisant chacun 10 megawatts, l’un à Gitega et l’autre à Cibitoke ».

Le Burundi semble aussi avoir reculé dans le volet de la protection des investisseurs minoritaires.

Selon Niyonkuru, chaque investisseur doit suivre les lois sur place en matière d’investissement, faisant référence aux activités du stevia perturbées par des gens non encore identifiés, mais qui semblent ne pas être inquiétés.

Aujourd’hui, bien que la Banque Mondiale ait changé sa façon de déterminer les indicateurs dans le classement, le Burundi compte saisir l’opportunité pour relancer les reformes.

Ainsi près de 7 projets de lois sont en cours d’étude pour accélérer les réformes Doing Business et se préparer pour un bon classement en 2016.

Pour trois ans consécutifs, le Burundi a été classé parmi les meilleurs réformateurs dans ce domaine, de faciliter l’investissement après plus d’une décennie de violence armée qui ont aussi ravagée l’économie.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

492 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Banque pour les jeunes : un rêve ou une réalité ?



a

Gihanga : les cultivateurs du village 2 demandent la levée de la mesure de la SRDI



a

Transport : Kenya Aiways cède pour Air Tanzania à Bujumbura ?



a

Commerce : « Niet, plus d’accès au marché de Gatunguru-Karama »



a

Economie : La mise en application effective de la convention « Orts-Milner » tombe à l’eau



a

Transport : Le Sénat burundais fustige l’état des routes construites ces derniers jours



a

Diplomatie : Le Burundi confirme son boycott au 20eme sommet du COMESA



a

Rumonge : Le commerce ambulant s’amplifie



a

Gouvernance : A qui profite l’échec de la politique de « charroi zéro » ?



a

Le président de la République, un professeur sévère face à la corruption





Les plus populaires
Banque pour les jeunes : un rêve ou une réalité ? ,(popularité : 5 %)

Le Burundi classé plus corrompus en Afrique de l’Est, mais avance en économie ,(popularité : 4 %)

Les victimes de l’incendie appelées à contacter le réseau des institutions des micros finances ,(popularité : 3 %)

La Chine continue à appuyer le Burundi,(popularité : 3 %)

Mwaro bientôt désenclavée !,(popularité : 3 %)

Inégale circulation de la monnaie : Une entrave pour l’accès au crédit,(popularité : 3 %)

Les enjeux autour de la prochaine convention sur l’exploitation du port de Bujumbura ,(popularité : 3 %)

Une loi sur la presse aussi contre la transparence macroéconomique ,(popularité : 3 %)

Le Burundi se prépare à la migration numérique,(popularité : 3 %)

Une politique de charroi zéro pour la croissance budgétaire au Burundi ,(popularité : 3 %)