L’Adc Ikibiri inquiète de la situation sécuritaire




Par: Aubin Niyonkuru , lundi 3 novembre 2014  à 17 : 26 : 23
a

A quelques mois des élections, l’Alliance des Démocrates pour le Changement ne cache pas son inquiétude face aux actes d’insécurité signalés ici et là à travers le pays. Le porte-parole de cette alliance affirme que cette situation viserait à perturber les préparatifs des prochaines élections.

Dans une interview accordée à Isanganiro, Chauvineau Mugwengezo accuse le gouvernement Burundais de réticence face à cette question d’insécurité. Face au manquement du gouvernement, il trouve fondé que la population s’organise pour assurer leur sécurité « Tous les dignes montrent que rien n’est fait par le pouvoir pour s’assurer que la sécurité de la population et leurs biens sont assurés, et là c’est le phénomène d’auto défense qui doit prévaloir », a noté Chauvineau Mugwengezo.

Les attaques des groupes d’hommes armés signalés dans certaines régions prouvent à suffisance, selon le porte-parole de l’Adc Ikibiri, que le phénomène de la présence des jeunes Imbonerakure à l’Est de la République Démocratique du Congo, était une réalité.

Chauvineau Mugwengezo y va droit au but en affirmant que ces bandes de malfaiteurs sont constitués de jeunes qui se sont récemment retirés de la localité de Kiliba-Ondes après la mise en garde de la Monusco. « Même si ils ont toujours niés leur présence, les faits sont aujourd’hui têtus, ils sont là, ils sont physiquement présents et d détiennent les armes », a-t-il souligné.

Selon le porte-parole de cette Alliance des partis politiques d’opposition, le manque de volonté politique à éradiquer ce phénomène, pousse les dirigeants à toujours nier l’existence de ces jeunes. Cela pourrait nuire aux préparatifs des élections, si le gouvernement n’en prend pas garde, a-t-il ajouté. « C’est ainsi que nous en appelons à la conscience et à la responsabilité du Président de la République pour qu’il puisse prendre cette question en main », a imploré Chauvineau Mugwengezo.

La population de certaines communes de la province de Mwaro, Bururi, et Bujumbura Rural continue à dénoncer la présence des hommes armés qui volent leurs biens la nuit. A cela s’ajoute, ceux de la Ville de Bujumbura dans les Communes de Ngagara, Kinindo ; Kanyosha et ailleurs qui réclament d’être associé pour assurer leur sécurité suite au même phénomène.

Dans sa rencontre de ce lundi avec les leaders des confessions religieuses, le ministre de l’intérieur a affirmé que la sécurité est généralement bonne dans tout le pays, à part quelques cas de banditismes enregistrés comme il l’a expliqué. Il accuse aussi certains medias d’exagérer dans le traitement des informations relatives à l’insécurité.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

534 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par Rose Hakizimana   ce  mardi 4 novembre 2014   à 01 : 55 : 20

ico abarundi bakeneye nukumenya ikibanza bashizemwo abo bajeune bari muri Kiliba Ondez Leta ntishuhurire abicanyi ku banya gihugu nibwize ukuri Abarundi Mission yabo ba jeune icari cabajanye ,nico vyari kumarira abarundi
Nimenye kandi ko nibaba aribo bari mumisozi kudurumbanya abarundi ko hazogera aho abarundi bashavura bakavira hasi bakayiyamiriza
ikindi biravugwa ko boba bazananye ni nterahamwe bikore bibe atarivyo kuko bibayevyo kuzoba ari ugukwegera ikara mu bushambara kandi abarundi ntibazovyihanganira



Par Rose Hakizimana   ce  mardi 4 novembre 2014   à 03 : 17 : 04

NI MUFATANE MU NDA MURABE KO MWOKIZA IGIHUGU KUKO CARINJIRANYWE TURIKO TURABA AMABOROGO YA BANYAGIHUGU INGENE BICWA, ABABO BAKANYURUZWA NI MIGWI YITWAJE IBIGWANISHO, LETA IKABIGWIZA NUBUSA , TURINDIRIYE AMATORA YOKURA ABARUNDI MU
NGORANE BARIMWO
IKIMBABAZA NUKWO KURONDERA KWITOZA ATACO BAMARIYE ABARUNDI IGIHUGU CASUBIYE INYUMA 300/00 IKITAVUGWA NUBWICANYI UBUBANDI UBUKENE BWATUMYE ABARUNDI BENSHI BABA ABASEZI



Par   ce  mardi 4 novembre 2014   à 13 : 33 : 34

ICO KIROFA MUGWENGEZO ARIKO ABESHA BANDE ? CANKE ARANEZEREWE KO HABA AKAJAGARI KUGIRA AJE MURI LETA MFATA KIBANZA ! AZE ABAZE ABAMUBANJIRIJE_ TWAGIRAMUNGU, BIZIMUNGU, RIZINDE NABANDI ICO GUHEMUKA VYABAMARIYE.



Par ROSE HAKIZIMANA   ce  mardi 11 novembre 2014   à 13 : 22 : 08

INYISHU SUGUTUKANA,INYISHU NUGUTERERA KUGIRA HABONEKE INYUNGU ADC IKIBIRI KOMERA MUGARUKANE UMWIZERO,ABARUNDI BASUBIZE UMUTIMA MU NDA,BAREKE KWAMANA INTEKERA KU MUTWE
NIMWEMERE MWIRARIRE MURI HAMWE KUGIRA MUTUZE ABO BICANYI, NAYO IYO LETA ATACO IBAMARIYE NTIBAHENDE NGO POLICE IRABABONA KANDI ARIYO IBARARA KU MUGONO,MURIKUMWE MUZOTUZA ABO BICANYI



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article


Dans la même rubrique
a

Des arrestations en cascades des agents de lumitel en grève



a

Des chiens errants à Bubanza, un danger public



a

Gatumba : Une attaque à bilan « compliqué » !



a

Mugara : Climat malsain entre les fideles de l’église UEPEBU ce dimanche



a

Bururi : Un policier tué , un autre blessé à Kivumu ce mercredi



a

Muyinga : Des camions remorques bloqués en plein centre urbain



a

"Plus jamais ça à l’endroit des journalistes", implore le CNC



a

Le gouverneur de Rumonge contre la justice populaire



a

Burundi : Le Rwanda renvoie des ressortissants burundais "irréguliers"



a

Burundi : Pas d’enlèvements des enfants, rassure Pierre Nkurikiye





Les plus populaires
Des arrestations en cascades des agents de lumitel en grève ,(popularité : 81 %)

Des chiens errants à Bubanza, un danger public,(popularité : 26 %)

Gatumba : Une attaque à bilan « compliqué » !,(popularité : 7 %)

Grève à l’Université du Burundi sur fond de retard des bourses d’étude des assistants,(popularité : 4 %)

Attentat contre le commandant du 311 ème bataillon commando,(popularité : 4 %)

Criminalité à Cibitoke : un enseignant tabassé, accusé de sorcellerie à Bukinanyana,(popularité : 3 %)

Cibitoke : Plus de quatre millions volés dans la coopec à Buganda,(popularité : 3 %)

Bubanza : Une peur panique pousse les populations à vendre leurs biens,(popularité : 3 %)

Bubanza : Les usagers de la Rukoko doivent demander une autorisation avant d’entrer,(popularité : 3 %)

Crise à l’église de pentecôte de Nyanza-Lac, le Ministère de l’intérieur et l’EPBU à couteaux tirés,(popularité : 3 %)